Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 11:25

par Emile Mihière, pasteur protestant de l'ERF à la retraite, Bordeaux (France), novembre 2013.


Il ne suffit pas de parler de Dieu pour échapper à l’erreur, au mensonge et à la bêtise au front têtu…
Il faut reconnaître que les guerres les plus acharnées et les plus meurtrières de tous les temps ont « utilisé » le nom de Dieu. On s’est condamné, brûlé, torturé, étripé vertueusement pour défendre la « Vérité », du moins ce que l’on considérait comme telle. Toute religion qui est persuadée de la posséder en étant branchée directement sur la divinité, toute religion qui se fonde sur la conviction d’être « révélée » porte en germe le totalitarisme. Et pour assurer la pureté et l’éternelle certitude de cette parole de Dieu, tous les moyens sont bons. Nous connaissons la suite : guerres dites « saintes », croisades, conversions forcées, tortures, bûchers, pogroms et intégrismes de toutes sortes …
Dieu ne parle pas ; Dieu n’a jamais parlé. Dès qu’il y a parole divine soyez sûr que c’est celle d’un homme et chaque fois que les hommes disent recevoir la révélation de Dieu, ils risquent d’en faire une idole : ils l’enferme dans des livres, dans des dogmes, dans des personnes ou des institutions, ou bien pire dans des sacrements, des rites ou des bâtiments cultuels ou des sanctuaires qu'ils disent être la maison de Dieu.
 

dialogue_interreligieux_vivre_ensemble--bis-.jpg

 

La vraie foi n’est pas capable de saisir et définir l’Infini. Laissons tomber toutes ces fictions d’un peuple d’élus, d’interventions miraculeuses d’un Dieu-providence, pour nous enseigner et nous donner ce qu’il confie à tous dès l’origine ; à savoir le respect du caractère sacré de tout être humain qui est la marque de toute vraie religion qui ne peut être qu’universelle.
Si Dieu existe, il ne peut que s’adresser à tous et à toutes et la vérité est en chacun ; il faut des « accoucheurs » (la maïeutique de Socrate) qui nous le fasse découvrir. Le rôle des religions est ainsi de retrouver un même thème exprimé en des variantes d’une surprenante similitude :
Brahamanisme  : « Tes devoirs se résument en ceci : ce qui te causerait de la peine, si tu en étais l’objet, ne le fait pas à autrui. » (Mahabharata). Bouddhisme : « Ne traite pas les autres d’une façon que tu trouverais toi-même blessante » (Uda navarga). Confucianisme : « Il est une maxime pour fonder son existence : ne fais point aux autres ce que tu ne voudrais point qu’ils te fassent » (Analectes).Taoïsme : « Considère le gain de ton voisin comme ton propre gain et sa perte comme ta perte » (T’ai-Chang Kan Ying). Judaïsme : « Ce qui te paraît odieux, ne l’inflige pas à ton prochain. C’est l’essentiel de la loi. » (Talmud). Christianisme : « Tout ce que vous désirez que les autres fassent pour vous faites le vous même pour eux » (Matthieu).


Le motif profond de l’incroyance générale, surtout chez les jeunes, est à mon sens le refus de toute religion qui s’imposerait du dehors. Aussi, lorsqu’ils voient venir vers eux des Eglises bardées de certitude qui prétendent posséder « la Vérité » ; ils ne peuvent que s’en écarter. Ne pleurons plus sur la fin des credo immuables qui nous éviteraient de penser et de douter, des morales légalistes, qui se résumeraient ainsi : voilà ce qu’il faut croire ; voilà comment il faut se conduire ; venez chez nous ; le train pour « Paradis-sur-mer », en voiture ! et vous êtes sauvés …


Que la pensée unitarienne et ses chroniques nous aident à nous accepter différents pour nous aimer complémentaires : l’union dans la liberté, contre les enragés de Dieu …

Partager cet article

Repost 0
Published by Emile Mihière - dans les piliers de l'Eglise
commenter cet article

commentaires

Elle 03/12/2013 12:11

Merci pour ce billet. Ma conviction profonde s'y trouve parfaitement exposée ainsi que la raison pour laquelle j'ai fui les religions et ai été athée si longtemps.

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche