Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 09:19

Each time I see a flower, I think of you
Each time I see a flower, I think of us
For we gather flowers, do we not?
So that they may bloom into a fan-shaped rainbow
and make up lovely bouquets
Making up the Church
They say there are so many of them
in your native Bohemia,
so beautiful and lively
That they run and dance in the fields
Celebrating life in a frolick of freedom


coquelicotsChaque fois que je vois une fleur, je pense à toi,
Chaque fois que je vois une fleur, je pense à nous,
Car nous assemblons les fleurs, n’est-ce pas ?
Pour qu’elles forment un éventail arc-en-ciel
Pour qu’elles fassent bouquets
Pour qu’elles fassent Eglise.
On dit que, dans ta Bohème natale,
Elles sont si nombreuses au printemps
tant belles et mutines
Qu’elles courent et dansent dans les prés
Célébrant la vie en farandole de liberté

 

poème de Jean-Claude Barbier (France), traduit en anglais par Noëlle Colle et en portuguais par Jean Monod

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans English translation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche