Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 13:01

yves_guillon_portrait_PA200670.JPGYves Guillon, ancien prêtre (lien), vit depuis plusieurs années en Résidence pour personne âgées (RPA), un « Foyer logement ». Attentif aux autres, il apporte ici son témoignage. Il commence par une interpellation :


A voir ceux qui m'entourent, toi, tu n'as pas l'air de vieillir…  Quelle vitalité ! Tu n'en rates pas un… Aujourd’hui tu les tiens, les rongeant doucement, longtemps, très longtemps... Quel raffinement ! Tu investis chacun et tous en même temps... Tu les re-connais tous, les appelles par leur nom, les absorbes un par un, chacun à sa façon…


sablier-en--tain.jpgTu crois qu’ils sont heureux ? Non, moi je les connais : heureux ils ne le sont pas, même s'ils ne savent pas comment tu les habites… Oui, je sais, tu te caches et tu te dissimules ; souvent je te perçois dans leur regard usé. Eux aussi te discernent, ils me l’ont dit , tu sais : « Voyez mes rides, Monsieur, et mon dos tout courbé, voyez mes doigts tordus et ma bouche édentée. » Leur sourire fané attise ma pitié. Cesseras-tu, un jour, de les manger vivants ?


Tu les auras, sans doute… Mais vois comme ils combattent. Jour après jour, ils luttent.


C'est le soir qu’ils ont peur : désarmés, ils s’endorment, mais dans ta lâcheté ne viendrais-tu pas les achever ? A l’aube, enfin, avec fierté et pleins de dignité, rien que pour eux, ils se réveillent, prêts à recommencer encore une journée…


Tu les auras, sans doute… Pourtant, sais-tu qu’aujourd’hui ils sont beaux ? C’est toi qui les a marqués : leurs rides et leurs misères rappellent leurs combats pour vivre et pour faire vivre, pour donner, pour aimer et pour recommencer. Tu croyais les détruire, mais ils portent en leur corps les traces de leur courage, de leur mérite aussi. Leur lumière intérieure aura raison de toi : un jour, ils dormiront te laissant derrière eux. En paix, ils revivront au creux du cœur de Dieu, et lui ne vieillit pas…Alors ? Comment vas-tu, Vieillesse ?


Ce texte est paru dans un bulletin paroissial, en 2009 : « Un jour j'en avais raz le bol de les voir vieillir sans défense, alors je me suis levé de mon fauteuil pour écrire comme ça me venait une apostrophe à la "vieillesse". Je l'ai intitulée "Comment vas-tu Vieillesse ? " (courriel à Jean-Claude Barbier, le 19 octobre 2010).

à suivre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anarchieduchrist 20/10/2010 14:20


Poignant...


Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche