Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 11:50

Charles W. Eddis, pasteur à l’Eglise unitarienne de Montréal (Québec) de 1977 à 1993 et depuis pasteur émérite (emeritus) a donné son dernier sermon le 4 mars 2012, sur le thème : « The Secular Society at Sinai » ("La communauté laïque du Sinaï", à savoir la communauté de foi qui était dirigée par Moïse). On le voit ci-joint, à la sortie de ce culte, en compagnie de Nancy Labonté, archiviste de l’Eglise.


« Je travaille très souvent avec lui, étant l'archiviste de l'église, et puisqu'il travaille constamment avec notre matériel historique. C'est pour cette raison que Patricia Philips tenait à prendre cette photo de nous. Il est aussi président d'honneur de notre Comité Héritage qui chapeaute la bibliothèque et les archives » (Nancy Labonté, sur la page Facebook du groupe « Unitariens francophones », le 28 avril 2012)  Pour en savoir plus sur cette bibliothèque ( lien)
 

Canada_Charles_Eddis.jpg

 

L’Eglise unitarienne de Montréal a un nouveau site comprenant une version française ( lien)

 

A Montréal, qui avait alors moins de 30 000 habitants, des unitariens se réunissent en 1832 pour une première célébration qui attira pas moins de 80 personnes, mais la guerre des Patriotes (1837-1838) les divise, et ce n’est que dix ans plus tard, en 1842, qu’une nouvelle communauté se formera. L’Eglise est dite « Church of the Messiah », l’Eglise du Messie.

 

Lors de la fusion aux Etats-Unis en 1966, entre les congrégations unitariennes américaines et l’Eglise universaliste américaine, les congrégations canadiennes deviennent membres de l’Unitarian Universaliste Association (UUA) qui vient d’être nommée. Toutefois le Canadian Unitarian Council / Conseil unitarien du Canada (CUC) ne retient pas la seconde dénomination confessionnelle car les congrégations universalistes au Canada sont trop peu nombreuses et ne le revendiquent pas. Mais c’est bel et bien l’approche du religieux de l’UUisme qui est adopté à Montréal et dans tout le Canada. L’Eglise unitarienne de Montréal affirme aujourd’hui son entier multiculturalisme.


Charles W. Eddis, avec la plupart des pasteurs canadiens de son époque, fut acteur de la séparation du CUC par rapport à l’UUA, le CUC devenant entièrement indépendant. Présentement âgé et un peu fatigué, il est toujours en excellente santé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans Canada francophone
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche