Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:56

Notre Eglise organise un culte mensuel "on line" le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation sous forme de message écrits, ou photo ou vidéo, à l’éditeur de ce site ( lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :


1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille !
Soyons avec tous ceux qui souffrent en lisant la médition de ce mois qui nous est présentée par nos amis du Burundi (lien).
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.


3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - Idir est un musicien et chanteur kabyle né en 1949 en Algérie (lien). Dans la veine du soufisme ouverte aux autres, loin des tribalismes et communautarismes, centrée sur la personne humaine dans sa relation intime à Dieu, il chante : « Ce cœur venu d’ailleurs », accompagnée ici par la chanteuse israélienne Noah (ici mis en ligne sur Youtube le 31 août 2007 par Tirft).

 

giacomo tessaro portrait 2012Giacomo Tessaro, protestant méthodiste, Piémont italien - Voici une réflexion tirée de ma dernière prédication.
Marc 16:17-18. “Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons, ils parleront des langues nouvelles, ils prendront dans leurs mains des serpents, et s’ils boivent quelque poison mortel, cela ne leur fera aucun mal ; ils imposeront les mains à des malades, et ceux-ci seront guéris.”
La foi nous aide à dépasser nos limites ; celui qui croit expérimente cela chaque jour. Nous pouvons nous engager à chasser les démons de la déception, de la solitude, du cynisme, de l'amertume dans nous-même et dans notre prochain. Imposer, métaphoriquement, nos mains sur ces soeurs et frères sera tout à fait naturel. Il nous sera donné de parler des langues nouvelles pour atteindre des personnes aux âges et aux vécus les plus variés ; moi, j'écris en français pour partager avec vous mes pensées, et cela est une démonstration du pouvoir de la foi ! Ni les serpents ni les poisons qui, dans ce texte de Marc, représentent nos peurs, nos phobies et nos limites, nous empêcheront de répandre la Bonne Nouvelle à toutes les créatures. Allons donc dans le monde partager avec ceux qui nous rencontrons notre spiritualité et notre amour pour toute la Création.
Rappelons-nous, avec notre ami Clément Uwayisaba et nos soeurs et frères unitariens rwandais, le vingtième anniversaire du génocide du Rwanda. Joignons-nous en prière pour rappeler les victimes et saluer les nouvelles générations du pays africain pour qu'ils ne connaissent plus des telles explosions de violence.
bruno cadez portrait 2rose_bruno_cadez.jpgBruno Cadez, chrétien unitarien, Lille - Comme souvent je vous partage une photo qui dit ma joie de me relier à la Vie, à son mystère. Elle l'emporte sur le désespoir et, pour peu que l'on sorte de nos noirceurs et qu'on ouvre les yeux, on peut l'accueillir. Un joli sentiment d'unité m'a saisi en voyant cette rose. Ce qui renforce mon désir de répondre à cet appel magnifique de la méditation du mois à offrir toujours plus d'engagement et d'amour à ce monde qui en a bien besoin.
4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.
Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
5 avril 2014 6 05 /04 /avril /2014 08:57

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille !
Mettons nous en communion avec toutes les communautés unitariennes et universalistes du monde entier en lisant la méditation de ce mois qui nous a été envoyée par nos amis canadiens (lien).

 

Sten_LH_portrait-copie-1.jpgH.L. Sten - membre du groupe "Unitariens francophones" sur Facebook - J'ai participé au culte de ce dimanche. Merci pour sa préparation.


2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.


3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgSachons danser notre joie de vivre ou encore danser pour dire quelque chose, avec Indila (dans Dernière danse avec le Live Orchestre à Cordes). En voici les paroles (de Fabien Souchon) :

Oh ma douce souffrance / Pourquoi s'acharner, tu recommences / Je ne suis qu'un être sans importance / Sans lui je suis un peu paro / Je déambule seule dans le métro / Une dernière danse / Pour oublier ma peine immense / Je veux m'enfuir que tout recommence / Oh ma douce souffrance.
R - Je remue le ciel le jour, la nuit / Je danse avec le vent, la pluie / Un peu d'amour, un brin de miel / Et je danse, danse, danse, danse, danse,danse / Et dans le bruit, je cours et j'ai peur.
Est ce mon tour ? / Vient la douleur ... / Dans tout Paris, je m’abandonne / Et je m'en vole, vole, vole, vole, vole, / Que d’espérance. / Sur ce chemin en ton absence / J'ai beau trimer, sans toi ma vie n'est qu'un décor qui brille, vide de sens. (bis).
Dans cette douce souffrance. / Dont j'ai payé toutes les offenses / Ecoute comme mon cœur est immense / Je suis une enfant du Monde.
Est ce mon tour ? / Vient la douleur ... / Dans tout Paris, je m’abandonne / Et je m'en vole, vole, vole, vole, vole, 

Pour mieux connaître Indila (lien).

giacomo tessaro portrait 2012Giacomo Tessaro - chrétien libéral, Piémont italien, prédicateur dans une Eglise méthodiste - Voici une réfléction tirée de ma dernière prédication.
La parole qui s’adressa à Jérémie de la part du SEIGNEUR : « Descends tout de suite chez le potier ; c’est là que je te ferai entendre mes paroles. » Je descendis chez le potier ; il était en train de travailler au tour. Quand, par un geste malheureux, le potier ratait l’objet qu’il confectionnait avec de l’argile, il en refaisait un autre selon la technique d’un bon potier. Alors la parole du SEIGNEUR s’adressa à moi : Ne puis-je pas agir avec vous, gens d’Israël, à la manière de ce potier ? – oracle du SEIGNEUR.” (Jérémie 18:1-6a)

Les pots sont tous différents ; aucuns d'eux sont de terre cuite, d'autres sont de fer, d'autres sont même d'or. Nous tous avons des défauts et des fautes, mais Dieu, le potier, sait bien pourquoi nous sommes faits de terre cuite, de fer ou d'or ; chacun de nous a un but dans la vie sur notre planète, et les différents matériaux sont les différents buts auxquels nous sommes appelés. Tous les buts, les plus humbles et les plus nobles, tous sont importants et tous sont décidés par le potier, qui aime son travail et aime tous les produits de son activité.
 

4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 05:18

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant:
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille !

roger gau portrait 17 novembre 2012 P1012124Roger Gau - chrétien unitarien, Toulouse - J'étais hier encore dans mes chères Pyrénées sans internet, mais j'ai allumé mon calice (une simple bougie) et partagé le culte.
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.
3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - L’Ave Maria fut au début une mélodie de Charles Gounod sur une musique de Jean-Sébastien Bach ; Franz Schubert y ajouta sa version. Ce chant est adaptée ici et chantée par la libanaise Tania Kassis lors de son passage à l’Olympia à Paris, accompagnée par Adhan dit « Allah Akbar ». La cantatrice a eu l’idée de ce chant à l’occasion de la désignation du 25 mars comme fête officielle islamo-chrétienne au Liban.
Co-Arrangement: Tania Kassis & Michel Fadel ; Vocals : Tania Kassis, Maen Zakaria & Mahmoud Massaad
© 2012 Tania Kassis Production
Recommandé par Michel Jas (pasteur à l’EPU de Narbonne) au sein du groupe « Protestantisme libéral » sur Facebook le 31 janvier 2014, avec le message suivant : « Une personne sur la page « Religion du Monde » met ce magnifique chant de Tania Kassis où les religions superposent leurs prières et donne comme commentaire : "Juif, Chrétien, Musulman, chacun creuse son puits, tous se retrouvent au niveau de la nappe phréatique" (parabole soufie), je trouve cela GENIAL… ! ».

Je choisi cette vidéo car la gravité de ce chant convient aux souffrances d'une Humanité qui n'en finit pas d'accoucher de la paix. En Palestine, en Syrie, au Moyen-Orient en général ; en Afrique noire, au Soudan et en République centrafricaine ; en Ukraine dorénavant. La figure de Marie, toute maternelle, nous donne à espérer malgré tout ...

 


4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.
Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 05:47

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article ou au sein de notre groupe "Unitariens francophones" sur Facebook. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :


1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille !
Lisons la méditation de ce mois qui nous est envoyée par Karen van der Walt de la communauté unitarienne de Cape Town en Afrique du Sud (lien).
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.

eric pierre houser portraitEric Pierre Houser, protestant libéral et unitarien, Paris - J’aimerais dire quelque chose de juste sur la poésie. Puisque j’en écris, sans bien savoir pourtant ce que je fais. Et quel rapport il y a entre la poésie et la spiritualité. Est-ce que sont des mots abstraits. Poésie, spiritualité. Pour moi, si je pense avec attention à ces choses-là, je les vois les deux comme un espace. Un espace et un temps. D’abord comme ça, oui, un espace et un temps. Quand j’écris quelques lignes dans un carnet, ou quand j’adresse quelques phrases à... celui que nous appelons Dieu, je suis à la fois absolument seul (pas esseulé :  seul), et absolument relié. Ces moments et ces espaces sont, chaque fois et de plus en plus nettement, adressés. En général, il se passe alors quelque chose qui est indissociablement une joie extrême, et une tristesse extrême. Je pourrais employer des oxymores, une joie triste, une tristesse joyeuse. Je suis alors envahi (mais dans cet espace, ce temps cernés) par le sentiment du tragique de la vie. Et là, il n’y a plus aucune place pour le débat des idées, ni pour la plainte du narcissisme blessé, ni même pour l’esthétique. C’est un peu mystérieux, et c’est peut-être légèrement obscène que de prétendre en parler. C’est hors discours. J’avais envie pourtant d’en dire ces quelques phrases, en me demandant si cela vaut la peine de les partager. En l’espérant.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - L'hiver est, sous nos latitudes, souvent accompagné par un temps pluvieux, gris, morose à notre moral. Je remercie nos amis les animaux et nos amis les plantes qui nous apportent de la vie en improvisant, en nous réservant des surprises après une nuit où nous avons fermé nos volets, ou encore qui accrochent la neige. En attendant bien entendu l'explosion verdoyante du printemps.

3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Ce mois-ci nous vous proposons d'écouter un chant d'inspiration soufi d'Ibn Arabi (né en 1165 à Murcie en Espagne et mort en 1240 à Damas) : "L'amour est mon credo", illustré et mis en ligne sur Youtube par Didier M., le 24 avril 2013. Son oeuvre est considérée comme un sommet de l'ésotérisme islamique (lien).

 

luc_serrano.jpgLuc Serrano, pasteur de l'Eglise protestante unie de France (EPUdF), Rodez - Voici, en partage, la fin de ma prédication d'hier à Figeac et de ce matin à Rodez, sur le texte de Matthieu 5, 1-12 : " (...) Reste cette dernière « Béatitudes », cette « bénédiction » des persécutés : elle est, elle, directement adressée aux disciples du Christ, et donc aussi à nous, par cette interpellation très directe, « Heureux êtes-vous si… ». De bonne heure, les premiers chrétiens ont été maltraités, soit comme « mauvais Juifs », parce qu’ils reconnaissaient Jésus comme Messie, soit, plus tard, comme 'mauvais citoyens' de l’empire romain, parce qu’ils se réclamaient de la seigneurie du Christ et, à cause de cela, marquaient leur différence dans les domaines du culte et de l’éthique. Cette 'Béatitude des persécutés' insère aussi les disciples dans une longue histoire qui évoque, en amont, la persécution des prophètes dont les chrétiens prennent la succession, et en aval, la série toujours ouverte de ceux qui sont persécutés à cause de leur foi chrétienne, comme cela se passe encore trop souvent dans certains pays musulmans, en Egypte, au Pakistan, en Syrie…
Pour terminer, je vous laisse vous pénétrer de la spiritualité de ce très ancien hymne, qui est peut-être quelque part à l’origine de la rédaction des « Béatitudes », une prière qui nous vient de la communauté essénienne de Qumran : « Bénis le Seigneur, ô mon âme, pour toutes ses merveilles à jamais. Béni soit Son nom, car il a sauvé l’âme des pauvres. Il n’a pas dédaigné l’humble, Il n’a pas non plus oublié la détresse des opprimés. Au contraire, Il a ouvert les yeux sur l’opprimé et, tendant l’oreille, Il a entendu le cri des orphelins. Dans l’abondance de sa Miséricorde, Il a consolé les humbles et Il leur a ouvert les yeux pour qu’ils aperçoivent ses voies et les oreilles pour qu’ils entendent son Enseignement. » Amen.
 

4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 08:04

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille ! Nous vous invitons à lire la méditation du mois que nos amis du Canada ont envoyée à toutes les communautés unitariennes du monde entier (lien).

2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.

eric pierre houser portraitEric Pierre Houser, protestant libéral et unitarien - Après avoir lu un texte de Marc Pernot sur le site de l'Oratoire intitulé Noël : du concret, enfin ! (lien) sur le thème de l'incarnation, je vous propose ces trois photos prises ce matin dans une cuisine, à Marseille. Depuis la cuisine je voyais ce volatile solitaire, qui a été un moment rejoint par un semblable. J'ai voulu faire une photo de groupe (les deux volatiles), mais au moment où j'ai visé... pffft : plus rien.


2janvier14.1.JPG2janvier14.22janvier14.3

Voilà qui me semble dire un petit quelque chose, en creux, de l'incarnation. Oui, Jésus est né, quelque part, dans une mangeoire. Oui, il avait des parents, une famille. Mais il ne faudrait pas, au moment de Noël, s'imaginer que l'on puisse le fixer, le zoomer, le cadrer. Est-ce que, d'une certaine manière, l'aimer (l'aimer lui, Jésus), ce ne serait pas accepter de le laisser seul (c'est une formule que j'emprunte au psychanalyste Jean Allouch, dans un gros livre, L'amour Lacan, dont j'ai surtout retenu ceci : "aimer, c'est laisser l'autre être seul"). Peut-être qu'au fond c'est en acceptant cette solitude (qui rime avec liberté) que l'on se rapproche le plus de Dieu ?

 

gerard mantion temple antiqueGérard Mantion, Tours, protestant libéral et unitarien - Je souffre actuellement d'une artérite à la jambe gauche. Les calmants qu'on m'a prescrits pour lutter contre la douleur font que je participe avec 24 heures de retard à ce culte. Malgré ce décalage horaire j'ai communié avec l' ensemble de la communauté unitarienne mondiale. Fraternellement à toute l' équipe de l' AFCU


3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - écoutons Gérard Lenorman qui nous parle de l'enfant des cathédrales car l'enfant porte en lui un destin personnel, des talents, parfois / souvent de grandes espérances ... et pourquoi pas des projets de cathédrales.

 


 
4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.
Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 08:20

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille ! Allumons la flamme avec la méditation de ce mois de décembre qui nous est proposée par Derek McCullough de l'Association unitarienne d'Australie et Nouvelle Zélande (lien).
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.

eric_pierre_houser_portrait.jpgEric Pierre Houser, chrétien, Paris - Ce premier décembre, c'est le premier dimanche de l'Avent. Presque au seuil de l'hiver. Pensons aux corbeaux, ces merveilleux et intelligents oiseaux, parfois injustement décriés, qui restent dans nos cieux, dans les champs, au coeur des villes. Quand d'autres plus petits se sont déjà depuis un bon moment "fait la malle". Chers corbeaux, je pense à vous. À votre permanence, à votre compagnonnage, à vos cris dans l'espace, que l'on peut entendre comme des balises sonores, une orientation. Que serions-nous sans vous ? Notre environnement sonore serait bien appauvri si vous n'y étiez, comme des sentinelles affairées, pendant tous ces longs mois de saison froide. Soyez remerciés.

Pensons aussi à tous ceux, à toutes celles et ceux, qui maintiennent par leur art la combustion du coeur et de l'esprit, avec une pensée particulière pour Manuela Carpio y familia, qui ont procuré une immense joie à tous les amateurs de flamenco à Paris, la semaine dernière, avec le chant, le compas, la guitare et la danse. Manuela (y familia !), soyé.e.s remercié.e.s pour l'énergie et la vitalité que vous nous avez transmises.

Pensons aussi à cet homme extraordinaire, rencontré avant-hier devant la Fnac Montparnasse, qui fait la manche avec une canne à pêche dont l'hameçon est un gobelet plastique. C'est la personne la plus heureuse que j'ai rencontrée au cours de cette journée ! Lorsqu'il a recueilli 20 € (cela peut ne prendre qu'une demi-journée), il estime que c'est suffisant. Il mange à sa faim, se lave et s'achète des vêtements neufs (une doudoune chez Tati), lit et se cultive, voyage à Bruxelles, dort dans le garage chauffé d'un immeuble dont tous les occupants l'acceptent. Merci à lui (je ne connais pas encore son nom), pour le bien qu'il nous fait en nous montrant que l'argent n'est pas tout."

 

bruno cadez portrait 2Bruno Cadez, chrétien unitarien, Lille - Avent. On dit qu'il vient. Depuis plus de deux siècles on parle de lui. Il serait venu. Il serait né. Il serait reparti, vaincu par et selon les hommes mais non selon Dieu. Jésus est mort sur une croix ? Vive l'esprit de l'Enfant qu'il a ressucité en nous. Vous savez ? cet Enfant qui est censé entrer dans le Royaume. C'est ce qu'il disait, Jésus.
Avent. A venir. A revenir. Envahi de doutes, de peurs, de fatigue, je me replie. Laisse s'éteindre les fureurs pour tourner le regard et ouvrir la bouche à merveilles vers les lumières qui s'allument de partout. Je me replie, mais repars à la source. A Ta Source.

Avent. Je m'apprête à revenir car je sais que tu n'es amais parti. Nous nous baignerons ensemble à nouveau. Je retrouverai ce sourire que tu accrochais à tes lèvres quand tu devinais déjà la chaleur du bain à venir et du lait brûlant à engloutir pour se réfugier de la fureur des méchants du dehors. Je me replie vers toi. Je sens déjà ta chaleur béâte.

Ta paix. Toi l'enfant, toi la source, toi l'intime, je ne t'attends pas, puisque c'est à moi de te rejoindre. L'Enfant n'est jamais parti, c'est l'Adulte qui fugue. La porte du monde des méchants se ferme et je me souviens que tu as laissée celle du refuge ouverte. Je me mets en route.


Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier - J'ai reçu ce jour de notre culte ce message d'Eric Pierre Houser - Bonjour Jean-Claude, je voulais juste te dire qu'une de mes tantes dont j'étais proche vient de s'éteindre, hier à Oslo (Norvège) où elle vivait. Une heure avant d'apprendre sa mort par mon père au téléphone, j'avais lu le psaume 22 (qui est l'un de mes préférés). En allant pour déjeuner chez des amis, à Marseille, j'ai apporté une rose rouge avec une feuille peut-être de bananier (je ne suis pas sûr de l'origine de cette feuille). c'était pour eux, mais aussi pour elle. voilà, je voulais te dire ça, en ce jour du premier décembre. quand quelqu'un meurt, j'ai envie de le remercier pour sa vie. quelle qu'elle soit, à ce moment-là c'est comme un solde de tout compte. tout ce qui a été peut-être de souffrances, de mal, tout ça est soldé à ce moment-là, il ne reste plus que cette vie, cette vie présente qui s'éteint, cédant la place.

3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - Ecoutons l'un des chants les plus célèbres du répertoire des unitariens-universalistes américains "Spirit of Life", L'Esprit de la Vie. Chacun y mettra sa perception subjective dans cet intitulé, Dieu pour les uns, le mystère de la Vie pour les autres - qu'importe car nous sommes tous réunis par cet émerveillement devant la vie : la naissance d'un enfant (comme la fête chrétienne de Noël nous y fait penser), les cimes des montagnes qui se couvrent de neige en ce moment ou encore les cris des corbeaux dont nous a parlé Eric alors que la végétation s'endort pour passer l'hiver. Vous trouverez une traduction en français de ce magnifique chant sur le site de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU,  lien).

 

 

4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 10:50

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site ( lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille ! Lisons la méditation de ce mois qui nous est proposée par un ami tchèque (lien).
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.
3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - Sachons méditer en nos coeurs, mais sachons aussi dire notre foi au sein de nos Eglises. Avec des générations de chrétiens qui nous ont précédés, écoutons le "Miserere mei, Deus" (= "Seigneur, prends pitié") de Gregorio Allegri (1582-1652), compositeur italien et chantre d'église, ici interprété par la chrorale du Nouveau collège d'Oxford (Angleterre). Le pasteur Michel Jas a recommandé son écoute au sein de la page Facebook "Protestantisme libéral" le 24 août 2013 et son enthousiasme a tout de suite été partagé par Vincent Defert « La pureté des voix me transporte et m'arrache des larmes de bonheur à chaque fois que j'écoute ce morceau. Merci, je suis en communion musicale et spirituelle avec toi (et les autres..) ! ». Le chant est en latin et nous dispense ainsi d'en suivre la théologie ; seules les voix et la musique comptent, laissant chacun se relier à Dieu et aux autres à sa façon.



roger gau portrait 17 novembre 2012 P1012124Roger Gau, chrétien unitarien, agglomération de Toulouse - Théodore Monod aimait dire : « Pour moi, il y a une montagne, la même pour tous, que nous gravissons les uns et les autres par des sentiers différents. Les uns montent par ici, d'autres par là, mais nous avons tous, les uns et les autres, l'ambition ou l'espoir de nous retrouver au sommet, dans la lumière, au-dessus des nuages ». Plus particulièrement en ce jour de culte, je gravis la montagne en votre compagnie. J'en vois certains qui ont un chemin un peu différent, mais l'essentiel est que nous soyons ensemble à vouloir atteindre le sommet en nous encourageant mutuellement.

4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

giacomo tessaro portrait 2012Giacomo Tessaro - protestant italien vaudois -  En cet été froid des morts, comme l'écrit le poète italien Giovanni Pascoli, entre brouillard et couleurs de l'automne, pouvons nous avoir un rhytme de vie plus lent et posé. La Nature se prépare à s'endormir ; nous pouvons bien ralentir la frénésie, méditer et regarder notre intériorité et celle de nos proches.
J'aime le psaume 51. Je le lis souvent comme ma confession de péché. Lorsque nous ne ressentons plus la grâce de Dieu, alors lisons ce magnifique psaume pour être de nouveau sûr(e)s de son pardon.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 15:53

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille ! Nous le faisons en lisant la méditation mondiale des unitariens et universaliste qui, ce mois-ci, nous est proposée par Lene Lund Shoemaker, membre de l'Eglise unitarienne danoise (lien).
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.

bruno cadez portrait 2Bruno Cadez, chrétien unitarien, Lille - Relié en pensées avec mes frères unitariens ce matin.


roger gau portrait 17 novembre 2012 P1012124Roger Gau, chrétien unitarien, Toulouse - J'ai allumé le calice et j'ai lu la prière des unitariens en communion avec vous tous. "Que nous soyons présents d'un commun accord au rendez-vous de notre culte. Que nous soyons présents avec écoute mutuelle; les uns pour les autres au rendez-vous de notre culte"

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - Pensons à la paix dont notre monde a tant besoin, avec cet hymne composé en vidéo par Elena Bacigalupi, unitarienne italienne, mis en ligne le 13 septembre 2013 sur sa page Facebook (ndlr - régler le son plutôt bas), lien.


giacomo tessaro portrait 2012Giacomo Tessaro, protestant libéral de l'Eglise vaudoise au Piémont italien - Je veux rappeler les gens morts dans la catastrophe de l'île de Lampedusa : puisse le Très-Haut les accueillir dans ses bras et surtout nous pardonner pour notre négligence et notre très mauvaise gestion de la situation des gens qui traversent la mer dans le désespoir et la peur.
Mon Père et ma Mère, Tu m'as aimé lorsque personne ne me considérait ; aide-moi à aimer les gens qui ne sont pas appreciés ; que je puisse être un véritable bonheur pour ceux qui me croisent. Amen 

3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.
4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 16:20

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et les participants peuvent envoyer leur message à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez eux ou au sein d’une communauté. Les participants peuvent aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :


1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille !

Relions-nous à la communauté mondiale des unitariens et universalistes en lisant la méditation de ce mois qui nous est présentée par nos amis de Grande-Bretagne afin précisément d'accompagner l'allumage de notre calice (lien).


2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.


3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.
Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier - chrétien unitarien, Bordeaux - Avec Luc Arbogast ré-enchantons nos campagnes et nos bois, redécouvrons, si nous l’avons perdu, notre intimité avec la Nature, avec la Création pour ceux qui sont croyants, en compagnie de tous ces êtres qui, incompris car ayant vécus en marge des civilisations urbaines, ont préféré la solitude afin de maintenir un patrimoine de légendes et d’imaginaires. Ils ont été bien souvent traités de fous, méprisés comme ermites d’un autre âge, condamnés au bûcher pour sorcellerie, rejetés comme « païens ». Alors qu’ils voulaient maintenir un lien vital pour tous. Véritable ménestrel des temps modernes, de sa voix de contre ténor si singulière, le chanteur nous invite à découvrir son univers où se croisent musiques traditionnelles et spirituelles avec son premier clip « Nausicaa (La Moldau) » (Album Odysseus sortie le 5 août 2013). Mis sur Youtube par Vevo le 25 juillet 2013



C’est le 6ème album de l’auteur : Fjall d'yr Vinur (2003), Domus (2004), Hortus Dei (2007), Aux Portes de Sananda (2009), Canticum in Terra (2012), Odysseus (Universal Music Division Mercury Records, 2013). Pour plus d'information, voir le site du chanteur (lien).
La Moldau est une rivière de la République tchèque qui traverse la Bohème, passe à Prague avant de se jeter dans l'Elbe. Le compositeur tchèque Bedrich Smetana (1824-1884) est l'auteur de poèmes symphoniques Ma Patrie parmi lesquels figure La Moldau. En écoutant son oeuvre symphonique, on peut suivre le cours de cette magnifique rivière (lien).


soleil aux filaments vertsYann K'esta - Bordeaux - méditons ces pensées de Ramakrishna :

"Vous réaliserez le Seigneur par toute pratique spirituelle accomplie le coeur sincère."

"Toutes les fois sont véridiques, autant de fois, autant de chemins."

"Ne discutez pas les doctrines et les religions, elles sont une. Toutes les rivières vont à l'océan. La grande eau se fraie mille chemins le long des pentes. Selon les races, les âges et les âmes, elle court en des lits différents, mais c'est toujours la même eau."

"L'Être est Un, mais ses noms différents. Par exemple, le même et unique élément qu'est l'eau, est appelé de différents noms par des peuples différents et à des époques différentes. En bengali, cet élément se nomme jal, en hindi pâni, en anglais water. C'est seulement parce que les peuples ignorent les autres langues qu'ils ne peuvent pas se comprendre. Autrement il ne pourrait y avoir aucun malentendu. Si les gens allaient se disputer pour prouver que ce même élément n'est pas jal, mais pâni ou water, ou inversement, ce serait le comble du ridicule. C'est pourtant ce qu'on fait lorsqu'on argumente ou qu'on se bat au nom de la religion ! "

"Si vous me demandez sur quelle forme du Seigneur vous devez méditer, je vous dirai de prendre celle que vous voudrez - mais sachez toujours que toutes ces formes ne font qu'Un. N'ayez jamais d'intolérance envers l'une quelconque des formes divines. Shiva, Kâli, Hari, ce ne sont là que des manifestations différentes de l'Unique. Et bienheureux en vérité celui qui sait que toutes sont la même! En apparence, il est shivaïte, mais au fond de son coeur est Kâli, et il va murmurant : Hari bol, Hari bol (chante Hari)."

"Dieu est un, avec formes et sans forme, comme la glace et l'eau."

"C'est par amour pour ceux qui L'aiment que le Seigneur Se manifeste de diverses manières et sous des formes variées.""Penser à Dieu comme étant sans forme est parfaitement juste. Mais faites attention de ne pas croire que cette manière de voir est la seule vraie et que tout le reste est faux. La méditation sur Dieu conçu comme un Être avec forme est juste également. Tenez-vous en à votre propre croyance jusqu'à ce que vous ayez 'réalisé' Dieu, et alors tout s'éclaircira."

"Le feu n'a pas en soi de contours précis, mais en tant que tisons ardents, il revêt des formes diverses. Ainsi le feu sans forme peut être vu comme ayant une forme. De même, le Dieu sans forme revêt parfois des formes définies."

"Sachez que ma Mère divine est à la fois une et plusieurs, et aussi que l'Absolu est au-delà de l'unique et du multiple."

"Faites vous-même ce que vous aimeriez voir fait par autrui."

"Gardez votre foi et vos sentiments (religieux) pour vous seul; n'en parlez pas à d'autres, vous y perdriez beaucoup."

"Plus on cache à autrui ses pratiques religieuses, et mieux cela vaut."

"Ne laissez jamais le découragement pénétrer votre coeur ; le désespoir est, sur votre chemin, le plus grand ennemi du progrès spirituel."

 

4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 17:25

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site ( lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :


1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne ( lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille ! Nous vous invitons à lire la prière mondiale des unitariens et universalistes qui nous est proposée pour ce mois d'août (lien). 

 

2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.

giacomo tessaro portrait 2012Giacomo Tessaro - Piémont, protestant libéral - Cet automne je vais commencer un cours de théologie et prédication qui m'a été proposé par une amie, diacre de l'Église vaudoise. Ayant dépassée mes résistances et mes peurs, ce cours sera sûrement une très bonne opportunité pour connaître des croyants et pour avancer sur mon chemin spirituel. Je pourrai aider ma communauté locale et peut-être aussi d'autres communautés avec mes dons.


3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - profitons de nos vacances estivales pour mieux vivre notre tendresse avec les animaux ; cette chanson de Marie Laforêt précisément intitulée "La Tendresse" liée à un montage d'animalier d'Angélique France nous y invite.


 


4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.
Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche