Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 21:07

Information publiée le dimanche 2 mars 08 sur le site de l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitraines et transférée ici.


Le Conseil unitarien canadien / Canadian Unitarian Council, (CUC) organise sa rencontre annuelle du 16 au 19 mai 2008. A cette occasion, le CUC a voulu affirmer le bilinguisme qui règne en son pays et plusieurs ateliers auront lieu en français :

 

- "Groupe de croissance spirituel", avec Lucie-Marie Castonguay-Bower, ministre "laïc" de l'Unitarian Universalist Fellowship of Ottawa (UUFO)

- "De la critique des religions à partir de l’expérience des unitariens du Canada et en France", avec Jean-Claude Barbier, secrétaire général de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU)

- "Démonstration d’un programme d’éducation religieuse UU pour enfants francophones", avec Hannelore Poncelet (Mouvement universaliste et unitarien au Québec, Eglise unitarienne de Montréal) et Elisabeth McKinney Charbonneau

- "Le cercle des générations / Life Circles : Bringing Together Families, Generations and Groups", atelier bilingue avec Jo-Anne Elder-Gome

- "Ressources imprimées et audio-visuelles UUs en français", avec Maurice Cabana-Proulx (membre du Regroupement francophone unitarien universaliste, RFUU).

http://img.over-blog.com/499x411/0/50/96/12//CUC_2008ACM_4clr.jpgCe ne sont pas des strapontins qui sont là offerts aux unitariens francophones, mais bel et bien des ateliers à part entière et en nombre conséquent. Mieux, le CUC a invité expressément à cette rencontre Jean-Claude Barbier, sg de l’AFCU, en tant que représentant de l’unitarisme français, lequel unitarisme a été reconnu en émergence par l’International Council of Unitarians and Universalists (en avril 2006, avec confirmation en novembre 2007 à la rencontre internationale d’Oberwesel).

 

Il s’agit donc d’une politique voulue par les unitariens afin de tenir compte de l’internationalisation de l’unitarisme contemporain au delà de ses bastions historiques : les pays hungarophones (Transylvanie en Roumanie, Hongrie) et anglophones (Grande-Bretagne et Commonwealth, Etats-Unis). En cela, la rencontre canadienne d’Ottawa, se situe dans la logique des rencontres internationales de Montserrat en Espagne (nov. 2005) et d’Oberwesel en Allemagne (nov. 2007).

 

Du fait de son bilinguisme, anglais-français, mais aussi de ses belles et dynamiques congrégations, le Canada est appelé à jouer un rôle très important dans l’animation de l’unitarisme francophone.

 

Par leurs multiples activités, nos amis se sont d’ailleurs préparés à cette perspective : ouverture du site du Mouvement unitarien universaliste au Québec (MUUQ) en 2000, premières réunions entre locuteurs en français à l’initiative de révérend Raymond Vickers-Drennan, ministre du culte à Montréal, en date du 1er mai 2004 (voir le bulletin de la Correspondance unitarienne, n° 31, mai 2004), également à Ottawa, lancement de la revue électronique La Tribune libre unitarienne (en ligne sur le site du MUUQ), mise sur pied du réseau international du Regroupement unitarien universaliste francophone (RFUU), accord en août 2006 entre ce réseau et les associations chrétiennes unitariennes francophones (en France et en Afrique noire), cultes réguliers en français au sein de l’Eglise unitarienne de Montréal et re-dynamisation du MUUQ (qui devient réellement un mouvement et non plus seulement un site), etc.

 

La dynamique associative s’est appuyée sur la vie congrégationaliste afin de susciter cette ouverture francophone tout à fait remarquable. Bravo donc à nos amis anglophones et francophones de Montréal et d’Ottawa pour cette réussite.

 

En plus, par sa politique des visas, qui dispense de très nombreux pays de cette obligation (dont les pays de l’Europe communautaire et bien entendu les Etats-Unis voisins), le Canada est une plaque tournante idéale pour l’organisation de rencontres internationales.

 

Au-delà de la rencontre d’Ottawa, ce sont donc des perspectives importantes pour le développement international de notre mouvance unitarienne et conséquemment de son multilinguisme qui ne vont pas manquer de se dessiner.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans Canada francophone
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche