Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 14:51

Alfred Loisy (1857-1940), prêtre catholique français, commença à publier des études d’exégèse biblique à partir de 1890. Protégé par les laïcs français contre la hiérarchie catholique qui lui était hostile, il enseigna à l’Ecole pratique des hautes études de 1890 à 1932. Il fut excommunié par Pie X en 1907 (avec interdiction à tout catholique de lui adresser la parole !). La plus célèbre citation de Loisy, qui fit scandale, est : " Le Christ a annoncé le Royaume, mais c'est l'Église qui est venue ".

source : encyclopédie en ligne Wikipedia


Une opinion de Loisy

Le croyant ancien est avant tout un homme qui se confesse, qui se confesse fréquemment, et d'autant plus souvent même qu'il se permet moins les actions que la morale catholique regarde comme des péchés. C'est un homme qui pratique l'obéissance intellectuelle, admettant en principe tout ce que l'Église enseigne, et acceptant sans examen tout ce qu'il connaît de cet enseignement ; ne discutant ni le sens ni la portée logique de ce qu'il croit ; se considérant dans l'Église comme un disciple qui apprend d'elle ce qu'il doit penser sur tous les grands sujets qui intéressent l'existence, ce qu'il doit faire pour être homme de bien, ce qu'il doit pratiquer pour être chrétien.

C'est un homme dont toute l'activité se trouve ainsi réglée par une autorité extérieure, et qui n'a pas souci de penser par lui-même, qui se croirait coupable de prendre cette hardiesse, qui regarde comme une vertu la timidité intellectuelle. Il se défend de penser sur les questions religieuses, par crainte de penser mal ; il s'instruit de la religion dans les bons livres que lui recommande son directeur, et il n'a pas d'autres idées que celles qui lui sont garanties comme très orthodoxes et très sûres.

Ce type de catholique existe, il ne faut pas le nier. Il n'est pas très répandu, tout au moins ceux qui le réalisent dans la perfection ne sont pas nombreux, quoi qu'on ait fait pour les multiplier. C'est que ce type n'est réalisable qu'au prix d'une abdication contre nature, à laquelle beaucoup résistent comme d'instinct, et que d'autres repoussent consciemment comme une violation de leur personnalité.

Uma opinião de Loisy

O crente antigo é antes de tudo um homem que se confessa, que se confessa frequentemente, e com mais frequência ainda quando a moral católica olha para as acções como pecados. É um homem que pratica a obediência intelectual, admitindo em principio tudo aquilo que a Igreja ensina, e aceitando sem examinar tudo aquilo que ele conhece deste ensinamento ; não discutindo nem o sentido nem o alcance lógico daquilo em que acredita ; considerando-se na Igreja como um discípulo que aprende dela o que deve pensar sobre todos os grande temas que têm a ver com a existência : o que ele deve fazer para ser um homem de bem, o que ele deve praticar para ser um cristão.

É um homem em que todas as actividades se encontram assim regulamentadas por uma autoridade exterior, e que não tem a preocupação de pensar por si mesmo, que acreditaria ser culpado dessa "ousadia" se pensasse o contrário ; que olha como uma virtude a timidez intelectual. Ele procura evitar as questões religiosas, com medo de pensar mal ; instrui-se a respeito da religião nos bons livros que o seu director lhe recomenda, e não tem outras ideias a não ser aquelas que lhe são garantidas como muito seguras e ortodoxas.

Este tipo de católico existe, não o podemos negar. Não são muito frequentes, aqueles que vivem na perfeição todas estas atitudes, apesar dos esforços para que sejam cada vez mais numerosos. É que este tipo de pessoas só existe quando ocorre uma negação da sua própria nauteza, à qual muitos resistem como por instincto, e que outros repudiam conscientemente como uma violação da sua personalidade

traduction en portugais par Jean Monod

Partager cet article

Repost 0
Published by Alfred Loisy - dans croyants-non croyants
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche