Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 03:06

Tchécoslovaquie, siège de l'Eglise unitarienne de TchécoScházíme se v tomto místě, které je pro tuto chvíli naším duchovním domovem.  Je to místo nás všech, pro každého z nás.  Jsme lidé různého původu, s různými životními příběhy; každý z nás je originálem.  Jdeme mnoha různými cestami.
Zatímco cesta každého z nás je odlišná, máme společný cíl: prohlubovat naše spojení s Duchem Života; činit duchovní dílo v našich srdcích; a vztahovat se k druhým.
Zapalme tento kalich, abychom posílili své uvědomění pospolitosti.  Toto je skutečně jedno místo, mnoho cest; mnoho cest, jeden cíl.  Nechť světlo tohoto kalicha nám tuto pravdu připomíná.

 

le siège de la Société religieuse des Tchèques unitariens à Prague

 

We gather in this place which is our spiritual home at this hour.  It is one place for us all.  We are people of different origins, with different life stories ; each of us is unique.  We walk on many diverse paths. 
While the path of each of us is quite different, we have a common goal : to deeper our connection with the Spirit of Life ; to do the spiritual work in our hearts; and to reach out to the others. 
Let us light the chalice to strengthen our awareness of togetherness.  This is truly one place, many paths; many paths, one goal.  May the light of this chalice remind us of that.   

Petr Samojsky (Religious Society of Czech Unitarians, lien)


Nous nous réunissons en ce lieu qui est notre maison spirituelle à cette heure. C'est un endroit pour nous tous. Nous sommes des gens d'origines différentes, avec des histoires de vie différentes ; chacun de nous est unique. Nous marchons sur de nombreux et divers chemins.
Bien que le chemin de chacun de nous soit assez différent, nous avons un objectif commun : approfondir notre relation avec l'Esprit de vie, pour faire un travail spirituel dans nos cœurs, et de tendre la main aux autres.
Allumons le calice afin de renforcer notre prise de conscience de la solidarité. C'est vraiment un seul et même endroit, avec beaucoup de chemins ; de nombreux chemins, mais un seul but. Que la lumière de ce calice nous le rappelle.

 

traduit en français par Jean-Claude Barbier (Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens,  lien)

Repost 0
Published by Petr Samojsky - dans la méditation du mois
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 14:41

calice_a_l_oiseau.jpgSomewhere in Berkeley and in Boston and in Bujumbura,
someone lights a chalice, and its light shines on freedom;
Somewhere in Kansas City and in Kolozsvar and in Kampala,
Someone lights a chalice, and its light illumines truth;
Somewhere in Tierra del Fuego, and in Tulsa,

and in Honolulu and in Havana, 

and in Nashvilleand in Nantucket and in Nairobi,
Someone lights a chalice, and love is made visible.
Today, we light this chalice and hold in memory,
the many chalices whose steady flames hold us.


proposée par Rosemary Bray McNatt,

de l'Unitarian Universalist Association of Congrégations (UUA,  lien)
 

Quelque part à Berkeley et à Boston et à Bujumbura,
Quelqu’un allume un calice, et cette flamme veille sur la liberté ;
Quelque part à Kansas City et à Kolozsvar et à Kampala,
Quelqu'un allume un calice, et sa lumière illumine la vérité ;
Quelque part dans Tierra del Fuego, et à Tulsa,

et à Honolulu et à La Havane, et à Nashville et à Nantucket et à Nairobi,
Quelqu'un allume un calice, et l'amour devient visible.
Aujourd'hui, nous allumons ce calice et conservons en mémoire,
les nombreux calices dont les flammes constantes nous tiennent debout.
 

traduit en français par Jean-Claude Barbier

Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU,  lien)

Repost 0
Published by Rosemary Btay McNatt - dans la méditation du mois
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 01:06

Manchmal ist unsere Vision / von Mitgefühl und Gemeinschaft / größer als unser Herz. / Unsere Hoffnung auf eine gerechte Gesellschaft, / die sowohl frei als auch verantwortlich ist, / geht oft hinaus über das, was wir gerade selbst dazu beitragen.
Dennoch - mögen wir uns niemals durch Fehlschläge oder Misserfolge / davon abhalten lassen, tatkräftig zuzupacken, / und immer und immer wieder zu versuchen / die Hoffnungen und Träume unserer Gemeinschaft zu leben. / Möge das Licht dieser Flamme uns den Mut für die Reise geben.

prière proposée par Eric Hausman, Deutsche Unitarier Religionsgemeinschaft - DUR ( lien)

 

slide1.jpg

réunion d'unitariens allemands, vue sur le site de la DUR

 

Sometimes, the vision we share / for compassion and community / is bigger than our actual hearts. / Often, our hopes for a just society / that is both free and responsible / exceeds what we actually do to create it.
But may we never let our failing and floundering / keep us from seeking, again and again, / to live out in concrete deeds / the hopes and dreams of our collective heart. / May the light of this flame give us courage for the journey.

Parfois, la vision que nous partageons / par compassion et par fraternité / est plus grande que nos cœurs. / Souvent, nos espoirs pour une société juste, / qui soit à la fois libre et responsable, / dépassent ce que nous pouvons faire.
Mais peut-on en rester à nos échecs et à nos piétinements sur place, / et nous garder d’essayer, encore et encore, / de vivre par des actes concrets / les espoirs et les rêves de notre cœur collectif.Que la lumière de cette flamme nous donne le courage pour notre voyage.

traduit en français par Jean-Claude Barbier (chrétien unitarien, Bordeaux)

Repost 0
Published by Eric Hausman - dans la méditation du mois
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 02:50

calice_porte_par_trois_hommes.jpgen kirundi : Guhura kw’abantu kugurura imiryango myiinshi. Kwinjira mu mico y’abandi no kugurikira uburyo bundi bwo gutahura no gukora ibintu. Kwitaho abandi bica birakura muri twebwe umutima wokwitanga uturoresha kubandi mu kubitangira atakwikunda kugiyemwo. Uno musi, muri aka gatondo, nitwatse iri tara ryo kugurukira abandi, yo gutangarira bishasha biduteza imbere eka mbere no gukorera hamwe gukomeye.


en français : La rencontre entre les peuples renferme des possibilités inattendues. Expériences culturelles et ouverture à de nouvelles façons de comprendre et de faire les choses. L’attention à l’autre se développe et un esprit de détachement nous tourne vers l’autre dans un service désintéressé. Aujourd’hui, ce matin, allumons une flamme d’ouverture à l’autre, de curiosité enrichissante et de coopération active.
 

en anglais : When people meet, endless possibilities emerge. New cultural experiences and openness to new ways of understanding and doing things. A special attention to the other and a sense of service beyond self develop. Today, this morning, let us light the chalice for openness, willingness to grow, enriching curiosity, and active cooperation.

cette prière a été proposée par Fulgence Ndagijimana,

fondateur et responsable de l'Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi (ACUB)( lien)

 

natalia_reverdin_effront.jpgNatalia Reverdin Effront, pasteur protestante catalane, diplômée de la Faculté de théologie protestante de Genève, habite à Rubi, en Catalogne, pour contact voir sur Facebook - traduction catalane (mais compréhensible aussi en français) : Un Monde Uni Généreux Intelligent Solidaire Humain et avec Amour. Je me suis inspirée du mot Umugisha, qui veut dire "bénédiction" en kirundi (photo de mon album "Vacances 2009").

 

burundi_umugisha.jpg

Repost 0
Published by Fulgence Ndagijimana - dans la méditation du mois
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:49

This Global Chalice Lighting is submitted in French and English by the Eglise unitarienne francophone as homage to Norbert Čapek. It is to be used during June 2011.


farandole.jpg

"La farandole" par Germaine Rees, artiste peintre en Alsace, voir son site (lien)

 

 

Chaque fois que je vois une fleur, je pense à toi,
Chaque fois que je vois une fleur, je pense à nous,
Car nous assemblons les fleurs, n’est-ce pas ?
Pour qu’elles forment un éventail arc-en-ciel
Pour qu’elles fassent bouquets
Pour qu’elles fassent Eglise.
On dit que, dans ta Bohème natale,
Elles sont si nombreuses au printemps
tant belles et mutines
Qu’elles courent et dansent dans les prés
Célébrant la vie en farandole de liberté.

 

coquelicotsEach time I see a flower, I think of you.
Each time I see a flower, I think of us.
For we gather flowers, do we not?
So that they may bloom into a fan-shaped rainbow
and make up lovely bouquets,
making up the Church.
They say there are so many of them
in your native Bohemia,
so beautiful and lively,
that they run and dance in the fields
celebrating life in a frolic of freedom.

 

par Jean-Claude Barbier, Eglise unitarienne francophone (EUfr)

  poème rédigé en juin 2010, publié sur le site de l'EUfr le 8 juin 2010 en version française ( lien), puis le 10 juin en anglais et en français dans la rubrique "English translation" ( lien).

 

Pour en savoir plus sur le pasteur unitarien tchèque Norbert Capek (1870-1942) et la cérémonie des fleurs qu'il institua au sein de sa congrégation dans les années 1920, voir la rubrique sur le site de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) consacrée à ce rituel original ( lien)

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans la méditation du mois
commenter cet article
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 01:27

We speak different languages. We live on different continents. And yet we share a common love, a common faith, and a common destiny. We share a commitment to create a world where compassion guides us, where all are cherished, where all are free.
We light this chalice in recognition of our enduring connections, in honor of our shared legacy, and in anticipation of the future we shall create together.


Hablamos idiomas diferentes y vivimos en continentes distintos, pero compartimos un amor común, una fe común y un destino común. Compartimos el compromiso de crear un mundo en el que nos guíe la compasión, donde todos seamos amados, donde todos seamos libres.
Encendemos este cáliz en reconocimiento de nuestras relaciones duraderas, en honor de nuestro legado compartido y en la expectativa del futuro que crearemos juntos.


Peter Morales, Unitarian Universalist Association of Congregations (UUA), Etats-Unis

 

Peter_Morales_et_dalai_lama.jpgPeter_morales_et_dalai_lama_IARF.jpg

rencontre entre le Dalaï Lama et Peter Morales (président de l'UUA) lors d'une conférence de l'International Association for Religious Freedom (IARF)

 

Nous parlons des langues différentes. Nous vivons sur des continents distincts. Et pourtant, nous partageons un amour commun, une foi commune, et un destin commun. Nous partageons un même engagement pour créer un monde où la compassion nous guidera, où chacun sera chéri, où nous serions tous libres.
Nous allumons ce calice en reconnaissance de nos relations durables, en l'honneur de notre héritage partagé, et en anticipation de l'avenir que nous devons créer ensemble.

 

traduit en français par Jean-Claude Barbier, Bordeaux

Repost 0
Published by Peter Morales - dans la méditation du mois
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 07:40

This Global Chalice Lighting is distributed by the ICUU in response to the recent Japanese earthquake and its aftermath. In popular Japanese mythology earthquakes are caused by the great fish, Namazu, who lies imprisoned underground beneath a huge stone. This reading is to be used during April 2011.


Dans la mythologie japonaise populaire tremblements de terre sont causés par le grand poisson, Namazu, qui se trouve emprisonné sous terre, sous une grosse pierre.

Namazu_Kashima.jpgAFTER THE GREAT WAVE (For Japan, March 2011)

Namazu, the Great Fish, stirs and the earth quakes.
Tsunami, the Great Wave, races to the shore.
Harbours are engulfed, and towns and villages and farmlands.
The fragile, perilous works of humankind are assailed and shaken.
Nature’s power and human folly have combined.
People are filled with fear. They suffer ruin, devastation, and death.
Human weakness is exposed.
We feel helpless in the face of so much grief, so much suffering.
And yet we cannot afford ourselves the luxury of despair.
We are here to say that, in us, the universe cares for its children.
We are here to reach out in love to the people of Japan;
to unite our spirits with theirs in an affirmation of hope beyond apocalypse.
And to do what we can.
And so we kindle our sacred flame.

Rev. Cliff Reed, 16th March 2011



Namazu.jpg 

traduit en français par Jean-Claude Barbier (Bordeaux, France)

 

Après la Grande vague (pour le Japon, mars 2011)

Namazu, le Grand poisson, remue et voilà que la terre tremble.
Tsunami, la Grande vague, court jusqu’au rivage
Les ports sont engloutis, les villes, les villages et les fermes.
Tout ce qui est fragile - les œuvres téméraires de l'Humanité - est assailli et secoué.
Puissance de la nature et folie humaine sont ici mêlées.
Les gens sont remplis de crainte. Ils souffrent ruine, dévastation et mort.
Combien la faiblesse humaine est vulnérable !
Nous nous sentons impuissants face à tant de chagrins, tant de souffrances.
Et pourtant, nous ne pouvons pas nous laisser aller au désespoir.
Nous sommes ici pour dire que, en nous, l’univers prend soin de ses enfants.
Nous sommes ici pour porter notre amour au peuple du Japon,
Pour unir nos esprits avec les leurs
dans une affirmation d'espoir au-delà de l'apocalypse.
Et de faire ce que nous pouvons.
Ainsi nous allumons notre feu sacré.

 

Namazu_01.jpg

Repost 0
Published by Reed Cliff - dans la méditation du mois
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 22:27

La prière de ce mois nous est proposée par Andreas Bolhar-Nordenkampf, membre du Unitarisch-Universalistisches Forum, l'Unitarian Universalist Forum of Vienna, en Autriche.

en allemand

Wir leben in einer Zeit der Wissenschaft, wir versuchen angestrengt die Welt um uns herum zu verstehen und so das Rätsel an der Wurzel unserer Existenz zu lösen. Jetzt, wo die Menschheit nach den fernsten Sternen greift, sollten wir da nicht auch nach etwas greifen, das uns so nahe scheint und doch in unseren Leben oft ferner ist als der fernste Fleck am Firmament: nach den Herzen unserer Mitmenschen? Die Flamme, die wir nun entzünden, soll uns ein Leuchtfeuer sein in der Dunkelheit, die uns trennt. Es soll uns nicht nur unterstützen in der weltweiten Vereinigung der Unitarier und Universalisten sondern das wertvolle, wundervolle Band stärken, das alle Menschen von jeher verbindet.


en anglais

We live in a time of science, we try very hard to understand the world around us and think that by doing so we can solve the miracle at the root of our existence. As humanity reaches out for the farthest stars should we not reach out as well for something very near and still in our life often farther than the farthest speck on the firmament: to the heart of our fellow human beings? The flame we are lighting now shall be a beacon in the darkness that separates us. It shall not only help us in uniting Unitarian-Universalists across the world but strengthen the treasured, miraculous bond between all people that exists since the beginning of time.

 en français par Jean-Claude Barbier (Bordeaux, France, chrétien unitarien)

calice_unitarien-copie-1.jpgNous vivons à l’époque de la science ; nous nous efforçons le plus possible à comprendre le monde autour de nous et nous pensons que nous sommes entrain de résoudre le miracle de nos origines. Alors que l’Humanité atteint les étoiles les plus lointaines, ne devrions nous pas atteindre aussi des choses très proches et encore dans nos vies bien qu’elles nous semblent parfois aussi éloignées qu’une tâche dans le ciel, mais touchant au cœur du devenir de nos frères humains ? La flamme que nous sommes maintenant entrain d’allumer doit être un phare dans les ténèbres qui nous séparent. Elle doit non seulement nous aider à nous unir entre unitariens et universalistes du monde entier, mais – renforçant ce qui est un trésor - établir un lien miraculeux entre toutes personnes qui ont existé depuis la nuit des temps.

Repost 0
Published by Andreas Bolhar-Nordenkampf, - dans la méditation du mois
commenter cet article
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 19:06

Elle nous est proposée en anglais par le Reverend Maud Robinson, de l'Association unitarienne écossaise (Scottish Unitarian Association / SUA) (lien)


To celebrate our gathering together this morning we light our chalice
as we do each time we meet for worship.
It is good to embrace this familiar ritual.
It is good to know that through this action we are united with Unitarian and Universalist sisters and brothers throughout the world.
But let us try to ensure that our understanding of this familiar and comforting ritual does not become dulled through repetition.
The symbol of a flaming chalice stood initially for a life of service.
Its designer had never seen a Unitarian church or heard a sermon.
What he had seen was faith in action in the form of the Unitarian Service Committee.
As we reflect upon our flaming chalice let us remember this commitment to service – which comes in many forms.
But let us also remember that the flaming chalice,  like our faith, stands open to receive new truths that pass the tests of reason, justice, and compassion.
Let us take a moment to call to mind what special meaning this symbol of fire, of light and of warmth might have for each of us this morning, and for our lives in the week ahead.

Scotland-124c.jpg

 

Traduction en français par Jean-Claude Barbier (Bordeaux, chrétien unitarien)

 

Pour célébrer notre rassemblement, ce matin, nous allumons notre calice
comme nous le faisons chaque fois que nous rencontrons pour le culte.
Il est bon d'embrasser ce rituel qui nous est familier.
Il est bon de savoir que, par ce geste, nous voilà unis avec tous les sœurs et frères unitariens et universalistes à travers le monde.
Mais essayons de faire en sorte que notre compréhension de ce rituel familier et réconfortant ne s'émousse pas par la répétition.
Le symbole d'un calice à la flamme était initialement pour une vie de service.
Son concepteur n'avait jamais vu une église unitarienne ni entendu un sermon.
Ce qu'il vit alors était la foi en action dans le cadre de l'Unitarian Service Committee.
Alors que nous réfléchissons sur notre calice, rappelons-nous cet engagement au service des autres – lequel peut prendre de nombreuses formes.
Mais n'oublions pas que ce calice, comme notre foi, est ouvert pour recevoir de nouvelles vérités qui sont conformes à la raison, à la justice et à la compassion.
Prenons un moment pour nous rappeler le sens particulier de ce symbole fait de feu, de lumière et de chaleur pour chacun d’entre nous ce matin et pour nos vies durant la semaine à venir.

Repost 0
Published by Scottish Unitarian Association - dans la méditation du mois
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 07:30

Global Chalice Lighting for January 2011 :

prière présentée par le révérend David Usher *, premier président de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) ** traduite en français par Noëlle Colle

* photo jointe ** à l'occasion du 15ème anniversaire de la fondation de l'ICUU (janvier 1996-janvier 2011)


david_usher.jpgAll around the world, the light of honest thought shines,

showing people the path to their own authentic faith.
All around the world, the warmth of community glows,

drawing people in from loneliness and estrangement.
All around the world, the flame of justice burns,

inspiring people to acts of faith-filled courage.
 Here, too, may the light and warmth of this chalice be to us a beacon of truth, generosity and compassion, that we may learn the ways of faith and love.


Partout dans le monde, brille la lumière des pensées  honnêtes,

pour montrer aux gens le chemin de leur propre foi authentique
Partout dans le monde, la chaleur de la communauté rayonne,

pour sortir les gens de la solitude et l'aliénation.
Partout dans le monde, brûle le flambeau de la justice,

inspirant aux gens  des actes de courage basés sur la foi
Ici aussi, que la lumière et la chaleur de ce calice puisse être pour nous un phare de  vérité, générosité et  compassion, pour que nous puissions apprendre à agir dans la foi et l'amour.

Repost 0
Published by David Usher - dans la méditation du mois
commenter cet article

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche