Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 10:47

Pour tous les chrétiens, Jésus est un modèle, un maître à penser que l'on aime pour ce qu'il a fait et ce qu'il a dit, pour son engagement dans les enjeux de son époque, pour son enseignement innovant, pour ce qu'il a été.

Nous reproduisons ici la préparation du dimanche 25 janvier 2015 par Henri Solé, prêtre catholique et curé de la paroisse Saint-Curé-d'Ars dans la banlieue de Bruxelles (lien). Une telle présentation, centrée sur Jésus homme et n'entrant pas dans les débats christologiques (Jésus né de l'Esprit-Saint, incarnation de Dieu en Jésus, Jésus 2ème personne d'une Trinité divine) va dans le sens de nos cultes qui se veulent d'abord des lieux de rassemblement, d'expression et de communion et non plus des moments où l'on proclame des credos. Elle est intitulée "En avant ..." et s'inspire de Marc 1, 14-20.


Jésus pêcheur d'hommesAprès que Jean eut été livré, Jésus se rendit en Galilée. Il y proclamait en ces termes la Bonne Nouvelle venue de Dieu : "Les temps sont accomplis et le Royaume de Dieu est tout proche : repentez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle" Puis c'est l'appel des quatre premiers disciples, des pêcheurs du lac Tibériade (Simon et André, Jacques et Jean les fils de Zébédée). Et aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent.

L'appel d'aujourd'hui, c'est de faire confiance à Jésus et de nous mettre en route pour le suivre. Pour cela, il va falloir nous convertir, c'est à dire changer nos façons de penser et d'agir. Tout d'abord, nous voulons te remercier, ami Jésus, pour la confiance que tu nous fais : tu nous aimes et nous crois capables de changements. Tu oses nous demander d'abandonner nos vieux habits de certitudes et nos droits acquis pour te suivre et devenir bonne nouvelle pour les pauvres et les exclus. Beaucoup d'entre nous te suivent depuis des années et tu as fait d'eux des pêcheurs d'hommes, capables de soulever des montagnes d'inertie et de « nous avons déjà essayé », pour transformer notre Église et le monde qui nous entoure.Nous te remercions pour toutes celles et ceux qui aujourd’hui encore luttent pour le respect et la fraternité entre tous, pour notre Église qui se trouve en première ligne sur tous le continents pour redire qu'un autre monde, plus vrai et plus fraternel, est faisable.

Sanctus - Dans un monde résolument hostile, où des hommes ont déifié l'argent et le pouvoir, Jésus et ses pêcheurs d'hommes se heurtent aux fanatismes, aux méfiances et aux faux frères. Sans aucune protection légale, ils vont devoir affronter les puissants et se retrouveront pourchassés et mis à mort.

Ce chemin pour annoncer la Bonne Nouvelle, Jésus le suit en faisant face à la mort au nom de la vie de tous. Il offre son corps et son sang en un geste symbolique quand célébrant la pâque à Jérusalem, il prend le pain, le bénit et le rompt : Prenez et mangez. C'est mon corps rompu pour vous. Prenant ensuite un coupe : « Prenez et buvez. C'est ma vie qui vous est donnée pour manifester l'alliance avec Dieu dans le pardon mutuel offert à tous. »

Anamnèse - L'Esprit de Jésus ne leur a pas fait défaut. L'esprit de Jésus ne nous fait pas défaut aujourd'hui quand se lèvent partout dans notre monde des voix qui proclament la fraternité de tous, qui réclament le respect pour toutes les pensées et leur expression, qui veulent obtenir l'unité mondiale et la suppression des armes de guerre.Donne-nous, Père, d'avoir la confiance et le courage de nous convertir et de suivre Jésus sur son chemin de libération. Donne-nous l'Esprit de Jésus qui nous fait à notre tour, pêcheurs d'hommes et donneurs de joie.

Par Jésus, avec Lui et en Lui, à toi Père tout aimant, toute joie, toute bonté et toute paix.  AMEN

Partager cet article

Repost 0
Published by Henri Solé - dans prédications
commenter cet article

commentaires

Gérard MANTION 19/01/2015 16:44

Je partage volontiers l' interprétation de la Crucifision par
Paul TILLICH. Ce dernier estime que si Jésus s'est laissé crucifier c'était pour prévenir un culte idolâtre de sa personne, une "Jésus-lâtrie" toute païenne.

Jean-Claude Barbier 20/01/2015 09:25



et sur quel texte ou quel fait Paul Tillich appuie-t-il son idée ? That is the question. Sans source, on ne peut même pas parler d'hypothèse au sens scientifique du terme. Cette prévention contre
un culte de la personnalité était un souci du Réformateur Jean Calvin. Il tint à ce que sa sépulture soit faite en un lieu secret afin d'éviter tout pélerinage sur sa tombe, espaça les communions
(d'hebdomadaires elles deviennent trimestrielles), et fut iconoclaste quant à la décoration des temples ...



Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche