Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 09:22

essai publié aux éditions Denoël en 1966, remanié en 1971, prix Lecomte du Noüy en 1973.


René Barjavel (1911-1985) était un écrivain et journaliste français, principalement connu pour ses romans d'anticipation. Certains thèmes y reviennent fréquemment : chute de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre, caractère éternel et indestructible de l'amour (Ravage, Le Grand Secret, La Nuit des temps, Une rose au paradis). Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique. Il a aussi abordé dans de remarquables essais l'interrogation empirique et poétique sur l'existence de Dieu (notamment, La Faim du tigre), et le sens de l'action de l'homme sur la Nature. Cet auteur reste extrêmement populaire un quart de siècle après sa disparition.

" Je n'y parviendrai peut-être jamais, mais jusqu'à mon dernier souffle, je chercherai à comprendre. Comprendre où je suis et ce que je suis et ce que j'y fais, et à quoi ça rime. Ce corps qui s'est construit sans moi, et qui vit sans mon intervention, cet esprit qu'il enferme dans un scaphandre qu'ont-ils à faire ensemble, vers quelle vase ou quel trésor s'enfoncent-ils dans l'océan de la matière ? Cette chair souffrante et jouissante qui me commande, et qui est faite de vide et qui saigne, qui a reçu du fond des âges une vie qui la laissera tomber et pourrir, cet esprit qui aura à peine le temps de naître avant de s'évanouir, je veux comprendre, comprendre, comprendre " (René Barjavel).

Grégoire Maury nous le recommande très vivement dans un message du samedi 22 août 09 adressé au groupe Yahoo de discussion "Unitariens francophones" :

Dans son livre, Barjavel :


- décrit en détail le miracle de la Nature et de la Vie. Le but de la Vie étant de se répandre "dans le temps et l'espace" ;
- il exprime sa gène a utiliser le mot "Dieu" quand il voit ce que les religions dogmatiques en ont fait. Il en veut beaucoup à ces dérives religieuses. Il est d'ailleurs très dur avec les religions traditionnelles, leur reprochant d'idolatrer des images dont elles ont perdu le sens et la signification.

- il estime que la science doit être prise en compte par la religion et il pense que des scientifiques, des historiens, des sociologues "non-religieux" doivent se pencher sur les religions traditionnelles pour les "dépoussiérer" , afin de voir "à nouveau" le sens à travers l'image.

- enfin il estime que toutes les religions sont une partie du message divin, une parcelle de la "mémoire des origines" de l'Humanité. Même si il pense que les religions traditionnelles ont largement dérivées et sont profondément inadaptées, il pense néanmoins qu'elles peuvent servir de base à une nouvelle spiritualité.

Ce livre est vraiment passionnant, à lire absolument. Il y a parfois des choses un peu bizarres (la guerre est vue comme un phénomène régulateur de l'espèce humaine , un genre de malthusianisme), mais j'ai adoré sa façon de parler de la religion.


Pour en savoir plus, voir le site qui est consacré à l'auteur

Partager cet article

Repost 0
Published by Grégoire Maury - dans la bibliothèque de l'EUfr
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche