Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 08:20

Notre Eglise organise un culte mensuel le premier dimanche de chaque mois. La préparation de ce culte se fait une semaine auparavant et vous pouvez envoyer dès maintenant votre participation à l’éditeur de ce site (lien) - ou bien encore après avoir fait le culte chez vous ou au sein d’une communauté. Vous pouvez aussi déposer un commentaire en bas de cet article. Nous vous proposons de suivre l’ordre suivant :
1 – allumons notre calice selon notre tradition unitarienne (lien), ou bien - pour ceux qui ne se réfèrent pas à celle-ci - une simple bougie, et que sa lumière brille ! Allumons la flamme avec la méditation de ce mois de décembre qui nous est proposée par Derek McCullough de l'Association unitarienne d'Australie et Nouvelle Zélande (lien).
2 – partageons nos moments de vie du mois écoulé ; nos joies et nos bonnes nouvelles, nos chagrins et nos deuils ; les gestes d’amitié et de solidarité que nous avons faits ou que nous avons vus ; ce qui a été important à nos yeux et à notre cœur. Soyons à l’écoute les uns des autres, en toute fraternité, de nos vécus réciproques.

eric_pierre_houser_portrait.jpgEric Pierre Houser, chrétien, Paris - Ce premier décembre, c'est le premier dimanche de l'Avent. Presque au seuil de l'hiver. Pensons aux corbeaux, ces merveilleux et intelligents oiseaux, parfois injustement décriés, qui restent dans nos cieux, dans les champs, au coeur des villes. Quand d'autres plus petits se sont déjà depuis un bon moment "fait la malle". Chers corbeaux, je pense à vous. À votre permanence, à votre compagnonnage, à vos cris dans l'espace, que l'on peut entendre comme des balises sonores, une orientation. Que serions-nous sans vous ? Notre environnement sonore serait bien appauvri si vous n'y étiez, comme des sentinelles affairées, pendant tous ces longs mois de saison froide. Soyez remerciés.

Pensons aussi à tous ceux, à toutes celles et ceux, qui maintiennent par leur art la combustion du coeur et de l'esprit, avec une pensée particulière pour Manuela Carpio y familia, qui ont procuré une immense joie à tous les amateurs de flamenco à Paris, la semaine dernière, avec le chant, le compas, la guitare et la danse. Manuela (y familia !), soyé.e.s remercié.e.s pour l'énergie et la vitalité que vous nous avez transmises.

Pensons aussi à cet homme extraordinaire, rencontré avant-hier devant la Fnac Montparnasse, qui fait la manche avec une canne à pêche dont l'hameçon est un gobelet plastique. C'est la personne la plus heureuse que j'ai rencontrée au cours de cette journée ! Lorsqu'il a recueilli 20 € (cela peut ne prendre qu'une demi-journée), il estime que c'est suffisant. Il mange à sa faim, se lave et s'achète des vêtements neufs (une doudoune chez Tati), lit et se cultive, voyage à Bruxelles, dort dans le garage chauffé d'un immeuble dont tous les occupants l'acceptent. Merci à lui (je ne connais pas encore son nom), pour le bien qu'il nous fait en nous montrant que l'argent n'est pas tout."

 

bruno cadez portrait 2Bruno Cadez, chrétien unitarien, Lille - Avent. On dit qu'il vient. Depuis plus de deux siècles on parle de lui. Il serait venu. Il serait né. Il serait reparti, vaincu par et selon les hommes mais non selon Dieu. Jésus est mort sur une croix ? Vive l'esprit de l'Enfant qu'il a ressucité en nous. Vous savez ? cet Enfant qui est censé entrer dans le Royaume. C'est ce qu'il disait, Jésus.
Avent. A venir. A revenir. Envahi de doutes, de peurs, de fatigue, je me replie. Laisse s'éteindre les fureurs pour tourner le regard et ouvrir la bouche à merveilles vers les lumières qui s'allument de partout. Je me replie, mais repars à la source. A Ta Source.

Avent. Je m'apprête à revenir car je sais que tu n'es amais parti. Nous nous baignerons ensemble à nouveau. Je retrouverai ce sourire que tu accrochais à tes lèvres quand tu devinais déjà la chaleur du bain à venir et du lait brûlant à engloutir pour se réfugier de la fureur des méchants du dehors. Je me replie vers toi. Je sens déjà ta chaleur béâte.

Ta paix. Toi l'enfant, toi la source, toi l'intime, je ne t'attends pas, puisque c'est à moi de te rejoindre. L'Enfant n'est jamais parti, c'est l'Adulte qui fugue. La porte du monde des méchants se ferme et je me souviens que tu as laissée celle du refuge ouverte. Je me mets en route.


Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier - J'ai reçu ce jour de notre culte ce message d'Eric Pierre Houser - Bonjour Jean-Claude, je voulais juste te dire qu'une de mes tantes dont j'étais proche vient de s'éteindre, hier à Oslo (Norvège) où elle vivait. Une heure avant d'apprendre sa mort par mon père au téléphone, j'avais lu le psaume 22 (qui est l'un de mes préférés). En allant pour déjeuner chez des amis, à Marseille, j'ai apporté une rose rouge avec une feuille peut-être de bananier (je ne suis pas sûr de l'origine de cette feuille). c'était pour eux, mais aussi pour elle. voilà, je voulais te dire ça, en ce jour du premier décembre. quand quelqu'un meurt, j'ai envie de le remercier pour sa vie. quelle qu'elle soit, à ce moment-là c'est comme un solde de tout compte. tout ce qui a été peut-être de souffrances, de mal, tout ça est soldé à ce moment-là, il ne reste plus que cette vie, cette vie présente qui s'éteint, cédant la place.

3 – proposons ici des prédications qui nous font mieux comprendre des choses, des textes de spiritualité qui nous ouvrent le cœur et l’intelligence, des vidéos qui nous font communier aux autres et au monde, partageons les avec enthousiasme.

Jean-Claude-Barbier--portrait--mai-2008.jpgJean-Claude Barbier, chrétien unitarien, Bordeaux - Ecoutons l'un des chants les plus célèbres du répertoire des unitariens-universalistes américains "Spirit of Life", L'Esprit de la Vie. Chacun y mettra sa perception subjective dans cet intitulé, Dieu pour les uns, le mystère de la Vie pour les autres - qu'importe car nous sommes tous réunis par cet émerveillement devant la vie : la naissance d'un enfant (comme la fête chrétienne de Noël nous y fait penser), les cimes des montagnes qui se couvrent de neige en ce moment ou encore les cris des corbeaux dont nous a parlé Eric alors que la végétation s'endort pour passer l'hiver. Vous trouverez une traduction en français de ce magnifique chant sur le site de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU,  lien).

 

 

4 – remercions Dieu pour tout cela, louons-le et accueillons la vie qu’il nous a donnée ; contemplons le mystère de la Vie. Dans la joie et à l’unisson, faisons action de grâce pour ce que nous avons reçu d’une façon ou d’une autre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans notre culte mensuel
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche