Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 11:46

par Didier Long, publié par Bourin éditeur en novembre 2008, Paris, 400 pages, Prix : 22.00 €

 

présentation du livre sur le site de la FNAC (lien)

 

jesus_le_rabbin_qui_aimait_les_femmes.jpgSur les pas de Jésus, Didier Long nous entraîne dans une enquête aux sources spirituelles du christianisme : la révélation juive et l'importance de la femme dans le message de Jésus. Deux non-dits, deux origines refoulées qui fondent pourtant nos valeurs : la monogamie et l'égalité de l'homme et de la femme...


Dans le monde juif et gréco-romain du premier siècle, la vie est surtout une affaire d'hommes. En Palestine en particulier, la femme, régulièrement considérée comme impure, est source de péchés. Pourtant, au grand scandale de ses contemporains, Jésus est suivi sur les routes poussiéreuses de Galilée par un petit groupe hétéroclite composé d'hommes mais aussi de femmes. Il vit avec elles, leur enseigne la Torah et en fait ses disciples. Les femmes, dont Marie-Madeleine, qui est la plus proche de lui, l'accompagneront jusqu'à la croix, puis au tombeau, alors que les hommes le trahissent et s'enfuient.


Qui était vraiment Jésus, et ces femmes, qui sont-elles ? Quelle est la nature des relations entre elles et ce «rabbi» de Nazareth ? Didier Long a enquêté sur ce mystère et montre que, sans ces femmes, le message de Jésus aurait tout simplement disparu, enfoui sous la poussière de l'histoire. Sans elles, nous aurions perdu notre mémoire.

Didier Long a été moine bénédictin, éditeur et artiste pendant dix ans à l'abbaye de la Pierre-Qui-Vire (où il dirigea la collection Zodiaque) avant de devenir consultant McKinsey. Il dirige aujourd'hui un cabinet de conseil en stratégie Internet. Il est marié et père de quatre enfants. Il a déjà publié cinq livres dont Défense à Dieu d'entrer, chez Denoël, et Pourquoi nous sommes chrétiens, au Cherche Midi.

Extrait du livre :

 

« PARFUM DE FEMME » - Nous avons du mal À nous imaginer aujourd'hui le scandale que fut, pour ses contemporains, le rabbi qui marchait avec des femmes sur les routes poussiéreuses de Galilée. Qui étaient-elles ? Certaines étaient riches, d'autres étaient de mauvaise vie, la plupart avaient été guéries au plus profond de leur corps par le Maître qu'elles chérissaient, aucune n'était accompagnée de son mari. Jésus partageait avec elles - à égalité avec tous ses disciples - sa vie, ses repas, ses prières, ses enseignements. Une relation égalitaire entre un homme et des femmes, tout simplement impensable dans le monde patriarcal méditerranéen du Ier siècle. Marie de Magdala, le «leader» de ces femmes, que Jésus avait libérée de sept démons, l'infini du mal dans le langage biblique, était-elle la compagne de Jésus, comme l'insinue le Da Vinci Code de Dan Brown ?


Ce livre tente de comprendre ce fait largement occulté par le christianisme, mais dont témoignent les Évangiles : le rabbi Jésus avait une relation très particulière avec ses compagnes. Il acceptait, ce qui était impossible selon les usages de l'époque, de se laisser toucher par des femmes «impures». On voit Jésus comme quelqu'un d'austère, tel Jean-Baptiste au désert. Or, quand on lit les Évangiles, ce rabbi marginal et déconcertant qui aimait les femmes avait la réputation d'être «un ivrogne, un glouton et un ami des collecteurs d'impôts et des pécheurs», nous rapportent les Évangiles (Le 7, 34 sv.) ; il appréciait la bonne chère et les banquets joyeux avec ses amis. C'est au cours de l'un de ces repas qu'il accueillit la «pécheresse au parfum» ; cet étonnant récit résume parfaitement les relations de Jésus avec l'autre sexe et le scandale que cela fut pour son milieu social et religieux.

Commentaires de lecteurs :


« Jésus est un rabbin peu ordinaire, il aime "faire la fête", il aime les femmes, il les enseigne comme personne ! Il rompt avec les codes sociaux de son temps pour rentrer dans une dynamique culturelle dont nous sommes encore les héritiers. Didier Long avec sa prodigieuse érudition nous met à l'aise pour nous faire comprendre la figure du Christ en son temps : 2000 ans pour commencer à y comprendre quelque chose à cette mystérieuse Histoire ! Un livre qui deviendra la référence pour comprendre Jésus, son environnement et sans doute notre époque... Enfin le Livre qui nous dévoile tant de malentendus ! » (Gap, le 10 décembre 2008)


 « Après avoir lu ce Jésus, je n'entends plus je ne lis plus l'Evangile de la même façon. Je l'écoute, je le lis pour comprendre, pour relier les épisodes pour découvrir la réalité du Christ. Ne vous laissez pas rebuter par ce titre maladroitement accrocheur. Ce n'est pas le sujet. En réalité Didier Long nous aide à marcher dans les pas réels d'un Christ qui aime et respecte les hommes et les femmes comme personne jusqu'alors. » (Paris, le 21 janvier 2010)

 

Voir la vidéo de l'auteur sur YouTube, préentant lui-même son livre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Didier Long et la FNAC - dans la bibliothèque de l'EUfr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche