Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 12:33

A la demande du conseil de notre Eglise, Maria Pap, ministre du culte de l’Eglise unitarienne de Roumanie, a bien voulu être aussi la pasteur de notre Eglise.

Maria Pap est née en 1971 de père roumain et de mère hongroise. Son mari est professeur de hongrois et ethnographe, et directeur de l’école de Santionlunca. Ils ont une fille, Abigail, qui a maintenant 11 ans. Elle a effectué ses études de théologie à l’Institut théologique protestant de Cluj-Napoca (Kolozsvar en magyar), établissement inter-protestant réunissant dans un tronc commun (depuis le régime communiste et maintenu après) les luthériens, réformés et unitariens de Roumanie (confessions principalement installées en Transylvanie, laquelle région était hongroise avant 1919). Elle fut, en 1995, la première pasteur femme de son Eglise (1).

(1) durant la période communiste, le quota était fixé à deux pasteurs par an, si bien que le sexe masculin passait toujours avant les candidates féminines !

A la sortie de ses études, en 1995, elle fut affectée à la paroisse de Santionlunca (en hongrois : Szentivanlaborfalva), dans le canton de Covasna, au nord-est de la ville de Brasov. Depuis, elle dessert aussi la paroisse de la ville de Tirgu Secuiesc (en hongrois : Kezdivasarhely). Elle assure en plus la fonction de doyenne de son canton.

En 1998-99, elle passa 8 mois en Angleterre, à Manchester et à Oxford, pour y étudier la sociologie des religions. Puis, dans le cadre du partenariat (Francis Balázs Scholars Program) avec la Starr King, la faculté de théologie unitarienne à Berkeley, elle a fréquenté cet établissement durant l’année scolaire 2003-2004.


Le réseau de la Correspondance unitarienne est en contact avec Maria Pap depuis avril 2002. Photo prise par Jean-Claude Barbier lors de la pré-conférence de l’European liberal protestant network (ELPN) à Cluj-Napoca, en juillet 2005.

Maria Pap anime un groupe de discussion sur Yahoo qu’elle a fondé en mars 2001, en hongrois (avec 138 membres à la mi janvier 2009).

La révérende Maria Pap parle le roumain, le hongrois, l’anglais et le français.

Pour ses premiers pas dans la carrière pastorale, voir Cyril Dépraz, 1995 - "Maria Pap, unitarienne de Transylvanie", Vie Protestante, Genève, 28 avril ; reproduit dans "Approches unitarienne" (bulletin intérieur de l'Association unitarienne francophone), n° 25, nov. 1995 - mai 1996, p. 4 ; mis sur le site "Profils de liberté", dans sa rubrique "théologie" et sous le titre "
Sobriété unitarienne".

Partager cet article

Repost 0
Published by Eglise unitarienne francophone - dans la chaire du pasteur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche