Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 15:19

L’unitarisme contemporain disposent de plusieurs lieux de formation de niveau universitaire : en Transylvanie, à Cluj-Napoca / Kolozsvar (avec tronc commun avec les luthériens et les calvinistes), en Grande-Bretagne, à Manchester (le Unitarian College) et à Oxford (le Harris Collège, qui est l’ancien Manchester College) enfin aux Etats-Unis, à Boston, avec la Divinity School de Harvard (laquelle est ouverte à toutes les confessions chrétiennes, mais qui est de tradition libérale et souvent dirigée par théologiens unitariens ), à Berkeley (près de San Francisco) avec la Starr King, et à Chicago avec la Meadville Theological School (fondée en 1844 par Harm Jan Huidekoper).


A ces facultés de théologie unitariennes s’ajoutent des formations entièrement “on line”, directement sur Internet : la Church of the Larger Fellowship (CLF) fondée en 1944 pour desservir les unitariens isolés aux Etats-Unis (elle avait pris le relais de la Church of All Souls créée en 1903 au sein de l’American Unitarian Association, AUA), puis dans le monde entier ; et plus récemment l’Unitarian Christian Ministries International (UCMI), fondée à l’initiative de la révérende Maurisa Brown en 2009. A noter que la Starr King propose elle aussi une formation « on line », et sans doute d’autres facultés de théologie précédemment citées.


Le Séminaire en Transylvanie utilise le hongrois comme langue principale. Pour tous les autres établissements, c’est l’anglais ; mais si celle-ci est la langue mondiale dominante nécessaire pour les échanges internationaux, elle peut présenter une difficulté d’accès pour les locuteurs d’autres aires linguistiques. Encore plus, dès lors que l’on souhaite des programmes de formation ouverte au plus grand nombre, au-delà des seuls candidats à un ministère pastorale. Dans la logique de l’Appel lancé par les francophones canadiens et français à Ottawa en mai 2008 (lien), nous pensons que des séminaires « on line » pourraient être organisés, par aire linguistique, pour les non anglophones. Ils formeront les ministres du culte et plus largement les élites (leaders) dont nous avons besoin.


Dans cette perspectives, deux programmes sont d’ores et déjà en cours d’élaboration :
 

 

a) en langue italienne, sous la responsabilité du révérend Roberto Rosso et dans le cadre de la Communione Unitaria Italiana (CUI), projet présenté lors de la rencontre unitarienne européenne organisée par l’International Council of Unitarians and Universalists (ICUU) les 31 août – 4 septembre 2012 à Cluj-Napoca / Kolozsvar (en hongrois)
 

 

b) en langue française, sous la responsabilité de Jean-Claude Barbier, dans le cadre de l’Eglise unitarienne francophone (EUfr) et en relation avec la précédente initiative, voir nos rubriques : Séminaire de formation (1) - présentation (lien), Sém. (2) - programme (lien), Sém. (3) - modules (lien).

Pour une formation pastorale proprement dite, elle pourra se faire en français, dans ce cadre, mais avec la supervision du révérend Roberto Rosso pour l'obtention du diplôme de théologie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans Sem. (III) - modules
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche