Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 15:09

"L’unitarisme français est-il spécifique ?" par Jean-Claude Barbier *, article à la une du bulletin n° 99, janvier 2010, de la Correspondance unitarienne
* fondateur en 2002 du réseau francophone "Correspondance unitarienne", secrétaire général de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) de 2004 à 2009, puis membre administratif permanent de cette association, fondateur en 2008 de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr), éditeur de plusieurs sites et des Cahiers Michel Servet, membre fondateur du Conseil des unitariens et universalistes français (CUUF).

Un mouvement chrétien qui s’est internationalisé

A partir des Eglises anti-trinitaires du protestantisme européen du XVIème siècle, qui ont pu de développer en Europe de l’Est, en Pologne (1565-1658) et en Transylvanie (depuis 1568), et grâce à la publication des œuvres du théologien italien Faust Socin par les Remonstrants de Hollande (la "Bibliothèque des Frères polonais" édités à Amsterdam à partir de 1665), le christianisme unitarien s’est développé en Grande-Bretagne aux XVII°et XVIII° sous des formes ariennes, sociniennes puis unitariennes, en s’appuyant alors sur les idées du Siècle des Lumières, puis au XIX° siècle aux Etats-Unis au sein du congrégationalisme (qui était de théologie calviniste) de la Nouvelle-Angleterre.

Depuis, l’unitarisme a poursuivi sa diffusion internationale, d’abord au sein de l’aire linguistique anglo-saxonne (au XIX° siècle au Canada, en Afrique du Sud, en Australie, en Inde, avec des appendices au Danemark et en Norvège, etc.), puis en Europe centrale avec la Tchécoslovaquie et l’Allemagne au XX° siècle, enfin, en ce début de siècle, au sein d’autres aires linguistiques : francophones en Europe occidentale (1) et en Afrique (2), hispanisants en Espagne, en Amérique latine et à Cuba ; pays portugais avec le Portugal et le Brésil ; Italie ; pays de l’Extrême orient comme le Japon et les Philippines, etc.

(1) France, Wallonie et la communauté francophone de Bruxelles, Suisse romande, et les principautés de Monaco et d’Andorre. (2) Burundi, Congo-Brazzaville, Congo RDC, Togo


La mise sur pied en 1995 d’un réseau mondial, l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU), consacre cette dimension mondiale.


... et ouvert à toutes les traditions religieuses et philosophiques

Entre temps, à partir du transcendantalisme américain des années 1830, les congrégations américaines de la fin du XIXème siècle ont mis en œuvre un christianisme d’ouverture (acceptation en leur sein des agnostiques et des non croyants qui pratiquent les vertus évangéliques), puis carrément, surtout à partir des années 1960 (1), un "interfaith" au sein même de leurs communautés en acceptant toutes les croyances, religieuses ou philosophiques.

L’unitarisme s’est donc diversifié bien au-delà de ses Eglises historiques demeurées chrétiennes en Transylvanie, en Hongrie, en Norvège et à Boston (la King’s Chapel). Ce que l’on peut appeler aujourd’hui l’"unitarisme contemporain" (2) est un large éventail comprenant les sensibilités chrétienne unitarienne, universaliste (au sens de la doctrine chrétienne de l’universalité du salut) (3), unitarienne croyante en référence aux religions monothéistes révélées (4) ou au théisme (5), unitarienne-universaliste, et universaliste sans plus de référence traditionnelle (6).

(1) en 1961, l’Association unitarienne américaine (AUA) fusionne avec l’Eglise universaliste américaine pour constituer l’Unitarian Universalist Association (UUA) of Congregations

(2) voir notre article du 28 août 2008, publié par l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) dans sa rubrique "les piliers de l’Eglise" : " une théologie à l’usage de l’unitarisme contemporain ", traduit en anglais : "A theology Adaptable to Present Day Unitarianism",
(3) qui était celle de l’Eglise universaliste, principalement développée aux Etats-Unis, mais aussi dans ses missions en Extrême-Orient (Philippines et Japon)

(4) cas de la communauté unitarienne de Nancy en France (lien),

(5) cas des communautés unitariennes du pays Kashi en Inde du Nord-Est (lien)
(6) cas des unitariens allemands de la Deutsche Unitarier Religionsgemeinschaft (DUR) (lien).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche