Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 21:26

http://img.over-blog.com/372x257/0/50/96/12//Lay-Chaplaincy-au-Canada.jpgChez les unitariens canadiens, les rites de passage sont principalement les mariages, les funérailles, les commémorations et les cérémonies d'accueil des enfants. Nous pouvons aussi ajouter à cette liste les passages à la retraite, les rites de bénédiction de maison ou ceux de " coming out ". Ce sont des occasions d'honorer publiquement un événement important en compagnie de ceux qui nous sont chers. Les Églises unitariennes canadiennes manifestent une spiritualité libérale qui est apte à apporter un sens personnel aux rites de passage tout en respectant la spiritualité spécifique des célébrés.

 

Au Canada, il est devenu clair, dès les années 1970, que les pasteurs unitariens ne suffisaient plus à la tâche car la demande pour des rites unitariens dépassait leurs disponibilités. Le programme Lay Chaplaincy a été développé par le Canadian Unitarian Council (CUC) pour répondre à ce besoin et aux demandes du grand public (voir : http://www.cuc.ca/lay_chaplaincy/ ). Dans le cadre de ce programme, des personnes sont formées pour devenir célébrants ou célébrantes laïques au sein de leur Eglise par les autres célébrants et au sein de séminaires organisés par le CUC. Dans les grandes villes, nous pouvons compter jusqu’à deux ou trois célébrants laïques par Eglise.

 

Les célébrants laïcs sont choisis dans leur congrégation et officiellement certifiés par le Gouvernement pour pouvoir accomplir légalement des mariages (pour tous : hétéro, gais, lesbiennes, inter-religieux, personnes divorcées etc.). Aujourd'hui, l’ensemble des célébrants unitariens célèbrent plus de 1 000 rites de passage par année partout au Canada. Les célébrants laïcs sont désignés par leur congrégation pour un mandat de deux ans, renouvelable trois fois, soit un total possible de six ans.

 

Les rites de passages unitariens peuvent être célébrés dans une église unitarienne, dans une chapelle du choix des célébrés ou dans un endroit informel. Il y a des frais pour les non-membres tandis que les membres des congrégations reçoivent gracieusement ces rites de par leur pasteur.

 

Document traduit en français par Nancy Labonté, cofondatrice du RFUU et webmestre du site de ce mouvement. Publié le lundi 10 mars 2008 par l'Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU) et transféré ici

 

Nancy Labonté étudie à temps complet la théologie pratique au Centre de théologie et d'éthique contextuelles québécoises (CETECQ) de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal (lien).


Partager cet article

Repost 0
Published by traduction de Nancy Labonté - dans Canada francophone
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche