Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 19:38

La visite de Richard Boeke en Ariège, en mai 2009, était d'ordre privé, mais la publication de son poème nous invite à la présentation de cet ami unitarien américain qui aime la France.

Né à Atlanta, en Géorgie (Etats-Unie), Richard Frédérick Boeke a grandi dans la foi des Baptistes méridionaux (Southern Baptist). Après des études de théologie, en 1954, à la Yale Divinity School, il fut affecté en 1955 comme aumônier à une base militaire au sud d’Orlando, en Floride. A la suite d’un accident d’avion à la base et face à la famille en deuil, il a compris que l’espérance religieuse d’une vie après la mort n’était plus suffisante. Il eut alors l’occasion de lire Albert Schweitzer. Il quitta l’armée et s’inscrivit à la Harvard Divinité School en qualité d’unitarien.

De 1961 à 1968, il fut ministre à l’Eglise unitarienne-universaliste des reines (UU Church of Queens),
à New-York. Il accueillit chez lui deux étudiants kenyans. Il se maria avec une Hollandaise, Johanna, qu’il rencontra en 1964 aux Pays-Bas lors d’une conférence Interfaith. Suite à ses activités militantes, il fut " délégué de la paix " de l’Etat de New-York ) à la convention que le parti des démocrates tint à Chicago.

Richard Boeke et Antje Paul à la rencontre internationale de l'ICUU à Oberwesel, en Rhénanie (Allemagne)

Il fut ensuite, durant 5 ans, ministre dans une Eglise unitarienne-universaliste de Floride, puis, avec les deux filles nées de leur mariage, et pendant 21 ans, dans une Eglise unitarienne-universaliste à Berkeley. Là, en 1987, il eut l’occasion d’organiser un congrès de l’
International Association for Religious Freedom (IARF).

Il est retraité maintenant à Horsham, près de Londres.

Son épouse, Johanna, mit à profit leur séjour à Berkeley pour faire des études de théologie à la Starr King de Berkeley et accéda au ministère en 1987. Pour ceux qui la connaissent, elle est la révérende " Jopie ". Depuis que le couple est installé dans la région londonienne, Elle a l’occasion de venir célébrer le culte à Paris pour la Unitarian Universalist Fellowship of Paris (UUFP), comme par exemple en novembre 2008. Elle lit et parle le français.

R. F. Boeke reste très actif au niveau des rencontres internationales de l’IARF et de l’ICUU (il est le modérateur de l’association " Les amis de l’ICUU "). Il y apporte sa haute et belle stature, son caractère affable et souriant, son amour de la musique et des chants, sa grande connaissance de l’unitarisme contemporain, sa largeur d’esprit et son accueil.

Il a traduit de nombreux chants religieux (dont plusieurs ont été publiés en 2009 par Lindsey Press dans "Sing your faith
" / "Chantez votre foi"). A l’usage des unitariens, il a publié un fascicule intitulé " Uni-worship : A Song and Service Book ", publié pour le compte de l’ICUU en janvier 2000 (qu’on peut acheter sur Amazon UK (lien).

Il a
écrit un livre de théologie en 2007 " God is no-thing, Fresh Ways of Looking at Theological Questions " (Dieu, ce n’est pas rien, nouvelles manières d’aborder les questions théologiques) que l’on peut acheter sur Amazon UK.

La couverture du livre est une photo de la statue de Michel Servet prise à Villanueva de Sijena lors d’une cérémonie d’hommage, à l’occasion de la visite des participants à la rencontre internationale de l’ICUU à Montserrat en novembre 2005
.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche