Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 11:15

navajo_pays.JPG

 

Me promenant dans la Beauté / me promenant, me promenant avec elle / L’univers entier m’accompagne en cette promenade / Sa beauté marche devant moi / Sa beauté marche derrière moi / Sa beauté marche au-dessous de moi / Sa beauté marche au-dessus de moi / la Beauté est de toute part.

 

Je marche / et je marche avec la Beauté / dans la Beauté, je peux marcher / Je peux ainsi marcher toute une journée /et puis tout au long des cycles des saisons / En toute beauté, je possèderai encore une fois / les plus beaux oiseaux / ceux qui sont beaux et joyeux /Sur la piste gravée de pollen où je me promène / des sauterelles sautent autour de mes pieds pendant que je me promène / de la rosée sur mes pieds pendant que je marche /


Que la Beauté m’accompagne / Elle, devant moi / Elle, derrière moi / Elle, au dessus de moi / Elle, tout autour de moi / Et l’âge venu, je me promènerai encore, bien vivant, sur la piste de la Beauté / Je m’y promènerai toujours / jusqu'à finir dans la Beauté.

 

prière traduite de l'anglais par Richard Brodesky

(Unitarian Universalist Church of Tucson, UUCT, Arizona)

et interprêtée librement par Jean-Claude Barbier

(Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens, AFCU, France)

 

quelques explications apportées par Richard Brodesky

 

Chez les Amérindiens, il n’y a pas seulement les quatre directions ordinaires de la boussole, mais sept : nord, est, ouest, sud, zénith, et nadir (à l'opposé du zénith, donc ne se voit pas), mais c’est le "partout" qui nous intéresse ici. Il y a certaines entités qui peuvent être partout par exemple le divin, l’air, l’amour ou la poussière.  Alors cette prière nous parle de ce qui existe dans tous les sens du terme et qui doit être respecté pendant toute notre vie. 


Vous verrez aussi des références aux sauterelles et à la rosée.  Au lieu de penser que ce ne sont là que des détails poétiques, ces mots  attirent notre attention sur ce qui est important ... puisque que tout détail fait partie du Tout. 


Le terme « la piste gravée de pollen » est importante dans la culture navajo.  Le pollen béni s’emploie chez les Navajos dans les cérémonies et surtout dans les dessins de sable d’un shaman lors des séances thérapeutiques.  Le pollen est sacré car il donne la vie et la renouvelle.  Par conséquent, l'itinéraire de chaque personne, dans la vie, est sacrée. 


La dimension temporelle est, elle aussi, importante : la journée, les saisons, le cycle d'une vie avec sa fin.  Un temps qui confine à l'espace comme à un horizon commun.


La marche est sans cesse rappelée : c'est le sentier des Indiens où chacun doit mettre le pas dans celui des ancêtres.  Si l'on quitte la piste pour un moment ou pour une pensée ou un sentiment ou une action, il y aura risque d'égarement.


Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans un espace de prière et de méditation
commenter cet article

commentaires

Yohann 07/05/2010 19:14


C'est une superbe prière. Ces traditions ont certainement beaucoup à nous apprendre de part leur profonde communion avec la Nature. Merci à Richard et à Jean-Claude.
Yohann,unitarien universaliste


Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche