Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 02:32
Le site de l'International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) a été modernisé récemment par le président lui-même, le révérend Brian Kiely, qui en est le webmestre.

A ce site est attaché un blog (U*U without borders / l'unitarisme et l'universalisme sans frontière) où interviennent des membres du bureau (pour l'instant Brian Kiely et Jaume de Marcos) et le secrétaire exécutif John Clifford.

C'est sur ce blog que Jaume de Marcos vient de publier, en date du 9 février, une note sur notre Eglise en s'appuyant sur notre présentation en anglais - cette langue est en effet la langue usuelle pratiquée au sein de l'unitarisme mondiale.
Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans présentation de l'Eglise
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 09:38

A teológia gyakorlata, a gyakorlat teológiája (La pratique de la théologie, la théologie de la pratique), par Maria Pap, 2004, sur le site de l’Eglise unitarienne de Hongrie, traduit en français par l’auteur.


La révérende Maria Pap a pu bénéficier en août 2003 d’une bourse d’études d’un an dans le cadre du programme Balazs Ferenc, à la Faculté de théologie unitarienne de Berkeley – la Starr King – en Californie. Ce texte a été écrit au début de 2004 à partir du constat que, aux Etats-Unis, la formation des ministres insiste davantage sur la dimension sociale de son rôle.

L’enseignement théologique en Transylvanie est construit sur la pratique de la théologie, pendant que l’enseignement américain l’est sur la "théologie de la pratique". En Transylvanie, on assure les fondements théologiques sur lesquels doit s’appuyer le futur pasteur pour servir sa paroisse. Cette priorité dérive de la tradition protestante, qui est d’enseigner l’Evangile.

Au XXIè siècle, avec la globalisation, l’effondrement de la société traditionnelle, une telle préparation ne suffit plus pour le travail quotidien du pasteur, sa présence et son rôle au sein de la communauté. On ne peut plus isoler la paroisse (communauté singulière, avec sa dynamique et ses traits particuliers) du village ou de la ville où elle se trouve, de l’ensemble de l’Eglise comme institution à laquelle elle se rattache et de la société en général.

En Transylvanie la situation d’une paroisse s’avère différente selon que les Roumains de langue hongroise y sont minoritaires ou non (par rapport aux autres Roumains), ou encore que les unitariens sont nombreux ou non par rapport aux autres chrétiens (orthodoxes, uniates, catholiques, calvinistes, luthériens, etc.). On doit étudier la spécificité d’une paroisse, son environnement social, politique, économique, religieux, son histoire et sa culture (pour comprendre la manière dont elle conduit ses affaires), son potentiel et ses ressources (démographique, économique, monétaire, symbolique, etc.), sa dynamique du pouvoir (qui l’exerce ? comment ? dans quel but ?).

Et la paroisse dans le contexte de la société ? Dans la plupart des cas la paroisse est juste une partie de la communauté villageoise ou citadine, souvent minoritaire. Le pasteur doit-il se mêler de la politique locale ou non ? Son engagement politique doit-il être explicite ou implicite ? Doit-il prendre position sur les questions économiques, surtout quand il constate la précarité dans laquelle vivent certains ou la majorité de ses paroissiens et les risques de désintégration de la communauté ?

Comment pouvons-nous faire face à ces problèmes, trouver des réponses, aider notre communauté ? En cela les sciences sociaux peuvent aider le pasteur dans sa pratique. Par rapport à l’enseignement théologique traditionnel, c’est une ouverture, un élargissement pour pouvoir mieux répondre aux défis de la société postmoderne. L’enseignement théologique américain a reconnu ces défis depuis longtemps. En plus de la théologie, il enseigne la sociologie, l’anthropologie culturelle, la science du politique et du management. Toutes ces études ont pour but d’aider le pasteur a servir son communauté au-delà des seules situations religieuses.

Je considère cela comme relevant de la pratique de la théologie, c’est-à-dire lorsque la vie quotidienne devient ainsi la base du discours théologique. Comment ? Quand une paroisse enseigne et transmet ses valeurs, elle fait de la théologie. Quand la communauté enseigne les enfants, les jeunes, quand elle prend ses responsabilités dans la vie de la société, elle fait de la théologie. Certes, une telle théologie n’en est pas pour autant forcément la théologie officielle de l’Eglise, mais l’individualité, la force et la capacité de survie de nos paroisses sont données par cette "théologie pratique", qui se situe en quelque sorte à un niveau infra, au-dessous de la "grande théologie".

bannière de l'Eglise unitarienne de JoJobbagyfalva-Nyaradszereda en Transylvanie : l'écologie a été ici mise en avant à partir du thème du blason traditionnel de l'Eglise. Photo, révérend Sandor Szilard 2006

Devons-nous nous occuper de ces questions ? Pensons-y ! La reconnaissance et l’enseignement d’une telle théologie en concordance avec la théologie de notre Eglise, pourrait nous aider à servir mieux nos communautés. Il est vrai que de la théorie jusqu’à la pratique, le chemin est long.

S’il était aussi aisé de faire ce qui doit l’être, de savoir ce qu’il est bon de faire, les chapelles seraient des Eglises et les cabanes des pauvres gens des palais de princes. Qui se conforme a ses sermons est un bon prédicateur. J’apprendrais plutôt à vingt personnes ce qu’il est à propos de faire, que je ne serais l’une des vingt à suivre mes instructions. " (Shakespeare, " Le marchand de Venise ")

Repost 0
Published by Maria Pap - dans la chaire du pasteur
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 05:59

extrait du message du Révérend Brian J. Kiely*, président de l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), pour le mois de novembre 2008, sur le site de l’ICUU, traduit en français par Jean-Claude Barbier (AFCU, France)

* ministre du culte à Edmonton, province d’Alberta, Canada

In my view, the beauty of Unitarianism is that it outlines and approach to religion, an approach that incorporates the use of reason, the freedom from creedal limitations and the celebration of the human spirit. In each nation where our faith exists, it looks a little different from anywhere else. Why? Because each nation has a different history, culture and social context. Unitarianism is an adaptable religion that can include substantial portions of the religions and traditions that already exist. As I say, it's best quality is that it helps define an approach to religion and spirituality rather than proffer a fixed set of doctrines and beliefs.

rev. Brian Kiely et son épouse à la rencontre de l'ICUU à Oberwesel (Allemagne, novembre 2007)


À mon avis, la beauté de l’unitarisme réside dans son approche du religieux, une approche qui sait intégrer l'usage de la raison, la liberté de penser vis-à-vis des limites qu’imposent les credo, et la célébration de l'esprit humain. Dans chaque pays où notre foi existe, celle-ci apparaît chaque fois un peu différents. Pourquoi ? Parce que chaque nation a une histoire, une culture, un contexte social différents. Or l’unitarisme est une religion qui s’adapte et qui peut reprendre des aspects substantiels des religions et des traditions existantes déjà. Comme je l'ai dit, il vaut mieux cette qualité là, qui permet une approche ouverte de la religion et la spiritualité plutôt que de formuler un ensemble fixe de doctrines et de croyances.

Repost 0
Published by Brian Kiely - dans les piliers de l'Eglise
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 12:03
Compte tenu des talents déclarés, à savoir 3 chanteurs de chorale * dont l'un a été, en plus, musicien dans un orchestre, auxquels pourront se joindre d'autres personnes, le Conseil de l'EUfr a décidé du lancement d'une chorale. Ce faisant, il répond aussi aux voeux émis par les francophones lors de la Renontre nationale organisée à Ottawa en mai 2008 par le Conseil unitarien du Canada (CUC).
* Alain Lauzet, Jean-Charles Sikner et Noëlle Colle

Jusqu'à présent, les unitariens chantent surtout en anglais ou en hongrois. Plusieurs de ces chants ont été traduits en français (en traduction libre) par Jean-Claude Barbier et mis en ligne sur le
site de l'AFCU à la rubrique "nos chants et prières". Nous avons aussi à notre disposition des partitions recueillies lors de rencontres internationales : l'IARF à Kolozsvar (Transylvanie) en juillet 2005, l'ICUU à Montserrat (Espagne) en novembre 2005, puis à Oberwesel (Allemagne) en novembre 2007 ; et surtout le livret intitulé "Uni-Worship, a song and service book" édité en 2000 par le révérend anglais Richard Boeke pour le compte de l'ICUU et comprenant 36 p. en format A5.

La chorale a à sa disposition un dossier de plus d'une vingtaine de partitions. Les textes déjà traduits seront harmonisés. Rendez-vous dans un an pour que nous puissions publier sur ce site, à une rubrique réservée aux travaux de cette chorale, des partitions et des enregistrements sonores ... dans la langue de Molière bien sûr !

C'est là un pas important pour le développement concret de notre Eglise.
Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la chorale
commenter cet article
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 11:04

Voyage Nocturne (Al-Isra *)


* "Chers frères croyants : Al-Isra’ wa Al-Mi’râj est un voyage céleste du Prophète (SAWS).

Al-Isra’ : c’est le voyage nocturne Al-Mi’raj : c’est l’ascension du Prophète jusqu’au " Lotus de la limite " (Sidrat Al-Muntaha) ". Lu sur le site officielle de la Grande Mosquée de Paris.


Peinture de Jean-Marie Senamaud, "Al-Isra", vue sur le site de sa gallerie.

 


A ma droite, asalama

A ma gauche, asalama.

 

Je salue
mes deux
compagnons.

Entités
de route,
êtres de fond,

 

L’un est en phase
avec la Lumière,

L’autre correspond
avec la Ténèbre.

Et moi, roseau flexible devant cet influençable test

Je reçois impassible leurs complaintes célestes. 

A l’inverse, mes actes et choix les interpellent

Tous deux réfléchissent, puis m’appellent.

Et dans mon voyage nocturne vers ma Jérusalem,

Ils m’accompagnent, flanqués de leurs homologues de Salem.

Enfin, arrivé au septième étage,

Ils restent ; je suis reçu par un mage

Qui m’instruit, me dévoile à mon image.

 

Repu de cette fondamentale instruction

Dans la félicité intemporelle je nage.

Mais même ayant reçu la terre qui m’avait été promise,

Il me faut regagner le sol et dans mon monde re-déposer la mise.

La quête n’est pas achevée, je dois parachever mon éducation.

Dieu nous guide tous vers son unité

C’est par l’Amour que nous y sommes appelés.

poème mystique de Fabrice Béguin (membre de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens, et du groupe unitarien de Paris).

Repost 0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 10:12

A l’automne 1992 à La Roche sur Foron en Hte Savoie, le thème du synode était " Réunir, partager, témoigner : la fête en tête ! " À cette occasion, mon témoignage fut celui-ci - déjà s’entrouvrait une faille mais l’intuition était sincère, en tout cas c’était la mienne :

"Dieu"… de moins en moins pour moi un Nom précis, un "tu" personnalisé à qui je m’adresse. C’est avant tout une soif, un désir, une quête permanente. Pour des raisons pratiques, j’appelle "Dieu" ce harcèlement spirituel, à la fois drogue et tourment, cette lame de fond qui me laisse rarement en repos.

"Dieu" en moi, c’est la vibration du Sens fondamental : pourquoi la vie ? ma vie ? pourquoi cette planète-là ? pourquoi ce besoin et ce plaisir d’aimer et de donner… d’être aimé et de recevoir ? Pourquoi la violence du mal et sa victoire apparente ? pourquoi cette nécessité – peut-être improbable – d’une alliance historique entre Dieu, le Tout-Autre, et la petite tribu des hommes ? Et si finalement "Dieu" n’était en moi que la métaphore sublime de mes angoisses et de mes rêves, surtout de ce désir communionnel qui s’appelle Eglise ?...

"Dieu", questionnement premier et ultime qui m’arrache à la grisaille, me fait douter des apparences, me pousse sans cesse à creuser, à entreprendre, à dépasser l’accessoire. C’est souvent un Dieu sans visage, sans nom, sans arbre généalogique (pas même judéo-chrétien). Un Dieu sans religion, sans appellation contrôlée, sans servilité ni posture de prière : Dieu-ouverture au Sens, Dieu pure Béance d’amour, décentrement de l’ego. Seigneur, donne-moi de cette eau, que je n’aie plus à puiser… Je suis l’Eau Vive, les vrais adorateurs adoreront en Esprit et Vérité. 

Témoignage d'Epikouros, ancien prêtre catholique (1973-1978).

Repost 0
Published by Epikouros - dans croyants-non croyants
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 15:55

EUFr for French-speaking Unitarian Church

Online church for Unitarians, isolated sympathizers,

and existing Unitarian communities in the French-speaking world

traduit par Béatrice Schohn (Obenheim, Alsace)


It was founded in June 2008 on the initiative of the network for Unitarian Correspondence , based in Bordeaux, France. It spread quickly and offers various services.

EUFr is an internet link with already 60 articles posted as of January 23rd,2009, including :


- the EUFr library, information spot offering summaries of recent books

- a prayer space where visitors can find help inspiration for spiritual meditation and worship with French translation of monthly prayers sent to all Unitarians by the International Council of Unitarians and Universalists

- coming soon : a space where worshippers can share their personal experience of home services carried out on their own, with their family, friends, neighbours or with a community

- a new Unitarian site for Portugal.

It is also a real church with


- a 7-member board

- a chair-holding minister (check link to minister's chair)

- an applicant to the pastoral ministry in a 1-year training

- soon a spiritual group with members volunteering for a monthly worship, in their homes or in a community near them

- also soon social actions for the benefit of African countries

- and so on …

EUFr is also a congregation of approximately 1300 Unitarians


-    50 in France, Switzerland, Belgium (over 200 sympathizers)
-    50 in Quebec

-   100 in Burundi

-    50 in Congo Brazzaville

- 1000 in the Republic Democratic of Congo (RDC)

-    50 in Togo

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans English translation
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 15:38

Eglise unitarienne francophone (Eufr)

Eglise sur la Toile à l’usage des unitariens et sympathisants qui sont isolés

et des communautés unitariennes existantes dans les pays francophones


fondée en juin 2008 à l’initiative du réseau de la Correspondance unitarienne (basé à Bordeaux, France), l’Eufr s’est rapidement organisée et offrent déjà de nombreux services.


L’Eufr c’est un site Internet avec 66 articles publiés au 4 février 2009,
et comprenant :


- un espace documentairela bibliothèque de l’Eufr " proposant des comptes-rendus de livres récents,
- un espace de prières où le visiteur peut trouver des méditations spirituelles et des louanges à Dieu, et une rubrique "en allumant notre calice" où sont traduites en français les prières mensuelles envoyées à tous les unitariens par l'International Council of Unitarians and Universalists,
- bientôt un espace cultuel "partageons nos cultes" où les fidèles pourront partager leur expérience d’un culte fait seul chez eux, ou en famille, ou encore avec des voisins ou amis, ou encore au sein d'une communauté,
- l’accueil d’un site unitarien du Portugal,
- etc.

C’est aussi une Eglise concrète avec

- un conseil
(pour l’instant de 7 membres),
- un pasteur titulaire d’une chaire (rubrique " la chaire du pasteur " sur le site),
- en formation d'un an, un postulant au ministère pastoral 
- une chorale (pour l'instant de 3 chanteurs dont un musicien)
- et bientôt aussi des activités sociales au bénéfice de pays africains
- etc.

L'EUfr, c'est une mouvance francophone d'environ 1 300 unitariens

-    50 en France, Suisse et Belgique (plus 200 sympathisants)
-    50 au Québec,
-   100 au Burundi,
-    50 au Congo Brazzaville,
- 1000 au Congo RDC,
-    50 au Togo

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans présentation de l'Eglise
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 09:27

Chers Amies, Chers Amis de la Correspondance unitarienne. Afin de répondre aux besoins des unitariens et sympathisants qui se trouvent isolées, nous avons lancé, en juin 2008, une Eglise sur la Toile, l’Eglise unitarienne francophone.


Il s’agit aussi d’une Eglise " linguistique ", la première du genre, se proposant comme carrefour pour toutes les communautés unitariennes francophones sises en Europe occidentale, en Afrique noire et au Québec. Au début, simple site, cette Eglise s’est dotée d’un conseil et puis maintenant d’une pasteur titulaire, la révérende Maria Pap, ministre de notre Eglise historique, l’Eglise unitarienne de Transylvanie. Nous avons ce matin, inauguré en quelque sorte sa chaire en ouvrant sur notre site une rubrique intitulée " la chaire du pasteur ". Autrefois cela se faisait avec grande cérémonie, mais comme notre Eglise est sur la Toile, c'est aussi un moment historique mais d'un genre nouveau.

Nous commençons déjà à recevoir des messages de félicitation à destination de Maria Pap à l'occasion de son installation à la chaire de notre Eglise. J'envisage en conséquence de les publier sur le site. Pour ceux qui veulent y ajouter le leur, vous pouvez me les envoyer directement à
correspondance. unitarienne@ wanadoo.fr


Merci pour elle et pour vos encouragements. Jean-Claude Barbier


Vendredi 23 janvier 09

Je souhaite à la nouvelle pasteur le plus grand succès et la bénédiction de Dieu. Fraternellement (Jean Monod, Laon, France).

Bienvenue et Merci Maria pour vos paroles et pour avoir accepté d'être notre pasteur fraternellement (Noëlle Colle, Var, France, membre de l’AFCU)

Madame le Pasteur, Permettez moi de vous féliciter chaudement à l’occasion de votre nomination à la chaire de L’Eglise unitarienne francophone. Que " Dieu Un " vous bénisse (Jean Pierre Marie Babin, Nantes, responsable du centre Chrétiens unitariens 44, membre de l’AFCU).

Oui, un très grand merci à la pasteur Maria Pap, et à J. C. Barbier et à son équipe qui ont permis l'instauration d'une Eglise unitarienne sur la Toile. C'est un lien précieux que la création de cette communauté. Il est désormais inutile d'aller à pied, à cheval ou en voiture à l'église : l'église vient à nous : c'est merveilleux, cette idée, vu nos communautés dispersées ! Très cordialement, (Marie-Claire Lefeuvre, Rambouillet, membre de l’AFCU).

Lors de la création de ce qui était un site, je ne comprenais pas ce qu'était l'EUfr, son ambition. Je ne comprenais pas qu'un site devienne par la suite une Eglise cathodique, mais maintenant avec la venue de la révérende Maria Pap comme pasteur de l'Eglise, je comprends mieux et je suis enthousiaste. Loin des activités de l'AFCU, je me sens maintenant moins isolé. Fraternellement (David Renom, Fort de France, chrétien unitarien).


Félicitations. Que l'Eternel bénisse Maria Pap (Jacques Cécius, Spaa ; Belgique, membre de l’AFCU).

Samedi 24 janvier 09

Félicitations à la Révérende Maria Pop pour sa nomination. Félicitations également à J.C. Barbier pour son dévouement. Je ne connaissais pas l'AFCU ni l'EUfr il y a encore près d'un an. Il est réconfortant d'apprendre qu'il existe une Église plus tolérante et, pour moi, plus proche du christianisme originel (Arius était dans le vrai). Soyez bénits dans l'Amour du Père et la Paix du Christ notre Maître.
  Fraternellement (Abbé Michel de Gand, prêtre gallican, département du Lot, France).

Oui Maria. Vous avez raison : l'Inconnu nous attire et en même temps il nous effraie. Mais aujourd'hui, il prend le chaleureux visage d'une inconnue, qui nous convie pour répondre à cet appel à nous mettre en marche ensemble, appel que nous propose l'Un, auquel parfois je donne le nom de Dieu, parfois je ne donne pas de nom.
Pour moi qui suis émerveillé par ce qui transparaît au-delà des mots dans la Bonne Nouvelle apportée par Jésus, être membre d'une Eglise unitarienne à la fois visible et invisible, bénéficier des services d'une pasteure (je pense préférable de l'écrire avec un e, comme en Suisse, même si les recommandations officielles en France acceptent les deux formes), et, qui plus est, à travers elle relier la tradition unitarienne ancienne et ininterrompue en Transylvanie et la modernité, quelle aventure. La Transylvanie qui m'est inconnue n'est-elle pas un carrefour de peuples, langues et religions ?
Puisse cette aventure qui commence nous aider à développer plus d'amour et de justice entre les humains et avec tous les êtres vivants. Merci Maria (Régis Pluchet, Le Mans, France, chrétien)

Dieu Un nous envoie Maria Pap pour notre joie unitarienne afin de servir sa Parole, la dire et la vivre. Que Dieu la bénisse et vous bénisse à travers sa présence pastorale (Voyslav Voyparvnik, Tunisie, chrétien unitarien)

Chère Collègue. Nous nous sommes rencontrés il y a de cela un certain nombre d'années dans votre presbytère rural de l'époque. A ce moment là, j'étais pasteur d'une Eglise à Paris, le Foyer de l'âme, qui s'était jumelée avec la paroisse unitarienne d'Odorheiu Secuiesc tenue par le pasteur Dominique Ruz. Je viens d'apprendre vos nouvelles fonctions. Je vous en félicite et je vous souhaite bon vent dans ce nouveau ministère (Pierre-Jean Ruff, Paris, pasteur ERF, conseiller honoraire de l'AFCU).

Je remercie chaleureusement Maria Pap d'avoir accepté d'être notre pasteur et de nous accompagner au sein de l'EUfr  (Grégoire Maury, unitarien-universaliste, Groupe unitarien de Paris) .

Dimanche 25 janvier 09

 

Salut ! Je suis un unitarien du Burundi,  en Afrique centrale. Toutes mes félicitations à Maria pour la création de la chaire et le site web des unitariens en français, je crois que ça va augmenter les membres (Libère Ntamashimikiro, Bujumbura, Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi) .

Félicitations à la Révérende Mària Pap pour sa nomination comme pasteur. Kérem fogadja el üdvözletemet és gratulàciòmat !  Le dévouement de Jean-Claude Barbier est exemplaire. J'espère que par le truchement de cette communauté virtuelle naîtront au fil tu temps des communautés réelles dans leurs localités respectives (Hannelore Daniel-Poncelet, Montréal, Québec, unitarienne-universaliste).

Chère Maria, C'est un immense plaisir que de vous savoir parmi nous, et en plus dans la chaire de pasteur, quel merveilleux cadeau de votre part. Encore merci et que le Dieu UN vous bénisse, et qu'il nous donne la sagesse, la force et le courage dans l'œuvre commencée (Alain Lauzet, Courtenay, Orléanais, France, unitarien).

Tous mes voeux de réussite et de bonheur à Maria Pap pour sa nouvelle charge (Nicolas Semaille, Mons, Belgique, agnostique de culture chrétienne).

Très Chère Rév. Maria Pap. Mes sincères félicitations à l'occasion de votre installation à la chaire de notre Eglise. Que Dieu tout puissant vous bénisse. Fraternellement (Grégoire Bokundu, chrétien unitarien, fondateur et président de Lisanga ya Bandimi na Nzambe, Congo RDC).

Révérende Maria Pap, Félicitations en cette inauguration de votre nouvelle chaire en l'Église Eufr. Puisse cette communauté être pour vous une grâce et un bonheur particulier. Le Canada semble loin mais entre frères et sœurs UU la distance ne compte pas lorsque l'esprit et le cœur sont unis. Paix et Lumière à vous et à toute la communauté. Bien sincèrement (Lucie-Marie Castonguay-Bowers, Ottawa, Ontario, Canada).

Lundi 26 janvier 09

Votre installation au sein de notre Eglise me fait chaud au coeur. C'est la concrétisation d'une Eglise-fille (ou lignée) transylvanienne au sein de la francophonie. Comme à Roberto Rosso*, je vous adresse tous mes voeux dans l'exercice de votre ministère pastoral. Amicalement   (Jean-Charles Sikner, Lyon, chrétien unitarien)
* Roberto Rosso, président de la Congregazione italiana cristiano unitariana (CICU) a été récemment ordonné ministre du culte par l'Eglise unitarienne de Norvège, selon le rite transylvain

Au nom de l'Assemblée des chrétiens unitariens du Congo (ACUC) et à mon nom propre, je viens par cette occasion féliciter ton choix comme pasteur à l' EUFr. J'ai bon espoir que ta jeunesse, synonyme de dynamisme, est l'un des atouts qui feront que notre Eglise avancera pour une longévité sans frein. Bon courage et bonne chance (Alain Patrice Yengué, président de l'ACUC, Brazzaville).

Lundi 9 février 09

How wonderful. CONGRATULATIONS ! GRATULERER - GRATULERER ! Mvh. (Knut Heidelberg, Den norske unitarkirke / The Norwegian Unitarian Church).

Avec un peu de retard, je voulais aussi envoyer mes félicitations et bien sûr mes remerciements à notre pasteur Maria Pap. Je me réjouis de faire partie de cette Eglise sur la Toile qui me rattache à mes racines, et je suis sûre que nous allons grandir dans notre foi, tous ensemble, bien que séparés par les distances. Merci aussi à Jean Claude qui a su imaginer et démarrer ce projet "insensé" mais si rempli de possibilités ! Yes, We Can. Peace ! (Christiane Geisler, huguenote francaise, unitarienne-universaliste Américaine, Philadelphie).

Félicitations à notre ministre du culte. Je connais Maria Pap depuis un certain temps déjà et seulement par courriel. Je la connais comme une personne qui est attachée à la foi libérale. Le fait qu’elle accepte d’accompagner notre Eglise sur le Net, qui est une formule alternative mais non moins intéressante, est une preuve de cet attachement.
Je lui souhaite une chaleureuse bienvenue et un bon ministère auprès de nous tous. Comme dans tout ministère, c’est un moment d’apprentissage, de service et de défi, mais en fin de compte de croissance. Nous avons confiance que sa force de caractère ainsi que son expérience vont lui permettre d’être à la hauteur de cette noble mission (Fulgence Ndagijimana, Bujumbura, président de l’Assemblée des chrétiens unitariens du Burundi).

Transmission de ces messages à la révérende Maria Pap, le mardi 10 février 09


A la révérende Maria Pap, ministre de l’Eglise unitarienne de Transylvanie.
Chère Maria. Ton acceptation d’être pasteur de notre Eglise et l’inauguration de ta chaire de pasteur sur notre site (Online Church disent les anglophones !), ce vendredi 23 janvier 2009, a suscité une vague d’enthousiasme. Plus d’une vingtaine de messages de félicitations à ton adresse me sont parvenues et je te les transmets avec plaisir en fichier joint.
Cela prouve combien notre Eglise est devenue rapidement interactive et conviviale et que la distance géographique qui nous sépare est dès lors atténuée par les moyens modernes de communication sur la Toile.
Tu pourras aussi constater combien l'EUfr est déjà représentative de notre francophonie puisque les messages proviennent de tous les pays (1 Etats-Unis, 1 Norvège, 1 Tunisie, 1 Portugal, 2 Canada, 2 Belgique, 4 Afrique noire, 9 France). Par ailleurs plusieurs sympathisants n’ont pas hésité à se joindre à nous à cette occasion.
Je te souhaite bonne lecture de ces messages de félicitations et d’encouragement et je remercie aussi toutes celles et ceux qui se sont manifestées. Vive la convivialité sur la Toile !
Jean-Claude Barbier, webmestre de l’EUfr

Repost 0
Published by divers unitariens et sympathisants - dans la chaire du pasteur
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 12:59

"Deux marchent-ils ensemble, sans en avoir convenu ? " (Amos 3, 3)

Chaque début est confus et difficile. Le début d’une nouvelle année, celui d’une vie, d’une amitié. Il apporte une confusion de sentiments, de désirs, des espoirs que nous essayons de soulager en bâtissant sur du connu. Certes l’inconnu nous attire mais nous effraye en même temps, alors nous essayons de ranger notre vie et notre expérience dans les frontières d’un territoire familier.

Pour nous tous, cette Eglise sur la Toile que nous essayons de bâtir ensemble est encore un " pays " inconnu, dont nous connaissons tout juste les frontières mais pas l’intérieur. Nous savons qu’il y en a d’autres qui, avec nous, ont le même désir d’explorer et de comprendre. Nous savons que nous sommes différents, chacun avec notre vie et nos expérience, mais avec le lien de la foi qui nous unit dans une communauté.

Nous avons convenu de marcher ensemble, de découvrir la présence et l’amour de Dieu dans notre vie et dans le monde, d’essayer de vivre selon l’enseignement de Jésus en mettant en pratique notre foi unitarienne. Est-ce que ça suffira pour notre voyage ensemble ? On verra.


Juste après la proclamation de l'édit de Torda, en 1568, l'anti-trinitaire Ferencz DAVID rentra à Kolozsvar (actuellement Cluj-Napoca) et harangua la foule, juché sur une pierre d'angle. Cette pierre est conservée à l'intérieur de l'église unitarienne de la ville. Ici, Maria Pap y posant la main. Photo. Jean-Claude Barbier (juillet 2005).

L'année dernière les unitariens de Transylvanie ont célébré les 440 ans de la proclamation, à Torda, de l’édit de liberté religieuse, le premier en Europe, et qui fut l’acte fondamentale du développement de notre Eglise. Durant plus de quatre siècle les unitariens ont vécu selon cette tolérance religieuse en dépit des persécutions qu’ils subissaient. Nous avons toujours respecté la foi des autres en appréciant la nôtre. Dans une monde ou la pluralité religieuse est considéré comme dangereuse et menaçante, la tolérance et le respect de la vie et de la foi de l’autre pratique par les unitariens est le seul moyen de vivre comme enfants de notre Père.

Alors commençons notre marche ensemble, en sachant que nous avons beaucoup a offrir aux autres et au monde autour de nous. Pour notre premier pas, suivons l’enseignement du prophète Michée :

"On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu." (Michée 6, 8)

Ainsi soit-il. Maria Pap (ministre de l’Eglise unitarienne de Transylvanie et pasteur de l’Eglise unitarienne francophone)

Repost 0
Published by Maria Pap - dans la chaire du pasteur
commenter cet article

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche