Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 04:31

Suite


Le baptême dans l’Esprit se faisait dans la foulée par imposition des mains à la suite du baptême dans l’eau. Mais le baptême dans l’eau n’était pas fait par les apôtres eux-mêmes (Pierre à Césarée ordonne, mais ne fait pas le baptême lui-même), par contre, ceux-ci se réservent le baptême dans l’Esprit (comme Pierre et Jean en Samarie) !  C’est un diacre, Philippe, qui baptise l’eunuque de la reine d’Ethiopie.

 

Lorsque le christianisme se diffusa en campagne, les presbytes et les diacres pratiquèrent le baptême d’eau et on attendait le passage de l’évêque de la ville pour compléter avec le baptême dans l’Esprit. Tertullien (né vers 150-160 et mort vers 230-240), dans son De Baptismo (198), décrit la célébration du baptême à Carthage. Celle-ci comporte deux rites baptismaux (bénédiction de l’eau et bain baptismal, avec triple confession de foi et triple immersion) et deux rites post-baptismaux (onction d’huile et imposition des mains pour le don de l’Esprit Saint).


l-onction.pngMais d’où vient l’utilisation du chrême (une huile parfumée, dont le parfum, invisible, évoquerait l’invisibilité de Dieu) ? Est-ce parce que tout baptisé est appelé à la prêtrise universelle (celle de la lettre aux Hébreux, reprise par Martin Luther) ou à participer à la royauté de Jésus (le Christ roi) lequel est oint comme l’avait été les rois d’Israël ? Quoiqu’il en soit, ce rite s’impose puisqu’il se substitue à l’imposition des mains dans les Eglises d’Orient. Elle est administrée par le prêtre. Le nouveau baptisé est essuyé, le prêtre lui met sa robe de baptême. Il lui fait une onction de saint chrême * sur le front, les yeux, les narines, la bouche, les oreilles, la poitrine, les mains et les pieds en disant "Reçois la marque du don de l'Esprit Saint". Avec le baptisé le prêtre fait trois fois le tour du baptistère.

* Le saint chrême est un parfum fait d'huile d'olive additionnée de baume odoriférant. Le mélange est consacré par l'évêque catholique chaque année, pendant la semaine sainte, souvent le jeudi saint, au cours d'une messe qu'on appelle la "messe chrismale".


Le rituel latin maintient l’imposition des mains, mais Paul VI a précisé en 1971 que c'est l'onction de Saint Chrême et non l'imposition des mains qui est le geste essentiel du sacrement de confirmation !

 

Les Eglises protestantes n'ont pas maintenu la chrismation et s'en tiennent à l'imposition des mains.


Nous remercions le père Raymond D’Izarny, « cybercuré œcuménique et inter-religieux" du diocèse de Nanterre pour les informations de son site  et ses réponses rapides à nos questions.

à suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans cérémonies et rituels
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche