Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 13:33

« J’aime mon Eglise »
« I love my Church »


Notre Eglise, qu’elle soit catholique, protestante, orthodoxe ou autre, ou une synagogue pour les juifs ou encore une mosquée pour les musulmans, est pour nous comme une seconde famille.


Nous y allons avec joie et bonheur, nous y chantons et nous y dansons, nous y célébrons nos fêtes.


megaphone-en-or.jpgPour nous mettre en relation avec Dieu, avec nos Frères et Sœurs dans la foi, mais aussi avec tous les hommes de bonne volonté. Pour nous mettre en relation avec nos amis les animaux et tout ce qui vit sur terre ; pour respirer notre planète bleue, pour la rendre plus verte ; pour nous ouvrir à tout l’univers et à ses mystères ; pour transmettre la Vie à nos enfants, aux générations futures.


Au sein de nos communautés religieuses, nous y apprenons la démocratie : à écouter les autres, à tenir compte de leur point de vue, à prendre la parole avec sagesse, à nous exprimer en toute fraternité, à trouver des solutions tous ensemble.


Au sein de nos communautés religieuses, nous nous y sentons accueillis, aimés, sollicités pour y apporter nos contributions avec nos qualités, nos talents, notre savoir faire, nos vocations, et ceci sans discrimination, quelque soit notre origine, notre vie conjugale et sexuelle, nos choix militants, nos malheurs et nos difficultés, nos vaillances et nos handicaps.


Nos communautés religieuses nous aident à devenir des citoyens du monde, des artisans de paix, des promoteurs du développement durable.


Soyons actifs au sein de nos communautés religieuses : elles sont de notre patrimoine ; elle nous sont léguées par nos diverses traditions ; elles nous invitent à plus de morale et de fraternité. Aimons nos églises, nos synagogues et nos mosquées.


Ce tract a été rédigé par l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) (lien) dans le cadre de son programme « la Transylvanie en vélo par la transeuropéenne EV6 » (lien). Il sera diffusé en A4 recto verso tout le long de l'itinéraire.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, initiateur de ce programme, est chrétien unitarien. Il aura 70 ans en 2012 et habite près de Bordeaux. Il va en Transylvanie visiter son Eglise historique, fondée en 1568 dans le contexte des Réformes protestantes du XVIème siècle. Pour lui, ce sera un pélerinage au sens fort du terme. A cette occasion, il veut délivrer un message d'entente et de paix.

 

Les unitariens n’adhèrent pas aux dogmes et considèrent Jésus comme un maître spirituel, conformément à ce que disent les évangiles. Il y a aujourd'hui des unitariens qui sont chrétiens et d'autres qui sont issus d'autres traditions. Ils prônent tous la liberté de penser et d'expression dans le respect et l'amour des autres ; il s'ensuit la cohabitation positive de tous les acteurs sociaux, en lien avec la responsabilité citoyenne.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la Transylvanie en vélo par EV6
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 20:00

lapierre dijon 2010

 

Les cycles Lapierre (lien), basés à Dijon, en France (sur l'itinéraire de la EV6 !), ont présenté à leur salon 2010 une série de vélos avec assistance électrique.

 

Le plus intéressant dans cette gamme est sans conteste le "Chocolate" (nommé sur sa couleur et que l'on voit en premier plan de la photo ci-dessus) dont la batterie est carrément intégrée au cadre (à l'intérieur du cadre, il ne peut pas être volé ! et - non apparent - il n'attire pas non plus l'attention sur le standing du vélo). Mieux, il est bien accouplé avec le pédalage et ne donne pas l'impression d'un démarrage par un moteur. On pédale et on avance plus vite ! La batterie est une ION de 24 volts, 10 Ah, 240 Wh ; c'est qui se fait de mieux !

 

lapierre_chocolate.JPG

 

lapierre chocolate cadreAutres avantages à signaler : un cadre d'un seul tenant qui intègre le porte bagage arrière, si bien que le vélo peut porter des charges importantes ; d'ailleurs, il est livré avec deux sacoches de 12 litres chacune ; et puis un pédalier protégé par un cache - ce qui évite d'abîmer les pantalons ; un guidon pourvu d'un écran électronique qui donne toutes les informations utiles ; enfin une fourche avant avec des amortisseurs pour le plus grand confort.

 

Le poids total est de 25, 9 kg et son coût est de 2 199 euros.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la Transylvanie en vélo par EV6
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 10:24

Les vélos à assistance électrique (VAE) proposent une formule hybride, avec plusieurs niveaux d’assistance, grâce à une batterie dont l’autonomie (pour le modèle Peugeot) est de 80 km d'assistance à 25 km/heure. La batterie se recharge tout simplement en roulant (les descentes sont donc les bienvenues !) ou bien encore, à l’étape, en la branchant sur une prise. D’un poids de 5,4 kg, elle est amovible.

Les Cycles Peugeot sont les premiers à sortir un tel modèle, à voir sur leur site à la rubrique "séries spéciales". Le poid total du vélo (avec batterie) est de 29,1 kg. Son prix est de 2 290 euros.

Il nous faudra au moins un vélo de ce genre pour notre projet de randonnée de Saint-Nazaire en Transylvanie par la piste cyclable EV6, par Loire et Danube, en été 2012. Providentiellement, les technologies avancées viennent à notre secours ! 

 

Ajout du 25 novembre 2010

 

Les cycles Peugeot ont modifié leur gamme. Le modèle présenté ici n'est plus fabriqué. Le nouveau modèle le mieux adapté semble être le E-City Nexus 7 avec une batterie de 10 Ah. Son prix est de 2 099 euros. Voir aussi les cycles Lapierre (lien).

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la Transylvanie en vélo par EV6
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 12:57

Proposal from the French-speaking Unitarian Church about a trip in 2012 by European track cycling EV6 to visit the Unitarian churches in Hungary and Transylvania.


the website is : 
http://www.eurovelo6.org/


Local authorities from various European states have made great efforts to set up a bike trail along the fluvial waterways from Saint-Nazaire, at the estuary of the Loire river in France, to Tulcea, at the estuary of the Danube in Romania. Now the European bike trail is ready for use. As it is longing the waterways, it has no serious elevation and can even people with low sport capacities can take the trail and people can expect to make 80 to 100 km per day by bike.
This bike trail follows the rivers Loire, Rhine and Danube.


For example, it takes 28 days (almost a month) from Saint-Nazaire (France) in Budapest (Hungary), or 2 456 km, with the middle stages of 88 km, with a reduction to 15 days for most athletics who can do twice more miles per day (which is perfectly possible because of lack of relief and fluidity of movement that is not hampered by traffic jams and stop).


This makes it possible to organize a cycling expedition, from Saint-Nazaire (France) to Budapest (Hungary) to go and visit our historic church in Transylvania. From Gyor (even before arriving in Budapest) could start the visit of Unitarian congregations, or 5 days of travel in Hungary (Budapest to Oradea) and 11 days for Transylvania (Romania).


The month of June could be devoted to travel to Budapest by cyclists (with possibly two groups, one - for seniors - making the trip in a month and the other - younger - making the same travel faster in 15 days) and other participants from other means of transport : by car, train or plane could join them for a large gathering in Budapest in early July, and finally bring cyclists by car up to Transylvania. Returns to locate from the second half of July, could be by plane or by train or by bike for the more adventurous and have the time.


Wearing a T-shirt for cyclists and other participants referring to the purpose for this trip : "the Transylvanian Unitarian Church * / founded 1568 / I'm going to visit my church by bike / trail through the European EV6 / Saint-Nazaire - Budapest / 2 500 km '* with Coat of Arms of the Church on the cuffs. Leaflets will also be distributed, noting in particular that Transylvania was the first, by the Edict of Turda in 1568, to proclaim religious tolerance between Catholics, Protestants and Unitarians.


You can count on the participation of North Americans who will arrive in Nantes by plane, then rent bikes on site; on the way of trail EV6 young Unitarians other European countries that will join ; finally welcoming congregations we visit. The media (press, radio and local and regional television stations) will be interested. The French channel TF1 broadcast these days a series of reports on the EV6 : the subject becomes trendy. Sponsors (local governments that intend to promote their development work ; hotels , restaurant and campground located along the EV6, and companies working in Hungary and Romania, etc..) will provide support. This project will give us an opportunity to get the attention of the media and enjoy a trail using ecological means of transport (bike)


Our Church, the French speaking Unitarian Church, is the initiator. Therefore, it opens a rubric on its website (in French and English) to monitor the progress of the project. Once the project launched, an organizing committee (this time off Church) will be held with participants concrete in order to raise funds.

The period of June-July 2012 could be used as it would give us the time to organize the operation and find sponsors.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la Transylvanie en vélo par EV6
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 07:46

Le conseil de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) a adopté le projet suivant qui consiste à organiser un voyage en 2012 par la piste européenne cyclotouriste EV6 afin d’aller visiter nos Eglises historiques de Hongrie et de Transylvanie.

le site de l'EV6 : 
http://www.eurovelo6.org/


De Saint-Nazaire, à l’embouchure de la Loire en France, à Tulcea, à l’embouchure du Danube en Roumanie, les collectivités territoriales, à commencer par celles de l’Allemagne et de l’Autriche et depuis quelques années celles de la France et des pays de l’Est, ont fait de gros efforts pour aménager une piste cyclable qui emprunte les anciens chemins de halage des grands fleuves : la Loire, le Rhin et le Danube. Outre la fraîcheur et l’agrément d’un tel itinéraire, il en résulte un profil plat, sans obstacles majeures, avec des étapes possibles de 100 km par jour, voire plus.


Par exemple, il faut compter 28 jours (soit près d’un mois) de Saint-Nazaire (France) à Budapest (Hongrie), soit 2 456 km, avec des étapes moyennes de 88 km ; avec réduction à 15 jours pour les plus sportifs qui peuvent faire le double de kilomètres par jour (ce qui est parfaitement possible à cause du manque de relief et de la fluidité de la circulation qui ne se trouve pas gênée par des feux rouges).


Cela rend possible l’organisation d’une expédition cyclotouriste, de Saint-Nazaire (France) à Budapest (Hongrie) afin d’aller rendre visite à notre Eglise historique de Transylvanie. A partir de Gyor (avant même d’arriver à Budapest) pourrait commencer la visite des congrégations unitariennes, soit 5 jours de voyage en Hongrie (de Budapest à Oradea) puis 11 jours pour la Transylvanie (en Roumanie).


Le mois de juin pourrait être consacré au voyage jusqu’à Budapest par les cyclotouristes (avec éventuellement deux groupes, l’un – pour les seniors - faisant le voyage en un mois et l’autre – pour les plus jeunes -, effectuant le même trajet plus rapidement en 15 jours) ; puis d’autres participants venus de toute part en voiture par train ou par avion pourraient se joindre à eux pour un grand rassemblement à Budapest au début du mois de juillet ; enfin un suivi des cyclotouristes par voiture jusqu’en Transylvanie. Les retours, à situer à partir de la seconde moitié du mois de juillet, pourraient se faire par avion ou par train, ou encore par vélo pour les plus courageux et qui ont le temps.


Le port d’un tee-shirt par les cyclotouristes et les autres participants avec mention de la raison de ce déplacement : " Eglise unitarienne de Transylvanie * / fondée en 1568 / Je vais en vélo visiter mon Eglise / grâce à la piste européenne EV6 / Saint-Nazaire – Budapest / 2 500 km "
* avec blason de l’Eglise sur les manchettes.

Des tracts pourront également être distribués, signalant notamment que la Transylvanie fut la première, par l’édit de Torda en 1568, à proclamer la tolérance religieuse entre catholiques, protestants et unitariens.


Nous misons sur une participation de Nord-Américains qui pourront rallier Nantes par avion, puis louer sur place des vélos ; sur la convergence vers la piste EV6 de jeunes unitariens d’autres pays européens, enfin sur l’accueil des congrégations que nous visiterons.

Les médias (presses, radios et télévisions locales et régionales) pourront être intéressés. La chaîne française TF1 diffuse ces jours-ci, lors des actualités du midi, une série de reportages sur l’EV6 : le sujet devient à l’ordre du jour et des sponsors (collectivités territoriales qui entendent valoriser leurs travaux d’aménagement ; hôtels, restaurant et camping installés le long de l’EV6 ; et entreprises travaillant avec la Hongrie et la Roumanie, etc.) pourront apporter leur soutien à un tel projet.


Notre Eglise, l’Eglise unitarienne française, en est l’initiatrice. A ce titre, elle ouvre une rubrique sur son site (en français et en anglais) permettant de suivre l’avancée du projet. Une fois le projet lancé, un comité d’organisation (cette fois-ci hors Eglise) pourra être organisé avec les participants concrets afin de pouvoir collecter des fonds.


La date de juin – juillet 2012 pourrait être retenue car l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) occupe déjà les années 2010 (avec le projet d’un symposium de théologie) et 2011 (avec une conférence internationale). En plus, une telle date nous laissera le temps d’organiser l’opération et de trouver des sponsors.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la Transylvanie en vélo par EV6
commenter cet article

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche