Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 12:03
J'ai eu l'occasion de découvrir pendant mes vacances un livre passionnant qui remet les pendules à l'heure, en matière d'histoire, de géographie, de religion et de politique : Comment fut inventé le peuple juif par Shlomo Sand (éd. Fayard).

Sand rappelle d'abord que les textes bibliques sur les origines du peuple hébreu (Abraham, Moïse, Josué, Salomon) sont des mythes élaborés à Babylone, ce qui est reconnu par la majorité des historiens. Il n'y a pas eu de sortie d'Egypte, ni d'Exode dans le désert, ni, heureusement, de conquête sanglante d'une Terre soi-disant promise.

Bien que les recherches de Shlomo Sand, historien israélien, ne portent pas directement sur le christianisme, celui-ci est évoqué à de nombreuses reprises, notamment dans sa contribution à l'élaboration du mythe du peuple juif et dans ses rapports conflictuels entre chrétiens et juifs. Il est intéressant de noter que les musulmans ont longtemps été plus tolérants vis à vis des juifs que les chrétiens et cela jusqu'à un passé récent où la tendance s'est inversée.
 

Mais le plus étonnant, c'est la thèse centrale : il n'y a pas un peuple juif, mais plusieurs peuples de religion juive. Les juifs qui émigrent en Israël depuis soixante ans sont pour la plupart des descendants de juifs de différents peuples convertis soit pacifiquement soit par la force à cette religion (et notamment de Khazars et de Berbères) et non des juifs forcés à l'exil après la destruction du Temple. Après l'écrasement des révoltes juives par les Romains, il n'y a pas eu d'exil et les descendants des Juifs d' il y a deux mille ans sont ... les Palestiniens !

Les sionistes du début du XXème siècle, qui ont été les précurseurs de l'Etat d'Israël et qui étaient souvent agnostiques, le savaient. Même s'ils croyaient être eux-mêmes des descendants du peuple juif, ils espéraient que leurs racines communes avec les Palestiniens, faciliteraient leur intsallation. Des contacts positifs ont d'ailleurs eu lieu entre les premiers colons sionistes et et les Palestiniens, mais aussi des heurts que les Britanniques se sont employés à attiser.

Le livre de Shlomo Sand remet en question les notions de Terre sainte et de Peuple élu. L'auteur établit des faits sur la base de recherches très élaborées et sans aucun esprit de polémique. Humaniste épris de paix dans la justice, il souhaite que son livre contribue à trouver des solutions au conflit entre Israêl et la Palestine, ce qui nécessite la transformation d'Israël en une véritable démocratie qui cesse de faire de sa population arabe-palestinienne des citoyens de seconde zone. Ces propositions, nécessaires pour avancer vers la paix, lui semblent avoir hélas peu de chances d'être entendues.

On trouve un excellent résumé du livre par Shlomo Sand lui-même dans un article du Monde diplomatique, d'août 2008, en accès libre

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis Pluchet - dans la bibliothèque de l'EUfr
commenter cet article

commentaires

liliane halifax 11/11/2010 13:49


malheureusement c'est en lisant votre réponse, que l'on s'aperçoit que vous avez vraiment du mal avec le peuple élu... cela conforte encore + ce que j'ai écrit précédemment. Vous remettez en
question, non seulement l'idée de peuple élu, mais tous les prophètes, car sans Noe, Avraham Isaak, yaakov, Moise ....Dieu s'est révélé à eux.. vous remettez même en cause la génèse . Si Dieu a élu
le peuple Juif, ce n'est pas pour les rendre fort mais surtout pour être les garants de l'humanité.
Si le talmud vous inspire, étudiez et vous comprendrez. que D. vous protège


Jean-Claude Barbier 11/11/2010 13:34


Il s'agit du compte-rendu d'un livre et non pas d'une prise de position de notre mouvance sur les questions qui sont abordées. Nous sommes pour des comptes-rendus fait par des auteurs qui engagent
leur responsabilité. D'autres comptes-rendus du même livre peuvent être faits. Ils seront publiés s'ils font preuve d'une bonne compréhension du livre et des problématiques qui y sont traités (ce
qui est le cas de l'article que nous avons publié). C'est ce que l'on appelle la liberté de penser.
Quant à la notion de peuple élu de Dieu, nous n'entrerons pas dans le débat de ce qui nous apparaît comme ne prétention. Tous les peuples du monde entier sont à égalité devant le Dieu Créateur. Il
est créateur de la Vie, d'une Humanité et non pas d'un peuple en particulier ! Cela n'enlève rien d'ailleurs aux mérites de la Bible en tant que patrimoine du peuple d'Israël et de sa contribution
à l'histoire de l'Humanité.


liliane HALIFAX 11/11/2010 13:21


Cela ne m'étonne pas, comment faire + plaisir à des antisémites, que de conforter leurs convictions, sutout lorsque ces arguments proviennent d'un Israëlien .... quelle plaisir pour ces gens là
!!!!comment dire ... cela est est ecoeurant... dégoulinant de bétises ...

Il est vrai que les bons chrétiens préfèrent que le juif soit malheureux , pauvre, baissant la tête ... alors l'idée du peuple élu, d'une Armée Israëlienne Forte, d'un pays le + démocratique du
monde, d'un pays qui s'est bati en 50 ans ce que les autres on fait en 300 ans, d'une technologie reconnue mondialement ... c'est impensable !!

Mais, ne vous inquiétez pas, les Juifs, n'ont pas d'EGO, juste qu'ils sont le peuple élu par Dieu, pour vous montrer le chemin et resté à tout jamais une lumière pour toutes les nations du
monde.Qu'on le veuille ou non, vous ne pouvez rien n'y changer, c'est pour cela que beaucoup d'autres civilisations ont disparu, mais pas les JUIFS !! car D. est avec eux jusqu'à la fin des temps.
Que D. vous protège !!!!!!


Régis Pluchet 06/09/2009 10:53

Dire que le peuple juif fut inventé, cela peut choquer, mais l'on peut dire que le peuple français et chaque peuple furent inventés. Shlomo Sand me semble un historien très rigoureux. Bien entendu, ses thèses peuvent et doivent être contestées, car c'est le seul moyen de faire avancer l'histoire, mais cela ne peut se faire que sur la base de travaux aussi rigoureux que les siens. Certes, on peut objecter qu'il n'est qu'un spécialiste de l'histoire contemporaine, mais la thèse centrale de son ouvrage relève de l'histoire contemporaine. Quant à la part de son livre qui relève de l'histoire ancienne, elle s'appuie sur les travaux d'autres chercheurs, notamment ceux de l'archéologue israélien Israël Finkelstein, auteur de La Bible dévoilée (Gallimard, collection folio). Comme je l'ai écrit dans ma présentation de son livre, Sand est un israélien, qui ne remet pas en cause l'existence de son pays. Il est hors de question pour les unitariens en général et les chrétiens unitariens en particulier de contester le droit à l'existence de l'Etat d'Israël. Mais il est important de comprendre qu'aujourd'hui, on ne peut plus baser le droit des Israéliens à vivre dans leur Etat sur l'histoire religieuse. L'Etat d'Israël rassemble des peuples très divers et des religions très diverses. A côté des citoyens israéliens qui sont d'origine juive, dont beaucoup sont de religion juive, mais aussi beaucoup sont incroyants, il y a une forte composante de citoyens israéliens arabes palestiniens, dont beaucoup sont de religion musulmane, mais beaucoup sont chrétiens et sans doute certains sont-ils incroyants. Tout le livre de Sand est un appel à construire la paix entre Israël et ses voisins, mais aussi entre les différents groupes de population à l'intérieur du pays. Sand explique comment un nouveau regard historique sur le peuple juif peut y contribuer. Cela passe notamment par la construction d'un Etat véritablement démocratique et laïc, ouvert à toutes les cultures et religions.

Jose 04/09/2009 13:54

Sand´s book is not really recommendable. Sand is not a historian specialized in Ancient History. He forgets to mention that there are literally hundreds of reports from Antiquity attesting to the existence of a Jewish people. The Khazar story is also something very old. The Jewish people has a historical right to live in the Land of Israel, and they have all the rights in the world to have a Jewish state there. It is sad to see that Christian Unitarians, at least in France, seem to be defending the destruction of this state.

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche