Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 11:14

"Notre existence a-t-elle un sens ?", par Jean Staune, 2007, Presses de la Renaissance, environ 500 p.

Ce livre nous est recommandé par Michel Louis Luciani (Garches, Hauts-de-Seine, France), message du 23 août 09 au groupe Yahoo "Unitariens francophones".

La "somme" de Jean Staune, c'est l'alliage de connaissances encyclopédiques et d'une recherche de spiritualité de haute volée chez un chrétien qui n'impose rien à personne.
c'est le (ou un des) livre(s) de réconciliation entre la science de pointe, l'intelligence, la raison et la spiritualité en tant qu'ouverture de l'homme à une transcendance qui s'impose à tout homme qui ne se contente plus de ce mot de "hasard", terme dont tout l'ouvrage encyclopédique de Jean Staune tend à démontrer l'inanité.

la science considère actuellement qu'il existe trois systèmes de réalité scientifique permettant de comprendre, autant que faire se peut, ce qui existe :


a) la physique newtonienne : la table solide que je vois devant moi ; la gravitation y règne ;


b) la mécanique/physique quantique qui a ses lois propres et montre que la table citée est, en dernière analyse, constituée d'atomes et de particules, dont électrons, protons, neutrons qui se comportent souvent comme des "paquets d'ondes", dont on a le plus grand mal à déterminer la vitesse ou la position, et certainement pas les deux à la fois ;


c) la théorie (qui a été validée) de la relativité générale pour ce qui concerne l'univers, merci Einstein : le temps n'est que de l'espace parcouru par un objet ou une particule, et cet espace se courbe selon la loi de l'attraction de la masse des corps : il n'y a donc plus du temps et de l'espace absolus, nos références ultimes sont caduques. La table est solide à la fois en réalité et en apparence, comme la lumière est composée à la fois d'ondes et de corpuscules. On en revient, finalement, à la pensée de dialectique trinaire de Hegel : il y a A, puis B qui semble contraire à A, mais le tout est dépassé, sans être annulé, par la synthèse de C ; la pensée binaire du vrai/faux (qui au passage a fait tant de mal à la spiritualité) est totalement dépassée.


Enfin, Jean Staune se fonde sur des calculs de scientifiques très spécialisés, lesquels estiment (c'est certes une opinion, pas une vérité scientifique démontrable) que le temps qui s'est écoulé depuis le big bang (13,5 milliards d'années) ne suffirait pas à épuiser tous les hasards possibles pour parvenir à cette architecture cosmique inimaginable : il a donc fallu, selon lui, qu'il y ait eu un plan et donc un géomètre ; on en revient, en plus sophistiqué, au vieil argument selon lequel un singe tapant au hasard sur une machine à écrire ne parviendra jamais à écrire l'encyclopédie.


Pour en savoir plus sur l’auteur et son livre, voir le site officiel de la présentation du livre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Louis Luciani - dans la bibliothèque de l'EUfr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche