Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 20:57

suite des articles précédents


Mais c’est la tradition chrétienne qui, par le théâtre, va introduire le sapin. La première mention, actuellement connue, d’un sapin de Noël est celle de 1521 en Alsace, où l’on joue "l’arbre d’Eden" Gn 3, 1-13 dans les mystères devant les églises. Mais déjà avant Noël, le rite du solstice d’hiver se marquait par la décoration d’un arbre avec des fleurs, des fruits, notamment des pommes, rappelant les fruits du paradis – ce qui est condamné par l’Eglise comme pratique païenne. L’adjonction d’une étoile au sapin (comme pour le sapin « aryen » du culte de Mithra !) rappellera celle qui guida les mages Mt 2, 1-12. Au XVIIe siècle, les sapins s’illuminent grâce à des coquilles de noix qu’on remplit d’huile où brûlent des mèches.


Marc Lohez évoque ensuite les Réformes protestantes : « Après quatre siècles en Europe, saint Nicolas triomphe et distribue déjà des cadeaux aux enfants le 6 décembre. Mais au cœur même de son domaine, les contrées germaniques, se prépare un coup de tonnerre qui va changer sa destinée : la Réforme. Celle-ci ne voit évidemment pas d’un bon œil le culte populaire rendu à cet évêque et saint catholique : haro sur Saint Nicolas et son baudet (il le chevauche déjà) ! Comme d’habitude, les croyances et coutumes populaires sont au moins aussi tenaces que les fougueux prédicateurs. Saint Nicolas va réagir de trois façons différentes selon un découpage nord/ouest/est : il résiste en l’état dans l’est de la France, est remplacé en partie par l’Enfant Jésus (Christkindel) en Allemagne et devient la figure populaire de Sinterklaas, contraction batave de Saint Nicolas aux Pays-Bas ».

 

436px-Marie_Leszczy-ska-_reine_de_France-_lisant_la_Bible_.jpg

Marie Catherine Sophie Félicité Leszczyńska

(Trzebnica, 23 juin 1703–Versailles, 24 juin 1768), était princesse de Pologne,

fille du roi détrôné de Pologne Stanislas Leszczyński et de Catherine Opalinska,

reine de France (1725–1768) après son mariage avec Louis XV,

peinte ici en train de lire la Bible, par Jean-Marc Nattier, 1748

 

A noter que la véritable diffusion du sapin se fera en France depuis l’Alsace grâce à Marie Leczynska qui l’introduit à Versailles en 1738 ; puis en Angleterre où la nouvelle reine Victoria, découvre l’arbre à Windsor, après son mariage avec Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (de culture germanique) en 1840. De Londres, le sapin sera ensuite popularisé aux Etats-Unis. L’époque victorienne le diffuse avec le repas familial autour de la dinde de Noël. Charles Dickens écrit son "Christmas Carol" (Conte de Noël) en 1843. Pour la France, après la défaite de 1875, l’arbre de Noël est symbole de résistance à l’Allemagne et de soutien à ceux qui n’acceptent pas d’avoir perdu l’Alsace. On y ajoutera au XXème siècle, du gui en souvenir des druides gaulois.

à suivre

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche