Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 08:14
http://img.over-blog.com/360x480/0/50/96/12//Ottawa-First-unitarian-congregation-vue-ext-rieure-P5180554.jpg

First Unitarian Congregation of Ottawa, mai 2008, photo Jean-Claude Barbier

 

L’unitarisme *, qui, depuis les Réformes protestantes du XVI° siècle européen, s’était historiquement développé dans les pays hungarophones (Transylvanie en Roumanie, Hongrie) et anglophones (Royaume-Uni et pays du Commonwealth, Etats-Unis), s’est étendu au XX° siècle en Europe centrale et du Nord, puis, en ce début du XXI°, à d’autres pays d’Asie, d’Amérique latine et d’Afrique noire, et en Europe occidentale.


* " unitarianisme " pour nos partenaires francophones du Canada qui ont choisi cet anglicanisme afin de ne pas confondre notre courant religieux d’avec le modèle politique prônant l’unité de l’Etat contre le fédéralisme, sujet particulièrement sensible au Canada.


Il s’ensuit que la mouvance unitarienne contemporaine fait preuve d’une grande diversité à la fois de sensibilité spirituelle et religieuse avec ses composantes qui se sont ajoutées au cours des siècles (Eglises historiques, congrégations unitariennes, universalistes et unitariennes-universalistes, associations chrétiennes unitariennes, etc.) et à la fois culturelle et linguistique.


En reconnaissant comme groupes émergents les nouvelles communautés unitariennes, notre instance mondiale, l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), a accompagné et encouragé cette expansion de notre foi conformément aux principes édictés dans le préambule de sa constitution : " de favoriser l'essor des assemblées unitariennes et universalistes à travers le monde, d'affirmer la variété et la richesse de nos traditions vivantes, de faciliter le soutien mutuel entre les organisations membres ". Elle a su aider opportunément à la formation des nouvelles élites par des stages de formation à l’échelle continentale pour l’Amérique latine (à San Nicolás de los Arroyos, près de Buenos Aires en Argentine, les 20-25 janvier 2005) et pour l’Afrique noire (à Nairobi, au Kenya, les 7-12 février 08).


De même, nous saluons l’organisation par le Conseil unitarien du Canada (CUC), à Ottawa, du 16 au 19 mai 2008, d’une rencontre nationale annuelle qui prend en compte la langue française.


A l’exemple d’Ottawa 2008, nous souhaitons que le multilinguisme de la mouvance unitarienne contemporaine se développe à tous les niveaux : réunions et cultes au sein de nos congrégations ; pages d’informations (en français, espagnol, allemand, espéranto, etc.) sur le site de l’ICUU et ceux des pays où cela est nécessaire ; ateliers et cultes lors des rencontres ; publications ; etc.


Nous invitons tous les unitariens francophones et locuteurs en français à participer avec entrain à leur congrégation locale, à louer Dieu ou la Vie en leur propre langue, avec leur propre culture, à se réunir en groupes ou associations afin d’approfondir leur foi, à se mettre en réseau pour s’informer réciproquement, mieux se connaître, s’entraider mutuellement, etc.


Dans cette perspective, les unitariens francophones d’Europe occidentale (France, Wallonie et communauté francophone de Bruxelles, Suisse romande), du Canada (congrégations de Montréal et d’Ottawa, etc.) et d’Afrique noire (Burundi, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasha, Togo, etc.) entendent développer leurs relations fraternelles sur la base des accords de coopération qui ont été établis en juin 2006 entre le Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU) et les associations chrétiennes unitariennes (AFCU, ACUB, ACUC).


Jean-Claude Barbier, pour l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU),

Fulgence Ndagijimana, pour l'Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi (ACUB),

Alain Patrice Yengué, pour l'Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC),

Grégoire Bokungu, pour Lisanga ya bandimi na nzambe (République démocratique du Congo, Kinshasa),

Lucie-Marie Castonguay-Bower, pour le Regroupement francophone unitarien universaliste (RFUU).


Cet appel a été proclamé dans le cadre de la rencontre annuelle du Conseil unitarien canadien (CUC) à Ottawa (16 au 19 mai 2008), lors de la réception offerte le dimanche 18 mai par les Amis de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU). La version en anglais fut lue par Hannelore Poncelet (présidente du Mouvement universaliste unitarien au Québec) et le texte en français par Jean-Claude Barbier (S.G. de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens).

publié sur l e site de l'AFCU le 28 mai 2008, ce texte a été transféré ici.


 

Repost 0
Published by communautés francophones - dans l'Appel francophone d'Ottawa
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 04:27
L’anglais est devenue la langue de communication pour toutes les rencontres internationales, y compris pour les unitariens du monde entier. En plus, chaque site a intérêt d’avoir une rubrique en anglais afin d’être accessible aux élites de tous les pays. C’est ce que notre Eglise s’est d’ailleurs empressée de faire en ouvrant une rubrique « English translation » afin que nos meilleurs articles soient universellement accessibles.

Ceci dit, les aires linguistiques constituent des espaces de communication plus intenses et plus populaires. Ils sont en plus appelés à devenir les nouvelles frontières de nos solidarités. Déjà les anciennes frontières politiques de la France d’avec les pays francophones voisins (Wallonie, Brabant, Suisse romane, Monaco, Andorre) ne sont pratiquement plus perceptibles. Langue et culture rimant de pair, les frontières linguistiques seront aussi des frontières culturelles. Ces dernières décennies, poètes, artistes et chanteurs ont été de véritables ponts entre le Québec, la France et la Belgique. Entre la France et l’Afrique noire francophone, ce sont les Eglises et les Ong qui ont été des tisseurs de liens. Etc.

l-internaute.jpg
Les unitariens de tous les pays ont pris conscience de l’importance de l’anglais plus facilement que d’autres mouvances car leur religion s’est développée très largement dans les pays anglo-saxons ; par contre des efforts restent à faire pour valoriser les autres langues. Quelques signes sont cependant à noter car ils nous encouragent : la prière envoyée chaque mois à toutes les congrégations locales par notre réseau mondial, l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) est rédigée dans la langue de celui qui l’a proposée, puis doublée en anglais – et notre Eglise, à réception, la traduit en français et en portugais (plus en basque et en occitan pour le mois dernier !) ; la même instance a accepté comme membre associé le réseau unitarien-universaliste des espérantistes (UU Esperanto Network) ; au Canada, pays officiellement bilingue, le Conseil unitarien du Canada (CUC) à un forum d’information intitulé « CUC en français » et son site comporte une rubrique en français ; à Montréal, la pasteur qui est d’origine américaine, la révérende Diane Rollert, a fait l’effort d’apprendre le français ; à Philadelphie, aux Etats-Unis, un groupe francophone prie avec nous lors de nos cultes mensuels. Cela bouge ! Mais une politique linguistique plus volontariste et plus systématique serait souhaitable.

Nous rappelons que, en mai 2008, avec nos amis québécois, dans le cadre d’une rencontre nationale du CUC, nous avons lancé l’Appel d’Ottawa (lien). Le premier effet en fut la fondation de notre Eglise un mois après, en juin 2008 – la première Eglise "linguistique" existante sur la Toile. Mieux, en hébergeant un site portugais, notre Eglise francophone affirme plus largement encore le multiculturalisme qui doit permettre à notre Humanité de conserver toutes ses traditions.

Oui, après une mondialisation marquées par l’adoption de l’anglais comme langue utilitaire, nous avons à reconstruire la tour de Babel ! C’est en effet avec nos propres langues que nous louons le mieux l’Eternel et que nous aimons communiquer avec plaisir et humour avec nos semblables.
Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans l'Appel francophone d'Ottawa
commenter cet article

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche