Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 08:16

Conclusion de l’article d’Hannelore Daniel-Poncelet, " Un phare d’espoir " paru dans la dernière Tribune libre unitarienne (vol. 5, n° 1, 2009), lien, qui vient de paraître ce mois d’août et qui reprend une allocution qu’elle a prononcée lors de la célébration en français à l’Église unitarienne de Montréal, le dimanche 25 janvier 2009. Cette livraison de la Tribune libre unitarienne a été coordonnée, sur le thème du fondement de la morale, par Fabrice Descamps. Cette revue, indépendante, est mise en ligne sur le site du Mouvement unitarien-universaliste au Québec (MUUQ) ; le site de La Besace des unitariens en reproduit les sommaires

 

[dans un monde moderne marqué par l’individuation des personnes et dans une société devenue laïque] " L’État doit protéger la liberté de conscience et de religion. En contrepartie, l’Église doit renoncer à s’immiscer dans les affaires de l’État. Dans ce contexte, les églises, les temples, les mosquées, les synagogues peuvent devenir des lieux de rencontre, de compassion, de quêtes profondes, de dialogue respectueux ; devenir des lieux communautaires où la confiance est profonde ; des foyers de source d’espoir où l’amour est authentique ; où c’est possible de se racheter après avoir commis une erreur.


Léo Poncelet (responsable de la Tribune libre unitarienne) et Hannelore Daniel-Poncelet, ville de Québec, mai 2008, photo Jean-Claude Barbier.

[…] Notre humanité a besoin d’une communauté où l’on apprécie la dignité et la valeur inhérentes de chaque personne, où l’on célèbre les merveilles de la vie, où on sent l’interdépendance. Bref, il nous faut élaborer des règles de vivre-ensemble où l’on peut grandir, discuter, apprendre, partager, espérer bâtir un meilleur monde et mieux comprendre notre situation dans la toile interdépendante de la vie. Cet espoir nous incite à trouver notre juste équilibre dans la balance sacrée de la nature dont nous faisons partie. Voilà notre salut, notre foi".

ndlr : Cette conclusion, inspirée de la pratique unitarienne-universaliste des congrégations Nord-américaines, rejoint tout à fait la préoccupation du théologien unitarien américain James Luther Adams (1901-1994) qui, face à la montée des totalitarismes en Europe d'avant la Seconde guerre mondiale, estimait que les communautés religieuses devaient servir de lieu d'apprentissage à la démocratie. Voir la présentation de cet auteur dans la rubrique de La Besace des unitariens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hannelore Daniel-Poncelet - dans les piliers de l'Eglise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche