Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 11:40

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier (Bordeaux, France), au groupe Yahoo Unitariens francophones le 5 février 2010 - En allumant notre calice, ce dimanche matin, nous nous relierons les uns aux autres par un rituel bien concret et non virtuel ; puis il en sera ainsi lorsque nous réciterons notre prière du mois. Que nous soyons unis en ce jour et que nous échangions ce que nous avons vécu au plus profond de nous mêmes. Pour les nouveaux venus, vous trouverez tout sur le site de notre Eglise. Très fraternellement.


YoMercan-Dede.jpghann Amal (Bordeaux, France) - Ce matin, je n'ai pas pu rejoindre Jean-Claude du fait que j'étais bloqué dans ma cité pour cause d'astreinte professionnelle. C'est donc seul, chez moi, mais en union de pensée avec vous toutes et tous, que j'ai allumé mon calice à 10h 20. J'ai ensuite lu le texte de la prière mensuelle. Cela m'a inspiré deux pensées : une action de grâces et un "repentir".


D'abord j'ai remercié ma Source (j'ai toujours quelques difficultés à utiliser le mot "Dieu" depuis quelques temps) d'être Elle-même la lumière du monde. Si nous pouvons être la lumière du monde, ç'est uniquement parce que nous reflèterons la Sienne, et à cause de notre union avec Elle.


Justement, je Lui ai exprimé ensuite mes regrets ( mon "repentir" ) de ne pas être plus "lumineux" et ma tristesse de ne plus ressentir ma foi comme je l'ai ressenti à une époque ... d'avoir perdu les repères que j'avais ... bon, sans s'étendre la-dessus, c'est plutôt le désert, mais l'espérance est toujours là, et le

sentiment d'une Présence transcendante (quel/lle qu'il/elle soit, ou quoi que ce soit) également. J'éprouve donc de la gratitude pour le sentiment de cette transcendance.

 

J'ai ensuite lu ma médiation matinale, qui reflète un sentiment plus précisément théiste.

 

Enfin, j'ai pensé à vous tou(te)s, compagnons et compagnes de ce forum [ndlr : Unitariens francophones] vous souhaitant d'être béni(e)s dans vos parcours de vie. J'ai pensé également à l'avenir de l'unitarisme en France, dans ses différentes composantes : chrétienne et/ou universaliste. J'ai terminé par une grosse pensée pour Gallou, ma "petite" soeur, qui doit subir une autre biopsie la semaine prochaine, pour le côté

gauche cette fois-ci [ndrl. un cancer aux seins]. C'est difficile ...

 

Hop ! J'ai soufflé sur la bougie avant de mettre le parka pour repartir sur une intervention.  Bien amicalement à toutes et tous.

 

livre--Marie-Claire-Weber-Lefeuvre.gifMarike (Rambouillet, France) - Ce matin la première idée qui me vient à l’esprit est un peu celle, soufflée par la rencontre entre l’Evangile selon Thomas, le Dictionnaire philosophique de Voltaire à l’article «Evangile», et un ami qui m’incite à reprendre ma lecture de cet Evangile :

" Saint Clément rapporte que Notre Seigneur, ayant été interrogé sur le temps où son royaume adviendrait, répondit : « Ce sera quand deux ne feront qu’un, quand le dehors ressemblera au dedans, et quand il n’y aura ni mâle ni femelle. » (Dictionnaire philosophique. En fait, Voltaire ignore que cette citation vient de l’Evangile selon Thomas, découvert à Nag Hammadi en 1945)

Je retiens donc l’idée : quand deux ne feront qu’un, en pensant ici à toutes les religions du monde. Je pense qu’elles n’ont qu’un seul but fondamental, commun entre elles, et je crois que tous se retrouvent en un seul Esprit ; mais que cet Esprit, on ne peut, nous les vivants, le concevoir dans sa réalité. Trop souvent nous ne voyons que ce qui nous divise, nous nous écartons les uns des autres, et nous n’allons pas à l’essentiel. Tel est le sens de ma prière : allons toujours, vous et moi, à l’essentiel : l’Esprit mystérieux.

 

Alfarange.jpgFabien Maisonneuve (Les Yvelines, France) - Mes chers frères et soeurs, Ma bougie et ma lampe accompagnent votre calice. Je vais devoir me plonger beaucoup plus dans le travail pour mon année d'études en cours. Je serai moins disponible. Je suis obligé de lever le pied. Mes prières vous accompagnent.  Votre frère Alfarange.

 

 

 garret shutonGarret Shuton (Liège, Belgique) - Voilà. Je viens de réciter quelques prières et de lire quelques passages de la Bible. Ce faisant, j'ai pensé à tous les chrétiens du monde qui marchent tous vers un même but qui est une société plus juste et plus respectueuse des hommes.


J'ai aussi pensé aux victimes de la catastrophe de la rue Léopold à Liège et à leur famille, ainsi qu'à Mathévos, mon élève atteint d'un cancer. Lors d'une première intervention, le chirurgien a endommagé le nerf optique, il est arrivé à l'école un peu plus tard (enseignement spécialisé). Puis, sa tumeur a repris et il s'est éteint il y a une semaine après deux ans de souffrances. Malgré la mort, Mathévos, ta joie de vivre nous éclaire. Il y aura toujours dans les moments difficiles un petit garçon qui chante de jolies chansons qui parlent de jeunes filles et de danses. Bon dimanche,

 

philippeFrançois Arnault (Béarn, France) -Avec vous pour la première fois, je lis le passage d'un psaume afin que Dieu guide notre jeune Eglise :

"Ils erraient au désert, dans les solitudes, / sans trouver le chemin d'une ville habitée ; / ils avaient faim, surtout ils avaient soif, / leur âme en eux défaillait.

Et ils criaient vers l'Eternel dans la détresse, de leur angoisse il les a délivrés, / acheminés par un droit chemin / pour aller vers la ville habitée."

 

 

 

Saintes--S-verine-Guillarme.jpgSéverine G. (Saintes, France) - Après le culte de ce matin au temple de ma ville, les filles ( Esther et Sara) ont allumé notre grosse bougie.


Nous avons comme chaque fois d'abord lu les prières du cahier de Sara qui sont plus faciles pour toutes les deux. Ensuite nous avons récité le Notre Père, en l'expliquant ( à ma façon !). Nous avons eu une douce pensée pour ma tante et ma grand mère ; une pensée aussi pour tous ceux qui ont bien moins de chance que nous un peu partout.

Nous avons terminé par un chant ( "comme un souffle fragile...." que Sara aime bien) et puis Sara a parlé un peu de son baptème qui approche et nous avons éteint la bougie avant de lire une histoire de l'Ancien testament. J'ai terminé seule par un moment de silence où il m'est plus facile de penser à vous tous, dans nos diversités parfois grandes et avec nos bonnes volontés. Bonne semaine à tous.

 

R-gis-Pluchet--2009.jpgRégis Pluchet (Le Mans, France) - J'ai participé au culte de ma paroisse réformée ce dimanche 7 février. Je ne me suis donc pas joint directement à notre culte mensuel unitarien. Mais je voudrais à cette occasion partager avec vous des prières familières. Elles me sont familières parce qu'elles me viennent de mon enfance et de ceux qui m'ont précédé et que ce sont les plus employées par les catholiques, celles qui restent quand nous n'avons plus de mots pour prier.


Mais je les récite tour à tour selon leur formulation classique ou en les revisitant avec la spiritualité unitarienne. C'est ainsi que je reprends la salutation à Marie en ôtant la seconde partie et n'en gardant que la première qui est d'ailleurs la seule à se trouver dans l'Evangile. Cette salutation pourrait être ainsi utilisée comme prière, à mon avis sans difficulté, par les protestants, par les unitariens et même, me semble-t-il, dans toutes les religions. Je la complète parfois par une salutation à Joseph de ma composition (lien). Quant au " Notre Père ", j'y ajoute souvent un second verset qui pour moi explicite pour aujourd'hui le sens profond du premier auquel il est équivalent (lien). A ces prières, je joins aussi, pour sa saveur incomparable, la version du Notre Père, mise en vers, par le grand poète Clément Marot au XVIème siècle (lien). 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche