Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 20:10

par Jean-Claude Barbier, secrétaire général de l’Assemblée fraternelle des chrétiens unitariens (AFCU), " Réflexion " au culte francophone du dimanche 25 mai de l’Eglise unitarienne de Montréal (EUM) (2ère partie), publiée dans la Correspondance unitarienne, n° 81, juillet 08.

Ndlr : Contrairement aux Eglises historiques de l'unitarisme qui sont restées dans la sphère chrétienne, les congrégations unitariennes-universalistes se sont ouvertes aux croyants issus d'autres cultures religieuses et, d'une façon inclusive, aux agnostiques et aux athées. En cela, elles tiennent compte de la moindre pertinence actuelle de la distinction entre croyants et non croyants. L' "éloge" ci-dessous est prononcé par un chrétien unitarien, ce qui témoigne combien les unitariens de diverses sensibilités cohabitent très fraternellement au sein de la mouvance unitarienne contemporaine.

"L’unitarisme-universalisme n’est pas un refuge pour agnostiques et athées qui, aux Etats-Unis, sont sommés de déclarer une religion d’appartenance, ni une auberge espagnole où chacun amènerait sa religion, ni un supermarché des croyances, ni une religion à la carte, ni une dérive du christianisme, ni un laisser faire et un laisser aller au nom d’un libéralisme des convictions et des mœurs.

Il s’agit, avec l’unitarisme-universalisme, ni plus ni moins, de baliser, par des pratiques et des attitudes, une nouvelle approche du religieux par une sortie des religions particulières au bénéfice d’une appréhension d’emblée universelle du mystère de la Vie.

De même que le théisme du Siècle des lumières s’est détaché des religions révélées, au bénéfice d’une contemplation directe des lois de la Nature, de même l’unitarisme-universalisme s’est émancipé du christianisme pour mieux embrasser les valeurs universelles qu’il rappelle dans ses sept principes. 

calice de la First Unitarian Congregation of Ottawa, près d'un arbre vivant afin de mieux célébrer le mystère de la Vie et notre devoir de respecter l'environnement ; photo Jean-Claude Barbier, mai 2008

Larguez les amarres ", dit la Tribune libre unitarienne dans son premier éditorial du début de 2005. Projet certes ambitieux, que certains peuvent considérer comme utopique, mais je témoigne ici du début de sa réalisation.

Oui, les unitariens-universalistes constituent des communautés fraternelles où il fait bon vivre.

Oui, de leurs rassemblements, émane une conviviale fraternité faite de paroles d’accueil à l’adresse de tous ceux qui souffrent de discrimination, de gestes symboliques qui relient les Hommes entre eux, de bannières colorées brandies au nom de leur communauté.

Oui, ils vivent une spiritualité active que Lucie-Marie Castonguay-Bower nous a dit être l’Amour même, lors de ce rassemblement national d’Ottawa où elle nous présenta les groupes de " croissance spirituelle " qui sont promus au sein de votre mouvement.

Assurément, le pari de l’unitarisme-universalisme est en train d’être tenu. Une belle et forte tradition s’est déjà formée. Je ne peux que vous encourager dans votre religion, dans votre foi, dans la voie qui est la vôtre, que vous avez choisie et que vous aimez.

Nous nous retrouvons d’ailleurs tous, les uns les autres, au sein de l’unitarisme contemporain dont vous connaissez la dimension internationale en pleine expansion.

C’est dorénavant au sein de cet ensemble que nous pouvons situer notre culture francophone, dans une relation triangulaire entre unitariens du Québec, ceux de l’Afrique noire francophone, et ceux de l’Europe francophone. Dans cette relation chacun apporte ses talents, ses activités, son identité, son enthousiasme.

L’enthousiasme ! Je choisis volontiers ce dernier mot comme finale de ce rappel de notre historique qui nous est commun, où nous avons croisé nos chemins, réuni nos forces, noué des amitiés, car l’enthousiasme n’est-il pas la qualité première des pionniers ?"

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude Barbier - dans croyants-non croyants
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Eglise unitarienne francophone
  • Eglise unitarienne francophone
  • : Le courant unitarien est né au XVI° siècle et a été la "benjamine" des Réformes protestantes. Il se caractérise par une approche libérale, non dogmatique, du christianisme en particulier et des religions en général. Les unitariens sont près d'un million dans le monde entier. En pays francophones (en Europe occidentale : la France et ses oays d'Outre-Mer, la Wallonie, la communauté francophone de Bruxelles, la Suisse romane, Monaco et Andorre ; au Canada : le Québec ; et en Afrique noire), il s'e
  • Contact

Recherche