Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 11:21
gertrude_giroux_portrait.jpgPar elle-même, lu sur son site

Munie d’un Baccalauréat ès arts de l’Université d’Ottawa, d’un Baccalauréat en pédagogie et d’une Licence en administration scolaire de l’Université de Montréal, Gertrude Giroux, originaire de l’Ontario, au Canada, œuvre à la Commission des écoles catholiques de Montréal (CÉCM) durant une vingtaine d’années, d’abord dans l’enseignement, puis à la direction d’école. Dans le milieu scolaire, elle s’implique surtout en catéchèse. Ce qui l’amène à un profond questionnement sur le plan religieux.

Désireuse d’aller aux sources de sa foi, sans sacrifier la raison ni la logique scientifique, et de trouver la place de Jésus de Nazareth dans sa vie spirituelle, elle quitte la CÉCM et un emploi avec pension assurée pour se spécialiser en études bibliques à la Faculté catholique de théologie de l’Université de Montréal où elle obtient un Baccalauréat et une Maîtrise en théologie-études bibliques. En même temps, elle dispense des cours d’introduction à la Bible aux collèges Saint-Jean-Vianney et Marie-Victorin. Après deux ans de scolarité au doctorat dans le même domaine, elle met fin à ses études pour œuvrer sur le terrain, sans cesser pour autant de poursuivre passionnément ses recherches sur Jésus dans sa réalité historique et spirituelle.

Elle anime alors des sessions bibliques pour la Société catholique de la Bible, à Montréal, sur place et à l’extérieur (commissions scolaires, communautés religieuses, diocèses, paroisses, organismes sociaux, groupes de femmes, milieux ouvriers, prisons, etc.), au Québec, en Ontario et au Nouveau Brunswick. Par ailleurs, elle s’implique dans le monde des marginalisés, à Halte la Ressource Inc., à Montréal, où elle les initie à la Bible. Parallèlement, elle est professeur d’exégèse biblique aux universités de Montréal et du Québec à Trois-Rivières.

Après dix ans d’enseignement universitaire, elle doit prendre sa retraite et cesser toute activité extérieure pour des raisons de santé. En apprenant aux participants des sessions et aux étudiants des universités comment interpréter la Bible à la lumière de la recherche contemporaine, elle les amenait à cheminer dans leur vie de foi en animant ses cours d’une dynamique spirituelle. Tout au long de sa carrière, elle écrit divers articles et brochures d’inspiration biblique.

Durant cette vie d’étude et d’enseignement, Gertrude Giroux participe à des activités de formation. Entre autres, elle fait un stage (un mois) d’entraînement aux méthodes actives (SEMÉA) organisé par le ministère de l’Éducation à Québec, et deux voyages (un mois chacun) d’études bibliques en Israël et en Turquie. Sur le plan spirituel, elle suit un mois de formation à l’accompagnement des Exercices de saint Ignace au Centre de spiritualité Manrèse, à Sainte-Foy, Exercices qu’elle entend interpréter à la lumière de la foi juive de Jésus de Nazareth. Enfin, elle est membre de l’Association catholique des études bibliques au Canada, et de la Catholic Biblical Association of America (où elle est retirée de la liste faute de payer sa cotisation !).

Retraitée, elle ne cesse de poursuivre ardemment sa recherche sur le Jésus de l’histoire, notamment son identité et sa spiritualité, sans oublier son éthique évangélique, unissant étude et quête spirituelle. Elle profite de ces années de repos académique pour la partager, en toute liberté, avec les personnes désireuses d’aller tout aussi librement aux sources de leur foi, en publiant livre après livre, depuis 1998.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gertrude Giroux - dans la bibliothèque de l'EUfr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche