Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 03:18
L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a célébré, ce samedi 20 mars 2010, son 40ème anniversaire (l’OIF fut fondée le 20 mars 1970). Rappelons son importance : 1/3 des pays représentés à l’ONU, 200 millions d’habitants ... et les unitariens francophones, quelques 1 500 fidèles. Abdou Diouf, ancien président du Sénégal, en est l’actuel président.

grammaire.jpgSon enjeu n’est pas seulement la défense de la langue française, mais aussi, face à l’internationalisation de l’anglais comme langue utilitaire – ce que les francophones ne contestent nullement – la défense de la Tour de Babel : le maintien de notre patrimoine linguistique, la diversité de nos cultures et de modes de penser.

Paris est la capitale de la francophonie. Le prochain siège de l’OIF, la « Maison de la Francophonie » regroupera les services qui étaient jusqu’alors disséminés en 5 sites dans le 7e arrondissement de Paris, au 19-21 de l’avenue Bosquet (deux immeubles de style haussmannien). On compte pas moins de 300 agents à ce siège. Les différents opérateurs de la Francophonie : l’Association internationale des maires francophones, l’Agence universitaire de la Francophonie ou encore l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, n’y auront pas leur siège, mais disposeront de bureaux de représentations.

Y-a-il un regain de l’attrait du français ? C’est ce que laisse entendre un récent article du journal La Croix : « Tous amoureux du français », par Denise AMOUN (au Caire), Sylvain DULAC (à Pékin), Stéphanie FONTENOY (à New York) et Delphine NERBOLLIER (à Istanbul), le 19 mars 2010 (lien).

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la francophonie
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 17:15
Noelle Colle Quiberonsur le bateau de Michel Jamet, à Quiberon, en septembre 2009

Noëlle Colle est conseillère de notre Eglise et traduit régulièrement les prières mensuelles, qui nous sopnt envoyées par l'ICUU, de l'anglais au français (lien). Elle a été présidente de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) durant un an, de mars 2009 à mars 2010. Malgré son âge, elle avait eu le courage d'accepter ce poste parce que nous manquions alors de candidats ; depuis mars, un nouveau bureau a pu se mettre en place et, tout aussi volontairement, elle a laissé place aux jeunes ! (lien). Le samedi 6 mars, elle est venue à Nantes pour l'assemblée générale de l'AFCU puis, toujours active, elle a aussitôt embrayé sur le congrès national d'Amnesty France, dont elle aide le secrétariat national, à la Cité des Congrès à Nantes.  Elle y a malencontreusement fait une chute qui a causé une hémorragie interne au genou. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans nos faire-part
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 17:14

Une Eglise, c'est un peu comme une famille, ou du moins une seconde famille pour nombre de ses fidèles, un cercle plus élargi mais qui reste de confiance, avec des gens que l’on connaît un peu et que l’on aime, avec qui on partage le meilleur de nous mêmes : ce qui transcende nos êtres, notre existence, notre soucis de grandir ensemble en nous encourageant mutuellement dans notre propre spiritualité. Ce second cercle de sociabilité reste un peu intime : on s’y confie, on partage ses joies, mais aussi ses peines.

François aime les hautes montagnes des Pyrénées béarnaises, les vallées aux pentes raides qui mènent vite aux sommets enneigés. Il aime chausser les skis, aller voir les chamois. Et puis, il se sent à l’aise dans cette culture locale où l’occitan n’a pas tout effacé du basque d’antan, où les accents se prononcent encore forts et fiers. Jeune ménage, il fait tout pour sa petite famille, Edith sa compagne et leurs deux enfants, Benoît (7 ans déjà) et la petite Céline.

Et puis, une brusque alerte de santé où il apprend que sa jambe droite risque d’être handicapée : une tumeur au cerveau, certes non cancérigène mais qui doit être ôtée dans les meilleurs délais. L’anxiété du lendemain : quand et comment pourra-t-il remarcher ? pourra-t-il conserver son emploi car il devra limiter la position debout ? et puis la fin des longues marches dans la nature ...

croix-de-fer-col-de-la.jpg
Dans tous les paysages de nos pays chrétiens, des croix de carrefour, de franchissement de col ou encore de cime nous rappellent combien notre vie est faite aussi de souffrance ; des chemins de travail et de peine, de joie parfois. Quand François pourra-t-il reprendre sa marche vers les cimes ?


Que François et sa petite famille trouve ici notre amitié, nos prières pour eux, l'espérance pour lui et les siens au-delà des obstacles présents.

 

Suite : Le 3 avril, la veille de Pâque, François nous a donné de ses nouvelles après son opération du vendredi 26 mars


"Salut à tous !  Oui, je suis enfin rentré à la maison et c'est bon pour le moral. C'est le matin au réveil que je suis le plus en forme. Le kiné vient vers 11h 00 pour des séances de 15mn qui m'épuisent littéralement. Au niveau des céphalées qui apparaissent souvent l'après-midi, on a trouvé avec mon médecin traitant un bon antalgique qui soulage bien la douleur ...". Trois mois d'arrêt de travail et, en perspective, un changement de poste au sein de son entreprise afin d'éviter la station debout.  "J'ai besoin d'une prothèse de cheville et d'une canne pour pouvoir me déplacer. Il me faudra plusieurs mois pour espérer récupérer ma jambe droite d'antan".


"je suis les décisions du bureau d'un oeil [François est trésorier au sein du bureau de l'AFCU] et je les approuve, quant au groupe de discussions [groupe Yahoo "Unitariens francophones"], je ne suis pas encore prêt à m'y rendre, trop fatiguant ; mais saluez bien les copains du groupe de ma part ! A très bientôt, je vous embrasse".

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans nos faire-part
commenter cet article
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 04:13
En 1961, les congrégations unitariennes des Etats-Unis et du Canada ont fusionné avec l'Eglise universaliste américaine pour former l'Association unitarienne-universaliste (Unitarian Universalist Association of Congregations, UUA). Celle-ci fonctionne comme un réseau de congrégations, du moins comme une fédération au fonctionnement très souple et dont le siège est à Boston.

Le Mouvement unitarien universaliste au Québec (MUUQ) reproduit sur son site les sept principes de l'UUisme (abréviation pour unitarisme-universalisme), en y ajoutant les sources. Ce sont là des textes de qualité qui ont été profondément réfléchis et qui ont fait l'objet de revisions lors d'assemblées générales successives en 1984, 1985 et 1995. Nous remercions nos amis québécois de les avoir mis à la disposition du public francophone dès l'ouverture de leur site, dans les années 2000 (lien).

Mouvement-universaliste-unitarien-au-Qu-bec.jpglogo du Mouvement unitarien universaliste au Québec (MUUQ)

Les principes de l'Association unitarienne universaliste

 

Nous, assemblées membres de l'Association unitarienne universaliste, sommes vouées à la reconnaissance et à la promotion des principes suivants :  1 -  La valeur et la dignité intrinsèques de toute personne. 2 -  La justice, l'équité et la compassion comme fondements des relations humaines. 3 -  L'acceptation mutuelle et l'encouragement à la croissance spirituelle au sein de nos assemblées. 4 -  La liberté et la responsabilité de chaque personne dans sa recherche de la vérité, du sens de la vie et de la signification des choses. 5 -  La liberté de conscience et le recours au processus démocratique aussi bien dans l'ensemble de la société qu'au sein de nos assemblées. 6 -  L'aspiration à une humanité où règneront la paix, la liberté et la justice pour tous. 7 -  Le respect du caractère interdépendant de toutes les formes d'existence qui constituent une trame dont nous faisons partie.

 

Les sources de l'Association unitarienne universaliste :  nous avons puisé à des sources diverses la vivante tradition que nous partageons :


* L'expérience directe du merveilleux et transcendant mystère, universellement reconnu, qui suscite un renouveau de l'âme et une attitude réceptive envers les forces qui sont à l'origine de la vie et veillent à son épanouissement.


*Les paroles et les actions de visionnaires, hommes et femmes, qui nous incitent à miser sur la justice, la compassion et le pouvoir de transformation de l'amour pour affronter le mal sous toutes ses formes.


*La part de sagesse de toutes les religions qui est, pour nous, une source d'inspiration morale et spirituelle.


* Les enseignements du christianisme et du judaïsme qui nous convient à aimer notre prochain comme nous-mêmes en reconnaissance de l'amour que Dieu nous manifeste.


*  Le message humaniste qui nous incite à utiliser notre raisonnement et à prendre en considération les résultats de la science, et qui met en garde notre âme et notre esprit contre toute forme d'endoctrinement et de fanatisme religieux


* Les enseignements spirituels des traditions nomades qui célèbrent le cycle sacré de la vie, nous invitant à vivre en harmonie avec les rythmes de la nature. Remplis de gratitude envers le pluralisme religieux qui enrichit et ennoblit notre foi, nous sommes animés par le désir d'approfondir notre compréhension et de développer notre perspicacité.

 

En tant qu'assemblées autonomes, nous souscrivons à cette déclaration de principes, nous engageant à nous témoigner mutuellement soutien et confiance.

 


Repost 0
Published by Mouvement unitarien et universaliste au Québec - dans les piliers de l'Eglise
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 06:01

Le samedi soir 6 mars, l’Eglise réformée de Nantes et Loire-Atlantique présentait le chanteur congolais Marcel Boungou *, l’une des plus belles voix actuels du Gospel.
* BOUNGOU Marcel – 2008 – Du Gospel à l’Evangile, itinéraire d’un « gospel singer » africain ; entretiens avec Jacques Bonnadier, aux Editions Onésime 2000 (Allauch, département des Bouches-du-Rhône), 96 p. + un CD. Voir le site officiel de ce chanteur (lien), ainsi que, sur GoDieu.com, plusieurs de ses chants en accès libre (lien)


magnificat_gospel.jpgIl était soutenu par le Chœur Magnificat Gospel, une chorale nantaise montée en 2002 par le Congolais Hamez Sébastien Bayina, et dont le siège est l’adresse de l’ERF. La soirée fut introduite par la pasteur de l’Eglise, Mme
Caroline Schrumpf

Faisait partie de la qualité de ce spectacle, l’expression de la foi. Comme leur nom l’indique, le Gospel est une proclamation du kérygme de l’Evangile : aimer Jésus qui nous sauve. Avec les mêmes rythmes et les mêmes voix profondes, il prend le relais des Negro-Spirituals chantés par les esclaves dans les plantations d’Amérique, entre les années 1760 et 1865, une théologie de la libération avant l’heure, centrée sur la figure de Moses (= Moïse), libérateur de son peuple, une célébration de Jéricho et de la conquête de la Terre promise, une formidable espérance communautaire pour un peuple opprimé. Le Gospel en prend le relais avec des actions de grâce pour tout ce que l’Evangile, qui est "La Bonne nouvelle", nous apporte.

Et c’était bien cette expression de la foi que j’ai admirée dans cette jeune animatrice de chorale qui exhortait de la voix, des gestes, du regard ses compagnons de chants. Au-delà de sa beauté physique, il y avait celle de sa foi en Dieu. Comme l’a dit d’ailleurs lui-même Marcel Boungou, le Gospel sans la foi ni les paroles de l’Evangile, ce n’est plus du Gospel ! En dépit de sa jeunesse, elle était comme une véritable Pasionaria de la foi dans la lignée des filles de Jérusalem.

Louons ainsi Dieu de tout notre cœur et de toutes nos forces. Le lendemain matin, en notre culte de ce dimanche, c'est à sa force de conviction et d'expression que j'ai pensée (Jean-Claude Barbier, Bordeaux).

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans notre culte mensuel
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 12:41

bistrot.JPG
François - Ce culte interactif a tenu ses promesses, même s'il n'y avait pas grand monde présent. Il n'y a pas à dire célébrer tous ensemble, c'est quand même autre chose. Je suis sûr que d'autres personnes feront des commentaires par la suite et que cette façon originale de célébrer est amenée à se développer.
ça me parait être une réussite.

Garret - Comme je l'ai dit, ce doit être une première mondiale et c'est aussi fabuleux. Merci à tous ceux qui ont rendu l'expérience possible. Bon dimanche,
Yohann - Merci pour tes encouragements, Garret, et bon dimanche également.
François- Tiens, tiens... Dans mon village aussi, quand j'étais gosse, beaucoup d'hommes se rendaient au café après la messe. Les unitariens ont donc les mêmes habitudes ! Bon, on se boit un Ricard ? Allez A +
Laurent : " Bon, on se boit un Ricard ? ". Un Ricard ? Tiens, tiens, on sent de suite le tropisme basque !
Yohann - OK, François, mais pour Benoît [7 ans], ce sera une menthe à l'eau ! Salutations à Edith, et bon dimanche à tous.
François à Yohann - Bravo et merci à toi Yohann.Tu as été un merveilleux chef d'orchestre [webmestre pour ce culte] et sans toi rien n'aurait été possible. Tu as eu raison de modifier le format et de le ramener à 1h 00. J'avais peur que ça traîne en longueur, mais ça n'a pas été le cas. Comment as tu vécu la chose d'un point de vue technique ?
Maël - merci beaucoup, c'était très sympa. bon dimanche à tous ...
François - Merci de vos encouragements. Personnellement, j'ai vécu ce culte en famille et il s'en ait dégagé beaucoup d'émotions. Nous avons une pensée émue pour C. qui a choisi de nous quitter cette semaine. J'espère que nous continuerons de célébrer de cette façon. Je souhaite bonne chance à Grégoire pour le mois prochain [car c’est lui qui animera le culte du mois prochain, dimanche 4 avril – qui sera les Pâques chrétiennes]. Bon dimanche à tous !
Yohann -
Je souhaite encore remercier celles et ceux qui ont participé à ce culte en partageant ce qu'ils vivaient. Merci également à celles et ceux qui ont vécu ce moment avec nous, sans pour autant s'exprimer.

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:45

Ont participé à ce culte en direct et inter-actif de 10h 30 à 11h 30 (heure de Paris) : François Arnault (Pau) en famille avec sa compagne Edith, leur fils Benoît (7 ans) et leur fille Céline ; Laurent Trouvé (Pau), Garret Shuton (Liège), Maël Strom (Paris), et Yohann Amal (Bordeaux)

Vous êtes fraternellement invités à notre culte du dimanche 7 mars 2010 qui commencera à 10h 30. Vous trouverez ici une vidéo, un texte du Nouveau testament et un autre de littérature profane, puis une proposition de la part de l'animateur de ce culte pour son déroulement.  Vous pouvez y participer en vous exprimant au moyen de commentaires.
Ce culte est en direct et il est interactif. vous pouvez laisser vos commentaires tout en bas de la page. Pour lire les nouveaux commentaires des autres, il vous faudra réactualiser de temps à autre la page.


Ouverture du culte (10h 30)

calice_flamme_et_ice.gifFrançois - bonjour à tous et bienvenue sur le site de notre Eglise. Je m'appelle François et, aujourd'hui, c'est moi qui animerai notre premier culte en direct. J'invite chacun d'entre vous à allumer le calice ou une bougie. C'est un geste symbolique qu'accomplissent tous les unitariens du monde quand ils célèbrent ensemble. Vous pouvez nous signaler votre présence en nous faisant un petit signe (dans les commentaires ). Je vous propose à présent de dire la prière unitarienne du mois de mars dans la langue que vous aurez choisie.

Voici la version française : " Que toute toutes les nations s'unissent et prient Dieu ensemble, parlent d'une même voix, adorent et acceptent la parole divine. Que de l'amour jaillisse de magnifiques louanges à chanter à l'unisson par l'Humanité entière."

Maël - salut à tous !
François - salut à tous, ça y est c'est le grand jour. Tout à l'air de fonctionner pour le moment. Bon culte à tous.
Benoît (7 ans) - bonjour à tous ! Je fais le culte avec vous.
Yohann - C'est merveilleux Benoît ! Nous sommes très heureux de t'avoir avec nous !
Edith
- bonjour à tous. je ne sais pas trop où je mets les pieds, mais ça à l'air sympa.
Yohann - Bonjour Edith, ne vous inquiétez pas. Je vous souhaite un bon moment de recueillement.
Garret – Je pense que c'est une première mondiale, un culte sur le web ! Et oui, le christianisme évolue depuis l'invention de l'imprimerie et la bible de Luther. Je me réjouis de me joindre fraternellement, non seulement à vous, mais à tous les chrétiens de la terre qui ont pour but un monde fraternel, où tout le monde puisse vivre en paix.


2- Première lecture (10h 40)

jesus_samaritan_woman2.jpgJean chapitre IV –
traduction Jean-Yves Leloup
« Il [Ieshoua] arrive dans une ville de Samarie appelée Soukhar, près de la terre jadis donnée par Iaaqôb à son fils Iosseph. Là se trouve le puits de Iaaquôb, Ieshoua fatigué par la route s'assied au bord du puits ; c'est environ la sixième heure. Une femme de Samarie vient pour puiser de l'eau. - Jésus lui dit : Donne-moi à boire, [ses disciples sont allés à la ville pour y acheter des provisions].

"Jesus and the Samaritan Woman", par Stephen Broadbent, cathédrale de Chester, Angleterre.

- La Samaritaine lui dit : Comment ! Toi qui est Iehoudim [ndlr Judéen], tu me demandes à boire à moi une Samaritaine ? (Les Iehoudim, en effet, n'ont pas de relations avec les Shomronim [ndlr samaritains]
- Ieshoua lui dit : Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : donne-moi à boire ? c'est toi qui l'en aurais prié et il t'aurait donné de l'Eau Vive.
- La femme lui répond : Seigneur, tu n'as rien pour puiser et le puits est profond, d'où la tires-tu donc cette eau vive ? Es-tu plus grand que notre père Iaaquôb qui nous a donné ce puits ? Il s'y est abreuvé, lui, ses fils et ses bêtes.
- Ieshoua lui dit : Qui boit de cette eau aura soif à nouveau. Celui qui boira l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, jaillissement de vie éternelle.
- La femme lui dit : Seigneur, donne-moi de cette eau que je n'aie plus jamais soif et que je vienne plus ici pour puiser.

  François - Chacun d'entre vous peut nous adresser à présent un commentaire s'il le désire. J'ai choisi cet extrait de Jean car c'est pour moi un des passages les plus importants de cet évangile. Jésus veut nous faire comprendre ici que chacun d'entre nous, qui que ce soit, contient au plus profond de son être les ressources nécessaires pour pouvoir être une source d'amour à l'image de Dieu. Cette loi d'Amour absolu est la loi qui selon Jésus doit abolir toutes les autres. C'est elle qui doit régir le monde. Même Dieu se nourrit de notre amour.
Garret - Judicieux le choix de Jean chapitre IV ; c'est la base de notre foi ouverte et compréhensive pour chacun.
Yohann - Merci, François, pour le choix de ce texte dans l'évangile de Jean. C'est bien vrai : seuls l'Amour et la Compassion sauveront notre monde, qui en manque cruellement.


3 - Chant (10h 55)

François - Chacun peut visionner le clip "Down to the river to pray" et lire sa traduction en français.

4 - Lecture d'un poème de Victor Hugo (11h 05)

La nichée sous le portail


Oui, va prier à l'église, / Va ; mais regarde en passant, / Sous la vieille voûte grise, / Ce petit nid innocent.
Aux grands temples où l'on prie, / Le martinet, frais et pur, / Suspend la maçonnerie / Qui contient le plus d'azur.
La couvée est dans la mousse / Du portail qui s'attendrit; / Elle sent la chaleur douce / Des ailes de Jésus-Christ.
L'église, où l'ombre flamboie, / Vibre, émue à ce doux bruit; / Les oiseaux sont pleins de joie, / La pierre est pleine de nuit.
Les saints, graves personnages / Sous les porches palpitants, / Aiment ces doux voisinages / Du baiser et du printemps.
Les vierges et les prophètes / Se penchent dans l'âpre tour, / Sur ces ruches d'oiseaux faites / Pour le divin miel d'amour.
L'oiseau se perche sur l'ange ; / L'apôtre rit sous l'arceau. / Bonjour, saint ! ? dit la mésange. / Le saint dit : Bonjour, oiseau !
Les cathédrales sont belles / Et hautes sous le ciel bleu ; / Mais le nid des hirondelles / Est l'édifice de Dieu.

Lagny, juin 1856 (Les Contemplations, Victor Hugo)
OiseauxEguillesAquaChristiane2006-11-07r720.jpg

François - Vous pouvez à présent nous envoyer un commentaire à propos de ce texte. Dans Les Contemplations, nombreux sont les textes qui font écho plus ou moins directement à La Samaritaine de Jean et à la Source qui représente Dieu. J'ai pourtant choisi la nichée sous le portail, un texte plus frais, plus léger sous la plume d'un des plus grand écrivains francophones. J'ai pensé qu'il plairait aux enfants qui partagent parfois notre culte. C'est aussi un clin d'oeil à notre Eglise francophone sans murs !
Edith - On peut distinguer dans ces Contemplations, les textes qui ont été écrits après que l'auteur perde sa fille Léopoldine. Ces derniers sont en général plus sombres et mélancoliques.


5- Communion inter-faith / partage de nos fois spirituelles et  religieuses (11h 15)

François - Chacun peut visionner le clip interfaith "Toward the One"
KIRTAN INTER-FAITH Shalom Tare Ram – par JaiMa James, mis sur YOUTUBE le 21 août 2007, ci-dessous. C'est un moment de communion avec tous les unitariens du monde, quelles que soient leurs origines. Pendant ce clip, chacun pourra également s'exprimer librement, comme nous avons l'habitude de le faire au sein de notre groupe Yahoo "Unitariens francophones" (lien).

si la vidéo ne s'ouvre pas sur cette page, utilisez le lien

6 - Conclusion du culte (11h30)

François - Nous nous disons "au-revoir". Il reste possible d'envoyer des commentaires.

Benoît (7 ans) - C'était très bien le culte. Ce que j'ai le plus aimé c'est faire des commentaires et allumer la bougie.
Garret - Et bon anniversaire à Benoît. Félicitation pour ton courage et ta foi, surtout, continue dans ta recherche spirituelle.
Yohann - Benoît, merci beaucoup pour tes commentaires. Nous t'embrassons bien fort et tu peux passer le bonjour de notre part à toute ta famille. Bon dimanche !

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 02:37

Vous êtes fraternellement invités à notre culte du dimanche 7 mars 2010 qui commencera à 10h 30. Vous trouverez ici une vidéo, un texte du Nouveau testament et un autre de littérature profane, puis une proposition de la part de l'animateur de ce culte pour son déroulement.  Vous pouvez y participer en vous exprimant au moyen de commentaires.

Par ce culte, relions nous les uns avec les autres et avec la Source de la Vie


hayley_westenra_forum.jpghayley_westenra_yeux_verts.jpghayley_westenra.jpgHayleyWestenra_1.jpgHayley-Wenstera Chantons avec
Hayley Westerna,
jeune artiste new-zélandaise :
"Down in the river to pray"
, avec un groupe de chanteurs

 

 

hayley westenra arc en cielR : As I went down in the river to pray

 

Studying about that good old way

And who shall wear the starry crown

Good Lord, show me the way !

 

O sisters let's go down,

Let's go down, come on down,

O sisters let's go down,

Down in the river to pray.

 

O brothers let's go down,

Let's go down, come on down,

Come on brothers let's go down,

Down in the river to pray.

 

O fathers let's go down,

Let's go down, come on down,

O fathers let's go down,

Down in the river to pray.

 

O mothers let's go down,

Let's go down, don't you want to go down,

Come on mothers let's go down,

Down in the river to pray.

 

O sinners let's go down, / Let's go down, come on down, / O sinners let's go down, / Down in the river to pray.

Down In The River To Pray / Descendons à la rivière pour prier

traduit en français par Garret Shuton (Liège)


R : Alors que je descendais à la rivière pour prier / En pensant à ce bon vieux chemin / Et à qui devrait porter la couronne étoilée / Seigneur, Toi qui est bon, montre moi le chemin.

 

Ô mes soeurs descendons, / Allez descendons, allons en bas / Ô mes soeurs descendons, / Descendons à la rivière pour prier. / R / Ô mes frères descendons, / Allez descendons, allons en bas / Venez mes frères, allons en bas / Descendons à la rivière pour prier / R / Ô mes pères descendons, / Allez descendons, allons en bas / O mes pères descendons, / Descendons à la rivière pour prier / R / Ô mes mères descendons, / Allez descendons, allons en bas / Venez mes mères allons en bas / Descendons à la rivière pour prier / R /  / Ô nous qui sommes pécheurs devant Dieu,  descendons, / Allez descendons, allons en bas / Ô nous qui sommes pécheurs devant Dieu, descendons, / Descendons à la rivière pour prier / R

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 09:22

Nigeria, OlodumareGbogbo Eda Dapo,

E Jo Yin Oluwa.

E Pa Ohun nyin po,

Lati Fe Oro Na;

K’ ife da orin ope nla,

Ki gbogbo eda k’o si gbe.

 

Let all nations live together in unison

And praise GOD together.

Speak with one voice

To LOVE and accept the Word.

Let LOVE create great songs of praise

For all living souls to sing together.

 

Que toutes les nations s'unissent et prient Dieu ensemble, parlent d'une même voix, adorent et acceptent la parole divine.

Que de l'amour jaillissent de magnifiques louanges à chanter à l'unisson par l'Humanité entière

 

en occitan : Poscan totas las nacions ligar-se e pregar Diu totas amassas, parlar d'ua medisha votz, adorar e acceptar la paraula divina. Que l'amor e posca inspirar magnificas laudadas de cantar amassas per l'umanitat sancèra.


en euskara (basque) :

Denok elkar bil dezagun, herri guzietatik

Denok otoiz egin dezagun

Onartu dezagun Zure elea, Jauna

Gure amodioari esker, munduko toki guzietatik, kantatuko ditugu, denok batean, goresmen ederrenak zuretzat Jauna.

 

prière proposée en yoruba et doublée en anglais par Olufemi Matimoju au nom de la First Unitarian Church of Nigeria, traduite en français par Noëlle Colle (Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens, France), en occitan par Laurens Trobat (France), en basque par François Arnault (France).


Rendons grâce, en toutes nos langues et avec toutes nos richesses culturelles,  pour la Vie que nous avons reçue.

 

toutes les langues sont libres et égales en dignité et en droit !

"cante pèr nostro lengo mespresado, car cantan que pèr vautre, o pastre e gènt di mas"

(Frédéric Mistral, auteur provençal, Provence, France)

 

Repost 0
Published by Olufemi Matimoju - dans la méditation du mois
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 08:41

Christiane-Geisler--Philadelphie.jpgChristiane Geisler (Philadelphie, Etats-Unis) - Une tempête de neige s'était abattue sur la ville, et nous n'étions que 4 (Stéphanie, Dane, Anne et moi) à nous retrouver ensemble ce dimanche.


Pour ce mois, nous avions décidé de lire et discuter la dernière prédication du pasteur James Woody, a l'Oratoire du Louvre (lien). Nous sommes tous à des étapes différentes dans notre cheminement spirituel, mais nous considérons serieusement le 3ème principe des unitariens-universalistes : accepter les autres et encourager la croissance spirituelle dans nos congrégations. Meme si le message de cette prédication était trop "déiste" pour certains d'entre nous, sa lecture et notre discussion nous ont nourris et ont renforcé notre sentiment d'appartenir a cette grande communauté unitarienne francophone. Nous en avons ressenti une immense gratitude.


Nous continuons aussi notre petite intervention de soutien à l'Eglise unitarienne de la République Démocratique du Congo.


Salutations à tous !

 

"Chaque jour vaut mille ans ! " (Psaume 90 ; Cantique des cantiques 3:1-4a ), prédication du pasteur James Woody * au culte du dimanche 31 janvier 2010 à l'Oratoire du Louvre (Eglise réformée de France ERF, Paris), publiée sur le site de cette Eglise
* le pasteur James Woody est pasteur de cette paroisse et a été élu président de l’association Evangile et liberté en octobre 2009, succédant ainsi à Michel Jas.


Oratoire-du-Louvre.jpgRésumé proposé par Jean-Claude Barbier : A l’encontre de certains textes de la Bible qui insistent sur ce qui semble être de l’ordre de la vanité humaine et des choses vaines, J. Woody n’hésite pas à critiquer ce qui lui paraît être des erreurs de lecture, voire des erreurs théologiques, comme celle qui consiste à minimiser l’homme au regard de l’éternité et de la toute puissance de Dieu : mille ans de notre vie humaine ne vaudraient rien en face d’un jour auprès de Dieu.

 

Le temple de l'Oratoire du Louvre, à Paris

En effet, cela conduit à une dévalorisation de l’action des hommes, à un anti-humanisme, et à un fatalisme face à nos souffrances. Tour à tour J. Woody évoque la femme adultère (devrait-elle donc attendre son pardon du Jugement dernier ? et alors n’être qu’un objet aux mains de Dieu), l’acceptation des castes par le bouddhisme, dès lors que « la vie n’est qu’une forme d’illusion, un état qu’il faut supprimer, éteindre (selon le sens du mot Nirvana) et l’un des principes fondamentaux est que la vie est impersonnelle », le report de l’œcuménisme à un « un au-delà de l’histoire, […] à… un jour : un jour où nous verrons… un jour où les esprits seront bien disposés… un jour… à la manière de celle qui chante qu’un jour son prince viendra… jour futur ".


Ors, face à cette théologie « extrêmement démobilisatrice et contradictoire avec ce que Dieu nous propose de vivre dès à présent », une lecture plus complète de la Bible nous donne une toute autre vision : « Contre une théologie qui réduit l’homme à néant car la durée de sa vie serait insignifiante au regard de l’éternité, la Bible nous propose une théologie qui développe la qualité comme mesure première de l’existence. » Le psaume 84, par exemple, qui, au verset 11, dit que « mieux vaut un jour dans tes parvis que mille [ailleurs] ». J. Woody y voit une théologie de l’intensification qui conduit à l’action.


« Oui, Dieu est celui qui est capable d’intensifier notre quotidien, celui qui peut donner de l’épaisseur à notre vie, celui qui peut nous enseigner une nouvelle manière de compter nos jours en cessant d’additionner les jours, les années pour savoir ce que vaut notre vie, car c’est l’intensité de ce qui est vécu qui compte vraiment. »

 

Repost 0
Published by Christiane Geisler - dans notre culte mensuel
commenter cet article

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche