Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 04:07

Fabien Issa (les Yvelines, en Région parisienne) - Ca y est, c'est dimanche ! J'ai pris ma bougie et l'ai allumée. Je prie avec vous pour la première fois. Merci à tous pour vos signes d'affection [ndlr. suite au décès de sa grand-mère, lien] et votre accueil pour mon article sur les inspirés (lien). Que la paix soit sur vous tous et toutes, ainsi que la grâce et la miséricorde.

Petite prière d'invocation :
Ô Seigneur ! Place une lumière dans mon coeur, une lumière dans mes mots, une lumière dans mes oreilles, et une lumière dans mon regard.
Place une lumière au-dessus et en dessous de moi, à ma droite et à ma gauche, devant moi et derrière moi.
Place en mon être une lumière et rends-la moi vive et intense. Fais de moi une lumière.
Ô Seigneur ! Fais-moi don d'une lumière et place dans mes nerfs, dans ma chair, dans mon sang, dans mes cheveux et dans ma peau, une lumière.
Ô Seigneur ! Place une lumière dans ma tombe et une lumière dans mes os.
Octroie-moi d'avantage de lumière. Octroie-moi d'avantage de lumière. Octroie-moi d'avantage de lumière, et accorde-moi lumière sur lumière. Amen.

Alain
(Courtenay, Orléanais) - Moi aussi j'ai prié avec vous, et de la plus simple manière : avec mon cœur. Une plus forte pensée pour vous qui avez été marqué par les décès et pour ceux qui souffrent dans leur chaire. Que la Paix soit dans les cœurs. Fraternellement. 

Yohann
(Bordeaux) - Cher(es) ami(e)s, cher(e)s frères et soeurs, je vous souhaite un excellent dimanche. C'est la journée de notre culte mensuel : Aujourd'hui, après avoir allumé notre calice ou notre bougie, immergeons nous dans l'amour inconditionnel de Dieu, ou du Mystère de la Vie . Nous pouvons lâcher prise, et nous abandonner à cette pluie bienfaisante dispensée par la Source de toute chose. Hallelujah, Alamdoul ilah, Gloire à Dieu et au Mystère de la Vie !

Séverine
(Saintes) - Quelle est belle ta prière Fabien Issa, je l'ai, de ce pas, imprimée. Merci. Moi j'avais même une grosse bougie parfumée aux épices ! Je viens de l’éteindre et j'ai été avec vous tous ce matin. Ma petite Sara n'était pas là, mais ce sera pour la prochaine fois. Je vous envoie à tous ma douceur et ma tendresse. fraternellement.

Ce matin j'ai été très émue d'allumer ma grosse bougie en pensant à vous tous. Je ne sais pas à quelle heure vous l'avez fait, moi il devait être 11 h. Merci vraiment de m'avoir ouvert cet horizon de fraternité. Notre Eglise a pris une place dans mon quotidien que je ne soupçonnais pas et cela m'apporte énormément. Puisse cette paix rejaillir sur tous les miens, sur ceux que je crois.

A Paris il fait un vrai temps de cochon, mais je regarde les feuilles voler, et c'est tout de même très agréable. Ma grand mère sera enterrée demain matin à onze heures et j'ai décidé de lire le poème de Jaques Musset "La vie est un mystère". J'espère que je ne bafouillerai pas trop.

Roger
(Blagnac, banlieue de Toulouse) - Je n'avais pas de bougie, mais j'étais avec Lui et avec vous. Fraternellement.

Thierry (Romans près de Valence) - Chers frères et sœurs, J'ai prié avec vous aujourd'hui pour la première fois. J'ai allumé ma bougie et pensant au calice historique des unitariens.

Pour commencer j'ai dit un verset tiré de l'évangile de Marc qui rapporte une parole de Yéshoua concernant le lien entre prière et pardon. Je me suis mis en état intérieur de pardon et j'ai dis :

Quand vous priez, remettez si vous avez quelque chose contre quelqu'un (11/25).

Ensuite, j'ai dit en arabe la sourate 112 du Coran : Al-Ikhlas (Le monothéisme pur). C'est une prière qui fonde mon unitarisme personnel, mon refus de la Trinité :

Qul huwa llahu ahad / Dis : LUI, Dieu, Unique.
Allahu ssamad / Dieu, Absolu/impénétrable/ indivisible.
Lam yalid walam yoolad / Il n'a ni enfanté, ni été enfanté.
Walam yakun lahu kufuwan ahad./ Nul n'est égal à Lui.

J'ai continué dans un même esprit en psalmodiant Shema Israël. Il s'agit de la prière principale quotidienne de mes frères Juifs qui proclame avec force l'unicité de Dieu. En disant ce passage du Deutéronome, je me sens particulièrement en communion avec mes frères Juifs :

Shma, Israël,Ado-nay Elo-henou, Ado-nay Ehad' / Écoute Israël, Adonaï, notre Dieu, Adonaï est UN.
Veahavta ett Ado-nay Elo-hekha, /
Tu aimeras l'Éternel ton Dieu,
bekhol levavekha, / de tout ton cœur, 
bekhol nafshekha, / de toute ton âme,
ou bekhol meodekha / et de tous ta force,
Les Paroles que je te donne aujourd'hui, moi-même, qu'elles soient dans ton cœur
Tu les enseignera à tes enfants,
tu leur en parleras dans ta maison ou en voyage,
en te couchant et en te levant.
Tu en feras un signe attaché à ta main,
une marque entre tes yeux.
Tu les écriras sur les poteaux (montants de portes) de ta maison et sur tes portes (de ville).

Dans la même perspective, je me mets en communion avec mes frères musulmans et je proclame Al Fathia, première sourate du Coran :

Au nom de Dieu. le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.
Louange à Dieu, Maître des Mondes.
Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,
Maître du Jour de la rétribution.
C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours.
Guide-nous dans le droit chemin,
le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

Pour terminer j'ai psalmodié le Notre Père en me mettant en communion spirituelle avec tous mes frères chrétiens. Je dis cette prière majeure transmise par Yéshoua sous deux formes, la forme classique issue des évangiles, pour me relier avec mes frères chrétiens catholiques, protestants, Orthodoxes, Témoins de Jéhovah, Mormons, chrétiens unitariens, etc. Puis je la dis sous sa forme transmise par la Révélation d'Arès dans un esprit d'universalité englobant tous les hommes, sans discrimination, y compris les femmes et hommes de bien qui ne croient pas en l'Unique mais qui accomplissent son projet Créateur de justice et de bonheur :

Notre Père, qui es aux cieux,
Que ton nom soit sanctifié,
Que ton règne vienne,
Que ta volonté soit faite s
ur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour. 
Pardonne-nous nos offenses,
Comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
Et ne nous soumets pas à la tentation, m
ais délivre-nous du mal.
Père de l'univers,
Toi seul est Saint.
Que règne sur nous ta sainteté pour que nous fassions ta volonté ;
p
our que nous recevions notre nourriture ;
pour que nous puissions pardonner et recevoir pardon ;
p
our que nous résistions aux tentations ;
et que soit abattu le Malin ;
pour que règnent à jamais sur nous Ta Sainteté, Ta Puissance
Et Ta Lumière.

J'ai achevé cette prière par un court temps de recueillement en faisant vœux de vivre selon cette Parole, de la rendre vivante dans mon quotidien et j'ai éteint la bougie. En toute fraternité.

Marike
(Rambouillet) - Je m'associe à votre prière, à votre culte mensuel, et pense particulièrement en ce premier novembre 2009 à tous ceux qui ont été récemment endeuillés parmi les unitariens et les universalistes de France. Mes amitiés à tous

Yohann
(Bordeaux) - C'est la troisième fois que je vis cette célébration libre avec Jean-Claude et aussi Virginie, son épouse et Tiffany, leur fille. Nous nous sommes de nouveau retrouvés dans un moment de partage fraternel et convivial.

Après que Tiffany ait allumé la flamme du calice unitarien, nous avons lu la prière mensuelle. Nous avons ensuite apporté notre louange à Dieu.
Pour la Parole, nous avons échangé sur la méditation du jour de la " Parole quotidienne " :

" Aujourd'hui, je réclame mon droit de naissance divin. Je suis un enfant de Dieu, immergé dans l'énergie de la lumière, de l'amour et de la joie. Peu importe les apparences extérieures, je sais que toutes choses concourent à mon plus grand bien. J'ai foi que l'amour divin me soutient dans toutes les circonstances. Quand je me détends et j' accepte mes bénédictions, je progresse librement vers un bien encore plus grand. J'ai foi dans l'amour grandiose de Dieu pour moi. Avec une profonde gratitude, je prends conscience que l'amour de Dieu est inconditionnel, dispensé gratuitement et goûté librement. L'amour se répand dans tous les domaines de ma vie. Quelle joie que de vivre dans le courant divin de vie et d'amour !
Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein ..., comme dit l'Ecriture."

Nous avons pensé à la sœur de Yohann, qui va commencer ses séances de chimiothérapie. Egalement à un ostréiculteur à qui Jean-Claude achète souvent des huîtres sur la place de l’église de Gradignan et qui a dû prendre une retraite anticipée à cause d’une fragilité cardiaque ; son fils prend la relève. Puis, nous avons béni Dieu avec le vin du kiddouch et rompu le pain comme Jésus l’avait fait, avant de rendre grâces à Dieu et d’éteindre notre bougie.
Tout cela fait vraiment du bien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche