Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 16:06

1 – louons Dieu et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; disons le mystère de la Vie ; faisons action de grâce

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - Chantons l’espérance chrétienne selon laquelle, grâce à Dieu, chaque homme peut changer de vie et devenir meilleur, avec Amazing Grace (To amaze = étonner, frapper de stupeur, confondre. Amazing = stupéfiant) : "La Grâce qui stupéfie". Voir l'article concernant ce cantique dans l'encyclopédie Wikipedia d'où nous avons tirer les informations suivantes.

Les paroles ont été écrites par le prêtre anglican John Newton, probablement en 1760 ou 1761, et publiées par J. Newton et William Cowper en 1779, dans la collection des Olney Hymns. John Newton (1725–1807) était le capitaine d'un navire négrier. Le 10 mai 1748, sur le chemin du retour, au cours d'une tempête, il connaît une « grande délivrance ». Dans son journal il écrit que le bateau risquait de couler. Après avoir survécu à cette tempête, il devient prêtre anglican et renonce au trafic d'esclaves, au point de devenir militant de la cause abolitionniste.


La mélodie de cette chanson ne fut pas composée par J. Newton. Les paroles ont d'abord été chantées sur de nombreuses autres mélodies avant d'être définitivement accolées à la mélodie qui est celle d'un vieil air irlandais ou écossais. Il a été également chanté en tant que negro-spiritual, notamment par le groupe zoulou Ladysmith Black Mambazo qui le chante, pour partie en anglais, pour partie en langue zouloue. Il existe sur YouTube, une très belle version chantée par le Soweto Gospel Choir (voir ci-dessous, après les paroles). Et puis aussi de nombreuses voix célèbres : Elvis Presley, Nana Mouskouri, Joan Baez, Hayley Westenra, etc. C’est la version celtique, chantée par le groupe Woman Celtic, que nous proposons d'abord ici.

 

 1 - Grâce étonnante, doux murmure, / Qui sauva le misérable que j'étais ; / J'étais perdu mais je suis retrouvé, / J'étais aveugle, maintenant je vois. 2 - C'est la grâce qui m'a enseigné la crainte, / Et la grâce a soulagé mes craintes. / Combien précieuse cette grâce m'est apparue / À l'heure où pour la première fois j'ai cru. 3 - À travers les dangers, les filets, les pièges / Je suis enfin arrivé. / C'est la grâce qui m'a protégé jusqu'ici, / Et la grâce me mènera à bon port. 4 - Le Seigneur m'a fait une promesse, / Sa parole affermit mon espoir ; / Il sera mon bouclier et mon partage, / Tant que durera ma vie. 5 - Oui, quand cette chair et ce cœur auront péri / Et que la vie mortelle aura cessé, / Je posséderai, dans l'au-delà, / Une vie de joie et de paix. 6 - La Terre fondra bientôt comme de la neige, / Le Soleil cessera de briller, / Mais Dieu, qui m'a appelé ici-bas, / Sera toujours avec moi.

 

Aux six couplets écrits par Newton, s'ajouta dans la tradition orale afro-américaine un septième couplet qui appartenait à l'origine à une chanson intitulée « Jerusalem, My Happy Home » et publiée en 1790 :

7 - Quand nous serons là depuis dix mille ans, / Brillant d'un éclat semblable au soleil, / Nous n'aurons pas moins de jours pour louer Dieu, / Que lorsque nous avons commencé.


Bruno Cadez portraitBruno Cadez - chrétien unitarien, Lille - Mon Dieu, Source de ma vie et Père aimant, je rends grâce de t'avoir retrouvé au milieu de mes tempêtes et de m'avoir permis de changer de route. Tu veux que je vive et que j'apprécie chaque instant de vie qui m'est donné. Tu m'appelles à vivre dans le présent afin de faire éclore la Beauté de celui-ci. Aide moi à ne pas me retourner vers le passé et à ne pas me laisser happer par le négatif et la mort. Que je puisse discerner chaque jour la Vie au milieu de ces vagues, de ces tempêtes et de ces tourbillons du monde. Aide moi à regarder au-delà des tourments et des inquiétudes, au-delà des injustices et des dominations que je combats, pour voir d'abord les solidarités entre les êtres vivants, à y contribuer, à en faire naître de nouvelles, afin que je participe à la construction deTon Royaume
2 – allumons notre calice et que sa lumière brille

et lisons la prière mondiale des unitariens pour le mois de septembre (lien)

Roger_Gau.jpgRoger Gau - chrétien unitarien, Toulouse - Aujourd'hui à Blagnac, j'allume un calice, et l'amour devient visible.

 

3 – partageons avec nos Frères et Sœurs ce qui est important à nos yeux, à nos cœurs, ce qui est essentiel à notre intelligence des choses et à notre conscience, que ce soit un texte ou autre chose, et trouvons les mots ou les gestes pour le dire.


4 – partageons aussi nos souffrances et nos peines

 

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier - Amadou, le fiancé de ma fille est Sénégalais et il habite chez nous. Il vient de perdre un ami d’enfance qui lui était très cher. Nous l’avons accompagné dans son chagrin en lisant la sourate 87 (LXXXVII) « Le Très-Haut » (Al-A’ala) qui fut révélée à Muhammad à la Mecque. C’est cette sourate que les musulmans sénégalais lisent lorsqu’ils ont un deuil. Et puis nous avons allumé une bougie, qui l’est restée toute la nuit. Amadou l’a éteinte le lendemain matin.


1 – Glorifie le nom de ton Seigneur, le Très-Haut. / 2 – Celui qui crée et qui met harmonieusement en forme. / 3 – Celui qui fixe le destin et qui dirige dans le bon chemin. / 4 – Celui qui fait pousser les pâturages / 5 – et qui transforme en fourrage. / 6 – Nous te ferons lire le Coran, tu n’oublieras pas, / 7 – hormis ce qu’Allah décide d’effacer. Allah connaît ce qui est proclamé et ce qui est caché. / 8 - Nous te faciliterons la tâche. / 9 – Fais rappeler, si cela te paraît utile. / 10 – Ne s’en rappellera que celui qui craint Dieu, / 11 – tandis que le réprouvé l’évitera, / 12 – celui qui alimentera le grand brasier, / 13 – où il ne pourra ni mourir, ni vivre. / 14 – Heureux celui qui, au contraire, s’est purifié, / 15 – et qui a invoqué le nom de son Seigneur, et qui a prié. / 16 – Mais vous préférer les délices de ce monde, / 17 – alors que la vie future est bien meilleure, et plus durable. / 18 – Tel est l’enseignement des premiers manuscrits, / 19 – ceux d’Abraham et de Moïse. (traduction de Malek Chebel, Paris, Fayard, 2009, p. 691-692).

5 – partageons nos gestes de fraternité et nos rites de communion qui ont valeur universelle

giacomo tessaro portraitGiacomo Tessaro, chrétien unitarien, Piémont , Italie - Ce dimanche j'irai au culte de la Communauté chrétienne anabaptiste près de Milan. Je suis impatient de partager ma prière avec des soeurs et des frères, tout comme je le fais maintenant sur ce blog. Il y aura aussi à partager du pain et du vin. Remercions le Très-Haut qui nous donne la possibilité d'exprimer librement et joyeusement notre foi.

 

6 – nos autres gestes de solidarité et de fraternité

femme-clip-art-user-icon.jpgSam - protestante réformée, France - Bonjour, je n’ai pu me joindre à vous ce matin, beaucoup de préparatifs en cette période de rentrée, mais une pensée pour vous tous, en particulier pour le fiancé de votre fille Jean-Claude. Et cette photo de la forêt près de chez moi où j’aime me ressourcer, comme auprès de vos paroles échangées, auxquelles cela me fait du bien de revenir au cours du mois. Très fraternellement.

 

foret_lumiere_samantha_aout_2011.JPG

7 – envoi vers les autres, « prochains » ou « lointains »


Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article

commentaires

Jean-Claude Barbier 29/08/2011 18:01


Merci Farida. Nous sommes aussi de plein coeur avec toi. Jean-Claude


farida 28/08/2011 18:31


Soubhan Allah ! union...je vous embrasse toutes et tous!


Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche